QUELQUES SUGGESTIONS...

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


DUBMATIX - SYSTEM SHAKEDOWN

Dubmatix, de son vrai nom Jesse King est un musicien et producteur canadien de reggae-dub. L'artiste est populaire au Canada depuis la parution de son premier album Champion Sound Clash en 2004. A travers ses productions, Dubmatix cultive l'art collaboratif en invitant de grands noms du reggae. Le disque System Shakedown n'échappe pas à cette règle...


DUBMATIX RÉINVENTE LE PHRASÉ DU REGGAE-DUB


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Au fil de ses productions, Jesse King, alias Dubmatix, a toujours privilégié les collaborations avec le gratin de la scène jamaïcaine. Pas étonnant, donc, que pour son quatrième album le Canadien - un feeling de rasta dans un physique de bûcheron - ait convié une dizaine de prestigieux chanteurs pour dresser un panorama pédagogique et brillant de tout ce que le reggae et le dub comptent de sous-genres.

Le rub a dub, style favori des deejays, se taille la part du lion avec le phrasé limpide de Kulcha Ites sur Wobble Weeble, ou celui, plus saccadé, du vétéran Dennis Alcapone dans un beau Struggle enrobé de cuivres. The Mighty Diamonds laissent voguer leurs superbes harmonies vocales sur le très roots Give a helping hand tandis que la jeune Ammoye apporte la chaleur de son timbre grave sur un Lock down mécanique aux confins du dubstep. System Breakdown, seul titre lover de l'album, revient évidemment à Gregory Isaacs qui a presque retrouvé sa voix de crooner d'antan.

Soyeuses, agressives, profondes ou aériennes, les tonalités se succèdent tel un arc-en-ciel. Pour le meilleur avec le toujours tonique Brother Culture (Rough likkle sound), le méconnu Jay Douglas qui plonge le reggae roots de Celebrate my love dans la soul avec un vibrato magnifique, ou encore U Brown, au plus haut de sa forme, qui toaste, virtuose, sur un Watchya gonna do ? dopé à l'électro. Chez d'autres, l'ensemble pourrait sonner comme une vulgaire compilation. Mais Dubmatix, en fin connaisseur et esthète des basses massives, parvient à lier le tout avec une production moderne à la dynamique réjouissante.

F. Péguillan (Cadence Info - 09/2010)


DUBMATIX/DENNIS ALCAPONE - STRUGGLE


RETOUR SOMMAIRE
    YouTube