CHANSON


JEAN-BAPTISTE SOULARD : 'LE SILENCE ET L'EAU (LE RENOUVEAU)'

Jean-Baptiste Soulard redonne vie à son album 'Le Silence et L'eau (Le Renouveau)' qui ressort avec trois titres inédits. Ce concept album très voyageur s'inspire du livre 'Dans Les Forêts de Sibérie' de Sylvain Tesson. Cofondateur du groupe Palatine et guitariste de la chanteuse Israélienne Roni Alter, Jean-Baptiste Soulard appartient à cette nouvelle génération d'artistes touche à tout.


UN FANTASME IDÉALISÉ

Ad Block

Musicien accompli et chanteur à l'univers singulier, Jean-Baptiste Soulard s'est lancé il y a deux ans dans un travail de relecture de l'œuvre de Sylvain Tesson, 'Dans Les Forêts de Sibérie'. Le geste créatif n’est-il pas souvent l'écho d'une source d'inspiration ? Inspiré par des artistes folk comme Nick Drake, Leonard Cohen ou plus proche de nous, Sufjan Stevens et Bon Iver, Jean-Baptiste Soulard impose avec Le Silence et l'Eau son écriture introspective. L'artiste nous propose une rêverie dans l'univers des Forêts de Sibérie : on s'attarde dans un paysage, on flâne entre les lignes de cette œuvre magistrale. Pour l'accompagner, Jean-Baptiste Soulard a invité des artistes comme JP Nataf, Luciole, Blick Bassy, Erik Truffaz, Emily Loizeau, Raphaël Personnaz qui a joué dans le film Dans Les Forêts de Sibérie, Bessa que l'on retrouve sur le premier extrait Grand Baïkal.


JEAN-BAPTISTE SOULARD : 'GRAND BAÏKAL' (feat. Bessa)

VOIR LA VIDÉO

Cette adaptation librement inspiré du roman de Sylvain Tesson 'Dans les Forêts de Sibérie' » est à l'image d'autres récits d'écrivains voyageurs : Kerouac, London... une inépuisable nourriture. Jean-Baptiste trouve dans cet ouvrage l’étincelle idéale pour accompagner ses fantasmes de composition en matière de songwriting. Les disques de Nick Drake et Sufjan Stevens comme source d'inspiration et l'ambition de proposer une chanson française moderne et sensible. Ce projet marque une nouvelle étape dans la carrière de Jean-baptiste Soulard, un point de rencontre entre l’héritage, le discours et la forme.

Metteur en scène de son propre fantasme d'un ailleurs idéalisé, on parcours le Silence et l'eau avec comme compagnons de route, le froid, le calme et la solitude ; on s’attarde dans un paysage, on entre en introspection au coeur des personnages, on s’installe entre les lignes de cette oeuvre magistrale. Voyageur en solitaire d'une démarche singulière, l'artiste nous propose un spectacle autant qu'un concept album avec de nombreux invités ; le corps et la danse se feront sur scène le miroir d'un ensemble de compositions inspirées et incarnées.


JEAN-BAPTISTE SOULARD : 'OMBLE CHEVALIER' (feat. JP Nataf)
Dans le clip réalisé par Armel Hostiou, Jean-Baptiste Soulard a invité l'intemporel JP Nataf. Omble chevalier nous entraîne dans son sillage poétique. C'est un appel à la vie sauvage, à la fois suave et rythmé, un ode à la décroissance.

VOIR LA VIDÉO

INTENTIONS ET DÉROULEMENT DU PROJET

Autour de nous, les contextes agressifs se superposent les uns aux autres, s’entrechoquent, s’additionnent et se multiplient : le contexte économique, social, politique, l’inaction écologique et depuis des mois le contexte sanitaire qui prend le pas sur tout le reste. Sur-urbanisation, ultra-mondialisation, optimisation constante de la performance, marginalisation de ceux qui décrochent. Que reste-t-il de bienveillant, de poétique, de philanthropique, dans ce 21ème siècle qui se révèle toujours un peu plus périlleux chaque année ?

Inspiré par la lecture du livre de Sylvain Tesson, Dans les Forêts de Sibérie, l’album Le Silence et l’Eau est une réaction à l’agressivité du monde contemporain dans lequel notre civilisation occidentale évolue. C’est une Ode à la décroissance. C’est un appel à partir à la rencontre du monde sauvage autant que de soi-même. Le texte est en français, limpide direct, simple. Il commencera par une injonction, et finira par une injonction.

La musique sera folk, simple, humble, aérienne, délicate. Quelques instruments acoustiques : violoncelle, guitare, piano, batterie, quelques cuivres. Juste l’essentiel, la décroissance jusque dans la mise en son.

J’ai ensuite invité des artistes dont le talent et la singularité me touchent particulièrement et m’offrent à leur façon une évasion artistique. Des artistes qui savent le temps d’une chanson apporter du réconfort, de l’ailleurs, du rêve. J’ai écrit mes chansons en pensant à chacun d’eux : Bessa, JP Nataf, Blick Bassy, Luciole, Jacinthe, Achile. J’ai aussi invité Raphaël Personnaz pour citer les lignes de Dans les Forêts de Sibérie à l’origine de cette vision.

Automne 2019, je pensais alors cet album terminé, et je le sortais une première fois, le 06 mars 2020. Mais voilà que la vie nous a tous fait basculer, quelques jours plus tard, dans une épreuve collective, à l’échelle mondiale. Je me retrouve isolé, mais dans un contexte bien différent de celui que j’imaginais dans le Silence et l’Eau. Il m’est alors paru évident que cet album n’était en fait pas terminé : je composais depuis mon confinement trois nouvelles chansons. Une que je dédiais à Emily Loizeau, une instrumentale pour Erik Truffaz, et enfin une chanson en forme d’épilogue que j’interprétais seul : Dernier bar avant la Fin. Je sors, le 27 novembre 2020, Le Silence et l’eau (le Renouveau) avec ces trois chansons qui sont désormais essentielles à l’ensemble. Cette exploration des étendues sibériennes, c’est aussi une exploration de soi.

Jean-Baptiste Soulard

Par Xavier Chezleprêtre (Cadence Info - 01/2020, mise à jour 10/2020)

Jean-Baptiste Soulard
Le Silence et l'Eau (Le renouveau)
Sortie le 27/11/2020 chez 'Horizon / Un Plan Simple / Sony

Tracklisting

  • 1. Sois le dernier en duo avec Bessa
  • 2. Grand Baikal en duo avec Bessa
  • 3. Isba en duo avec Blick Bassy
  • 4. Asile par Raphaël Personnaz
  • 5. Omble chevalier en duo avec JP Nataf
  • 6. Une saison oubliée avec Erik Truffaz - nouveau titre
  • 7. Les morsures en duo avec Emily Loizeau - nouveau titre
  • 8. Fer rouge
  • 9. Débâcle
  • 10. Leur peau en duo avec Jacinthe
  • 11. Les vents contraires en duo avec Luciole
  • 12. Cerbère
  • 13. Respirer en duo avec Achile
  • 14. Dernier bar avant la fin

Suivre l'actualité de Jean-Baptiste Soulard sur sa page Facebook


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com