QUELQUES SUGGESTIONS...

MUSIQUE DE FILMS


ELDON RATHBURN ET MAURICE BLACKBURN COMPILATION

Eldon Rathburn et Maurice Blackburn sont deux importants compositeurs de musique de film canadiens. ‘Disques Cinémusique’ leur rend hommage en nous livrant pour chacun d’eux une première compilation numérique de leurs musiques.


LE COMPOSITEUR MAURICE BLACKBURN

Compositeur d’une grande diversité stylistique, Maurice Blackburn (1914-1988) a écrit et dirigé la musique de quelque 150 films, dont des documentaires, des œuvres de fiction et des animations. Il a également composé des symphonies, des opéras, des concertos et des pièces pour piano solo primés, dont plusieurs ont été joués régulièrement en concert.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Sa carrière au sein de l’Office national du film a duré 40 ans, pendant lesquelles il a composé la trame sonore de quelques-uns des grands films du développement du cinéma québécois, comme Alexis Tremblay : Habitant (1943) de Jane Marsh, Tit-Coq (1953) de Gratien Gélinas, À tout prendre (1963) de Claude Jutra, J.A. Martin, photographe (1977) de Jean Beaudin, et Mourir à tue-tête (1979) d’Anne Claire Poirier.

Blackburn est également bien connu pour sa longue et fructueuse collaboration avec l’animateur Norman McLaren, laquelle a produit les films La Poulette grise (1947), A Phantasy (1952), Blinkity Blank (1955) ainsi que A Chairy Tale (1957) et Pas de deux (1968), deux films nommés aux Oscars.

Pendant les années 1950, Maurice Blacburn se concentre également sur l’art de fabriquer des instruments à cordes sur mesure afin de produire les sons spécifiques qu’il désire enregistrer. Pour 'Expo 67', il a composé la musique pour des films présentés dans plusieurs des pavillons, incluant celui du Québec et des Jeunesses musicales du Canada.


THE LIVING STONE (1958)


La musique de Maurice Blackburn, inspirée en partie par la musique folklorique, en partie par la musique contemporaine, est connue pour son caractère entraînant et coloré. Plusieurs de ses œuvres possèdent certains des caractéristiques de la musique française du début du 20e siècle, notamment le rythme propulsif, rappelant surtout Honegger et Poulenc.

Dans son livre Musique (Montréal, 1945), Léo-Pol Morin décrit Blackburn comme étant « imaginatif, impulsif, un poète vif et caustique dont le premier souci est d’exprimer les réactions de son esprit à travers la musique. Un créateur d’images, il est doué pour la couleur et le design, et les histoires qu’il nous raconte sont originales, vivantes et spontanées. »


LE COMPOSITEUR ELDON RATHBURN

Eldon Davis Rathburn (1916-2008) a écrit et dirigé la musique de plus de 250 films au cours de ses trente ans à titre de compositeur permanent à l'Office national du film du Canada. Il s'agit surtout de courts et moyens métrages documentaires et d'animation, mais aussi des longs métrages de fiction tels que Drylanders (1963), Nobody Waved Good-bye (1964), Waiting for Caroline (1969) et Who Has Seen the Wind (1977).

Rathburn a également collaboré avec la Société Radio-Canada et le secteur privé. Il a notamment fourni de la musique pour des films IMAX, dont Momentum, produit pour l’Expo ’92 à Séville. Après sa retraite de l'ONF en 1976, il a continué à composer pour l'écran et la salle de concert.

En 1995, Rathburn a fait l'objet d'un documentaire de l'ONF réalisé par Louis Hone et intitulé Eldon Rathburn : They Shoot... He Scores. Un livre sur sa vie et son travail, rédigé par James Wright (Université Carleton), sera publié par McGill-Queens Press en 2019.


ELDON RATHBURN : THE RIDE (1963)


Cadence Info (02/2019)
(source biographique : Louise Cloutier, Denis Allaire - l’Encyclopédie canadienne)

Visiter le site officiel de 'Disques Cinémusique Canada'


RETOUR SOMMAIRE 'MUSIQUE DE FILMS'
    YouTube