ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CLASSIQUE / TRADITIONNEL


‘ACCORDS’, UNE RENCONTRE ENTRE POÉSIE ET MUSIQUE

Le spectacle ‘Accords’, qui se déroulera du 9 au 13 janvier au théâtre ‘Les Déchargeurs’ (Paris), est un dialogue qui allie la poésie de Martine-Gabrielle Konorski à la musique de Federico Mompou. Ce spectacle permet de mettre en résonance pour la première fois la musique du compositeur espagnol avec de la poésie contemporaine.

POÉSIE & MUSIQUE

De forme théâtrale originale et portée par deux femmes : Maud Rayer, grande comédienne de théâtre, et Marie-Pierre Brun, pianiste de renom, le spectacle ‘Accords’ ouvre un dialogue entre poésie et musique, quand le son devient le prolongement du silence et le silence la source même de la parole poétique et de la musique.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


'Accords' est un dialogue harmonique entre la parole poétique de Martine-Gabrielle Konorski et la musique du compositeur espagnol Federico Mompou. Un spectacle où la dimension sonore de la poésie résonne sur scène, portée par l’échange entre la comédienne et la pianiste.

Les mots sont enveloppés dans la musique. Musique des paroles et poésie du clavier, retenue et éclats. Une liberté furieuse de paroles et de sons. Dans la voix de la poète - incarnée par Maud Rayer - elle-même en dialogue avec le piano de Marie-Pierre Brun - un cœur murmure, dévasté, rendu à sa marche, à son contrejour, à son arythmie, à sa solitude. Ses battements nous habitent tout le long, entre cri et pudeur.

Arpenter le macadam de la vie (chaos, dévastation), pour encore ou à jamais tenter « le dernier embrasement ». Il y a ce long détour jusqu’à l’enfance, y revenir toujours, en être jamais dépris. Enfance est la clairière d’où l’air continue à porter les mots. Enfance est la poésie à l’affût de la couleur : « J’ai rêvé des histoires aux couleurs de musique ». Vivre est ne cesser de revenir sur les traces, d’aller à l’autre bout du « pont, tant de fois traversé. »

Si la possibilité du sens n’est jamais dans ce que l’on cherche à signifier mais dans le saisissement « – en tous sens – d’un rythme de l’existence », alors tout dans ‘Accords’ est histoire d’harmonie, de « Musica callada », c’est-à-dire de silences. Mais aussi profondeur et abîme du monde intérieur.

La poésie de Martine-Gabrielle Konorski et la musique de Federico Mompou nous accueillent dans leur affectueuse conjonction. ‘Accords’ nous donne à entendre le silence habité.


MOTS DE L’AUTEUR

Accords’ est le mot qui m’a guidée tout au long de la création de ce spectacle. Imaginer un dialogue harmonique entre ma poésie et la musique de Federico Mompou, créer une résonance, une correspondance qui trace l’itinéraire d’un voyage entre deux univers, celui d’une poète du 21ème siècle et celui d’un compositeur du 20ème siècle. Un voyage qui invite à une déambulation entre ma poésie, qui se tisse entre le silence et le son, et la musique qui se tait, la « Musica callada » de Federico Mompou. Ce « silence habité » offre le motif principal du spectacle.

Dans le silence, d’où la parole première de la poésie est issue, paroles et sons ne font qu’un. Danser avec les mots, en équilibre sur un fil, me plait plus que tout. Entre la densité de la parole et l’intensité de la musique, dans une pulsation qui frôle parfois la syncope, c’est la complexité du monde et de l’être que j’ai tenté d’exprimer. En créant ‘Accords’, d’après mes deux derniers recueils « Je te vois pâle... au loin » et « Une lumière s’accorde », j’ai voulu jeter des passerelles et donner à entendre et à voir l’harmonie entre cette poésie qui me traverse et les pièces musicales de Federico Mompou, entre les sons et les silences, entre les vivants et les morts, entre mon travail et celui de la comédienne et de la pianiste, entre les cultures et finalement entre les interprètes et les spectateurs.

Je suis convaincue que la dimension sonore de la poésie est essentielle, qu’elle est même à l’origine de son existence. Je pense également que la poésie est une nourriture qui doit être partagée largement. C’est ce que je tente de faire en livrant ma poésie sur scène. Je crois enfin, plus que jamais, que face à la perte de sens qui nous menace, la poésie peut sauver le monde.

Martine-Gabrielle Konorski

ACCORDS, du 9 au 13 janvier au théâtre 'Les Déchargeurs' (3 rue des Déchargeurs 75001 Paris)
Réservation : Théâtre 'Les Déchargeurs'
Un spectacle écrit et conçu par Martine-Gabrielle Konorski
Musique Federico Mompou
Mise en espace Coralie Pradet
Avec Maud Rayer et Marie-Pierre Brun (piano)
Tarif : 15 et 26 €

(Cadence Info - 12/2017)

RETOUR SOMMAIRE