cadenceinfo.com
JULES ET LE VILAIN ORCHESTRA : T'ES CHIANTE (en savoir +)
Ad Block

Vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement. Pour consulter cette page dans des conditions visuelles normales, vous devez désactiver votre bloqueur publicitaire. Merci de votre compréhension. En cas de difficulté : procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

JULES ET LE VILAIN ORCHESTRA : NOS VEDETTES, DES CHANSONS DRÔLES ET ÉMOUVANTES

Jules, accompagné du Vilain Orchestra, présente son nouvel Ep Nos Vedettes. Jules est un être certainement gouailleur, mais le talent n'est jamais loin. Comme d'habitudes, les textes découverts dans ses précédentes productions (L’Homme le plus fort du monde, Le Sale Gosse) continuent d'être aussi gaies ou drôles, parfois même émouvant.

JULES : 'NOS VEDETTES' CE SONT LES FEMMES

Jules est un personnage à la fois drôle et classieux, et si ses écrits sont sans fioriture, flirtant avec l'autodérision, ce n'est pas un débutant. En effet, Jules a eu l'occasion de travailler avec des artistes aussi divers que Catherine Ringer, Bénabar ou Jacques Higelin.

Dans Nos Vedettes, Jules et le Vilain Orchestra retracent en plusieurs tableaux chantés, différents épisodes sentimentals de l'existence, notamment et surtout ces héroînes de passage qu'il s'amuse à dépeindre sans perdre de vue que l'éclairage du titre est parfois utile pour indiquer la tonalité : T’es chiante, Elle court, Ma Vieille, Reste pas toute seule, Ma p’tite fille de gauche… Toutefois, Jules et le Vilain Orchestra ne se contentent pas de ces quelques chansons d'humour, à l'exemple de Tu Me Fais Peur dans laquelle Jules évoque l'extrême droite.

Il y a certes des textes corrosif, mais aussi une voix et des mélodies redoutables. Peut-on rire de tout, c'est peut-être ça le pari qui est lancé avec Jules et le Vilain Orchestra.

Bien que Jules soit un personnage de fiction, le chanteur le qualifie sur scène de « docteur Jekyll et mister Hyde ». « J’ai un principe. Je veux absolument dédramatiser la fonction d’artiste. Je n’ai jamais le trac et j’ai envie que les gens se sentent vraiment proches très vite., précise t-il.