JOHN MILK : GOT TO BE TRUE ! (en savoir +)
Ad Block

Vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement. Pour consulter cette page dans des conditions visuelles normales, vous devez désactiver votre bloqueur publicitaire. Merci de votre compréhension. En cas de difficulté : procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

JOHN MILK : GOT TO BE TRUE !, EXTRAIT DE L'ALBUM PARIS SHOW SOME LOVE

Disponbible depuis le début de cette année 2017, le disque de John Milk intitulé Paris Show Some Love revient dans l'actualité avec un second clip mettant en images la chanson Got To Be True !. Placé sous le rythme, ce titre donne l'occasion à plusieurs danseurs d'exprimer leur talent, en particulier le chorégraphe Larry Vickers qui s'est illustré en dansant avec les grandes étoiles de la soul : Stevie Wonder, Grace Jones et le roi de la pop Michael Jackson, et en fréquentant l'icone de l'art pop Andy Warhol. Aujourd'hui, à 69 printemps, le personnage n'a rien perdu de sa bonhomie alerte, ni de son humour en incarnant dans le clip de Got To Be True ! un marabout au service du groove novateur de John Milk !

L'artiste John Milk est l'un des espoirs actuels de la musique R&B moderne. Déjà salué par les médias à l'occasion de la sortie de son premier album, Treat Me Right, le chanteur confirme avec se second qui porte bien haut les couleurs d'un groove construit sans frontières. Proche de Prince, John Milk rassemble aussi bien les amateurs de la soul que du Hiphop.

L'ex-patron du label Ka Records n'a pas fait les choses à moitié, puisque contrairement à bien d'autres productions actuelles, il n'a pas hésité à utiliser les magnétophones multipistes d'autrefois pour retrouver la rondeur sonore propre à l'analogique, ainsi que de vieux claviers vintages pour encore donner un plus grand sens à son projet. Sur le plan musical, ce travail d'orfèvre s'accompagne de textes engagés et politiquement conscencieux vis-à vis des évènements tragiques qui se sont déroulés à Paris en 2015. À ce titre, la chanson éponyme de l'album Paris Show Some Love pose quelques interrogations sur la capacité de chacun à faire bouger les lignes, ne serait-ce que pour répondre à l’obscurantisme qui trouble notre époque.