CHANSON


ALAIN CHAMFORT BIOGRAPHIE/PORTRAIT, L’INCARNATION CHIC DE LA POP FRANÇAISE

Pour beaucoup de personnes, Alain Chamfort reste l’interprète de la chanson ‘Manuréva’ qui rendait hommage au navigateur Alain Colas disparu en 1978. Aujourd'hui, le chanteur reste toujours aux commandes de chansons finement ciselées. Oubliés les débuts aux côtés de Claude François et de Jacques Dutronc du temps où il chantait 'Je pense à elle, elle pense à moi'. L'ex « chanteur à midinettes » a depuis cédé sa place à un artiste mature doté d'un répertoire qui s'harmonise autour de mots qui lui ressemblent...


DANS L’OMBRE DE JACQUES DUTRONC ET CLAUDE FRANÇOIS

En 2015, Alain Chamfort sortait un album au titre éponyme sur un nouveau label. L’artiste partait pour une nouvelle aventure. C’était pour lui une façon de se régénérer en s’entourant d’une toute jeune équipe. Seul Jacques Duvall, l’ami et parolier restait là, bien à sa place depuis plus d’une trentaine d’années. « J’ai eu la chance de le rencontrer et d’avoir ce que tout compositeur interprète recherche : la personne qui va lui créer une identité. », raconte Chamfort. Resté longtemps dans l’ombre de Jacques Dutronc puis de Claude François, aux personnalités pourtant si différentes, le chanteur retiendra certaines leçons qui lui seront profitables quand il se lancera à son tour dans sa propre carrière.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire empêche le bon déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


© Lmorganisations - Alain Chamfort (2010)

Avant de devenir le chanteur que l'on connait, Alain Chamfort était pianiste. Le piano, il le connaissait depuis sa petite enfance. C'était un ami fidèle, même s'il renonça à s'engager dans de longues études en conservatoire. Quand il participe aux premiers enregistrements de Jacques Dutronc en 1966/67 (‘Les play-boys’, ‘J’aime les filles’, ‘Les cactus’…) puis à ses tournées, Alain Chamfort n’a que 17 ans. Ses expériences musicales se résument alors à des passages dans des groupes locaux à l’avenir plus qu’incertain ; d’abord avec Les Dremear’s où il explore les standards du jazz, puis Les Murators avec un répertoire ciblant les Beatles, jusqu’au Mods, groupe dans lequel il chante et signe une de ses premières compositions : ‘Je veux partir’.

Au début des années 70 sa rencontre avec Claude François sera capitale en lui permettant dans un premier temps d’être compositeur auprès d’artistes et de choristes et, dans un second temps, d’avoir la possibilité d’enregistrer sur le label Flèche de Claude François un premier 45 tous sous son nom d’artiste (‘Dans les ruisseaux’ en 1972), puis un second, jusqu’au jour où quelques succès commerciaux taillés pour midinettes lui emboîtent le pas : ‘Je pense à elle, elle pense à moi’, ‘L’amour en France’, ‘Adieu mon bébé chanteur’…

Ce compositeur réservé et au talent auréolé d'élégance avait besoin d’une liberté totale pour assumer ses choix artistiques, or la voie que lui avait tracée Claude François s’accordait de plus en plus mal avec ses désirs. Alain Chamfort : « Alors que Claude était engagé pour faire le spectacle, moi je devais faire la première partie. Claude n’avait alors plus de moyen pour contrôler ce qui se passait. Ça marchait bien pour moi et ça l’énervait. C’était plus fort que lui. Claude François était partagé entre le fait de produire un artiste pour que ça marche et, en même temps, il avait l’impression d’avoir créé un petit concurrent. » La rupture avec Claude François étant actée, le chanteur signe alors chez CBS un premier album, ‘Mariage à l’essai’ en 1976.


ALAIN CHAMFORT : TRACES DE TOI (1986)

VOIR LA VIDÉO

OÙ ES-TU MANU MANURÉVA ?

La carrière du chanteur ne pouvait se cantonner à des chansons aussi belles que sa plastique avantageuse, courant le risque de devenir un « chanteur de charme » pour jeunes filles en mal d’amour. Or patiemment, petit à petit, Alain Chamfort va capitaliser d’autres rêves…

Tout commence vraiment avec ce ‘Manuréva’ sorti en 1979. Le titre figure sur son troisième album, ‘Poses’. C’est alors pour le chanteur sa seconde collaboration avec Serge Gainsbourg après l’album ‘Rock’n’ rose’ en 1977. Le choix est radical. L’auteur de 'La javanaise' s’empare alors de la disparition mystérieuse du navigateur Alain Colas pour graver dans le sillon un autre de ses tubes dont il a le secret. Cette collaboration étroite entre les deux hommes se poursuit encore avec l’album, ‘Amour, année zéro’ en 1981 d’où émergera le titre ‘Bambou’, le second grand tube d’Alain Chamfort.

On peut ainsi continuer à suivre le chemin discret et délicat de cet artiste aussi bien habillé que le sont ses chansons à l’esthétique ‘pop’ : ‘Rendez-vous’, ‘Bons baisers d’ici’ (album ‘Secrets glacés’ -1983), ‘La fièvre dans le sang’, ‘Traces de toi’ (album ‘Tendres fièvres’ – 1986) ou encore ‘Souris puisque c’est grave’ (album ‘Trouble’ – 1990), sont autant de succès toujours bien produits et arrangés, laissant sur leur passage de belles mélodies accompagnées de mots inspirés et signés Jacques Duvall.

Mais si les chansons restent, les modes passent… Et quand des chanteurs lassent vient le moment des passages à vide et des remises en question. Pour Alain Chamfort, les années 90 seront comme un piège qui se referme sur lui. Même si son « romantisme » répond toujours présent, et même si son détour durant un laps de temps par la case « new wave » l’inspire, il aura bien du mal à prolonger sa carrière avec autant d’éclat. Le chanteur aura quand même l’opportunité de produire quelques titres singuliers soulignant sa personnalité : ‘Clara veut la lune’, ‘L’ennemi dans la glace’ (album 'Neuf' - 1993) - chanson qui lui vaudra une 'Victoire de la musique' dans la catégorie du meilleur vidéo-clip en 1994 - et ‘Ce piano est à vendre’ (album 'Personne n’est parfait' – 1997).


ALAIN CHAMFORT : L'ENNEMI DANS LA GLACE (réalisé par Jean-Baptiste Mondino)

VOIR LA VIDÉO

Mais pour Sony, sa maison de disques, il vient un temps ou discrétion, retenue et succès ont du mal à s’accorder. La décision est alors prise de virer le chanteur. Ce désaccord avec Sony, le chanteur l’exprimera publiquement à travers le clip ‘Les beaux yeux de Laure’ (2003) dont l’inspiration est à rechercher auprès d’un autre chanteur tout aussi discret, Bob Dylan (clip ‘Don’t Look Back’).

Alain Chamfort signe alors avec le label indépendant ‘XIII Bis Records’. Comme libéré, le chanteur exprime le moindre de ses ressentiments et se fait remarquer par ses initiatives. Après un concert surprise au Jardin du Luxembourg où il réalise une « captation », il donne une série de concerts à l'Alhambra reprenant ses plus grands succès à travers des duos « virtuels » via une série d'écrans. Jane Birkin, Michel Delpech et Vincent Delerm seront les artistes de marque à y être invités. Un temps l’idée lui viendra aussi de proposer la place de ses concerts à 5 €. Alain Chamfort : « Quand on est libre, ce qui était mon cas à ce moment-là, je n’avais pas à demander l’autorisation à qui que ce soit. Les places à 5 € ? Pourquoi ne pas essayer à une époque où c’est compliqué pour tout le monde, de voir s’il n’y a pas moyen d’organiser quelque chose pour que les places des concerts soient moins chères. »

En 2010, Chamfort publie son 12e album intitulé 'Une vie Saint Laurent' écrit par Pierre-Dominique Burgaud et réalisé par Jean-Philippe Verdin. L'album connaît un certain succès public grâce à sa diffusion exclusive sur le site « vente-privee.com » . Deux ans plus tard, le chanteur revient avec un disque constitué de plusieurs duos. C’est la mode du moment et l’album 'Elles et lui' (2012) permet d’écouter tous les plus grands succès du chanteur en compagnie d’Alizée, Keren Ann, Jenifer, Camilia Jordana, Claire Keim, Inna Mojda, Vanessa Paradis... Ses deux derniers albums en date : 'Alain Chamfort' (2015) et 'Le désordre des choses' (2018) poursuivent une quête de perfection qui n'a jamais cessée et proposent encore plus qu’hier une palette d’inspiration variée, avec toujours de belles mélodies sur des textes de Jacques Duvall, son parolier historique depuis 1981.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 02/2020)

À CONSULTER

ALAIN CHAMFORT, SES SUCCÈS REVISITÉS EN ÉLECTRO


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com