ROCK, POP...


LES GROUPES OUBLIES
DE L'HISTOIRE DE LA "ROCK-MUSIC"


KALEIDOSCOPE - KENTUCKY COLONELS - LIGHTHOUSE - LOS BRAVOS - LOVE SCULPTURE



KALEIDOSCOPE

Ce groupe américain de San Francisco enregistra son premier album, Side Trips en 1967. Le groupe était composé de six musiciens multi-instrumentistes qui produisait une musique extrêmement variée, qui allait du folk au hard-rock en passant par le rock « classique ». Ils connurent un gros succès au festival folk de Newport en 1968, dû en grande partie au changement constant d’instruments durant le show, ce que faisaient à la même époque l’Incrédible String Band.

Bouzouki, tabla, violon, viole, banjo, clarinette, harmonica, mandoline, etc. étaient les instruments favoris de ces musiciens vocalistes dont la renommée n’a pourtant jamais atteint le continent. Après quatre albums dont le remarquable Beacon From Mars, Kaleidoscope se séparera en 1970.

KENTUCKY COLONELS

Illustre formation américaine de bluegrass, qui réunit quelques-uns des plus célèbres spécialistes du genre, de 1955 à 1965 : Clarence White et son frère Roland (guitare, mandoline), Leroy Mack (banjo), Roger Bush (contrebasse), Bobby Slone (violon). Après un infructueux essai d’électrification, ils se séparèrent, jusqu’à ce que Clarence, après ses expériences avec Cajun Gib & Gene, et les Byrds, décide de reformer en mars 1973 les Kentucky Colonels avec ses frères Roland et Eric, Herb Pedersen (banjo), puis, après le départ de ce dernier à l’issue d’une tournée aux Pays-Bas, de Al Munde.

Le groupe semblait promis à un grand succès quand la mort tragique de Clarence White en juillet 1974 mit brusquement fin à la carrière de cette merveilleuse formation. Par la suite, Roland White et Al Munde devaient rejoindre la formation Country Gazette.

LIGHTHOUSE

Ce groupe canadien fut fondé en novembre 1969 par l’ex-batteur des Paupers, Skip Prokop, qui participa à la fameuse « super-session » qui réunissait Al Kooper, Stephen Stills et Mike Bloomfield, puis plus tard aux « Live Adventures of Mike Bloomfield & Al Kooper » les 26, 27 et 28 septembre 1968.

Lighthouse se composait de 10 à 16 musiciens suivant les enregistrements scéniques. L’adjonction de cuivres, de violons et de violoncelles donna une couleur particulière à l’ensemble, au style proche des grands orchestres de jazz d’avant-guerre.

Leur double album enregistre en public en 1973 et leur ultime album Can You Feel Us (fin 1973) sont deux bonnes illustrations des qualités de ce formidable groupe mené avec brio par Skip Prokop, Ralph Cole (guitares), Paul Hoffert (claviers), assistés dans Cun You Fell Us de Dala Hilary (sax), John Nalsen (trompette), Alan Wilmot (basse) et Don Dinovo (chant). Le groupe fut dissous en 1974.

LOS BRAVOS

Premier orchestre espagnol à obtenir un succès international grâce à son énorme tube de juillet 1966, Black Is Black, repris en France par Johnny Hallyday sous le titre Noir c’est Noir. Ensemble depuis 1965, Los Bravos réalisèrent deux albums, et obtinrent un autre succès avec une chanson d’Harry Vanda et George Young (Easybeats), Bring A Little Lovin’, en avril 1968.

LOVE SCULPTURE

Originaire de Cardiff (Pays de Galles) où il se forme en 1966 ; Dave Edmunds (chanteur, multi-instrumentiste, producteur et arrangeur), John Williams (basse) et Tommy Riley (batterie), ce dernier remplacé avant les premiers enregistrements par Bob Jones, composèrent Love Sculpture jusqu’en 1970, année de leur séparation.

En 1968, après deux ans de tournées en Grande-Bretagne, Love Sculpture est le groupe gallois le plus célèbre avec Man et Amen Corner. Ils enregistreront un premier et seul hit : Sabre Dance, adaptation fulgurante (dans laquelle Edmunds joue toutes les notes à la guitare) du thème classique de Khatchatourian, un instrumental étonnant dont le succès commercial cause la séparation des musiciens, la « tradition » du blues (The Stumble, Wang Dang Doodle) s’accordant mal avec ces excentricités (après Sabre Dance : Summertime de Gershwin et Farandole de Bizet).

En 1970, Terry Williams (ex-Plum Crazy) remplacera B. Jones et Micky Gee secondera D. Edmunds à la guitare. Mais le groupe Love Sculpture se sépare définitivement peu après, laissant le souvenir persistant d’un excellent groupe de rock/blues européen. Mc Gee formera deux ans plus tard Memphis Band avec T. Riley et J. Williams.

SOMMAIRE "LES GROUPES DE ROCK"
RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com