NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

CHANSON


ÉDITH PIAF, LA MÔME ÉTERNELLE

Au-dessus d’une porte de la rue Belleville dans le 20e arrondissement de Paris, au 72 précisément, une plaque nous rappelle que le 19 décembre 1915 débutait dans le plus grand dénouement la légende d’une certaine Édith Piaf. Un siècle plus tard, elle reste encore la chanteuse française la plus célèbre dans le monde. Un incroyable parcours digne d’une épopée…


ÉDITH PIAF, UNE LÉGENDE DE LA CHANSON FRANÇAISE

Édith Piaf aurait eu 100 ans le 19 décembre 2015. Dans sa ville natale de Sens, dans l'Yonne, on n’a pas oublié la célèbre chanteuse où ses parents se sont mariés un an avant sa naissance. Édith Giovanna Gassion, plus connue sous le nom d'Édith Piaf, n’a pas été une chanteuse ordinaire mais extraordinaire en raison de son enfance, aussi tragique qu’un roman d’Émile Zola, qu’en raison de sa voix prenante et si bouleversante. Sur des mots jetés en pature qu’elle a su épingler dans nos pensées, maniant des textes taillés à son intention et d’où surgissaient des interprétations à l’ombre du vécu, Édith Piaf n'était pas qu'une tragédienne au cœur noirci par une jeunesse misérable, elle savait comme Fréhel doser son répertoire de chansons légères quand la musique virevoltait.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Aujourd’hui encore, la chanteuse de Belleville demeure l’icône de Paris et le symbole de la France, au point que des artistes nationaux et internationaux ont loué son immense talent, à commencer par Madonna qui a mis à son répertoire La vie en rose quand ce n’est pas Céline Dion avec L’hymne à l’amour. De vibrants hommages que la Toile et les réseaux sociaux ont bien sûr relayé, sans oublier les versions toutes personnelles de quelques chanteurs anonymes interprétant Sous le ciel de Paris, Je ne regrette rien, Mon manège à moi, L’accordéoniste ou encore La Foule et L’hymne à l’amour.


L’HÉRITAGE LAISSÉ PAR PIAF

Au regard de ses nombreuses conquêtes qui ont ensorcelé son existence et pour lesquelles elle n’a jamais rien regretté, c’est avant tout sa voix qui reste suspendue à notre mémoire. Dans les moments de grâce où quand survient l’adversité, Piaf est toujours là avec sa gouaille sans âge prête à vous transporter dans l’émotion des mots et des rengaines.

Édith Piaf n’est pas une héroïne, car même si sa vie fut mouvementée, ses chemins de traverses l’ont éloignée des révérences sensibles aux hautes sphères. La môme Piaf incarne la misère du chanteur de rue d’avant-guerre, puis la passion dévorante envers un métier qui l’a vu grandir, qu’elle a servi avec talent et qui l’a pourtant conduit jusqu’au seuil de l’épuisement à la fin de sa vie. Piaf était artistiquement généreuse et cette générosité a servi de rampe de lancement à de jeunes artistes débutants, amants ou pas, comme Yves Montand, Charles Aznavour ou Georges Moustaki. En découvreuse de talent, ces trois noms suffisent à estimer la claivoyance de la chanteuse, son à-propos.

À l’étranger, la Môme est devenue l’étoile filante de la langue de Molière. Piaf est la première artiste féminine française à avoir connu du succès aux États-Unis. La vie en rose qu’avait lancé Grace Jones en pleine période disco et reprise de nos jours par Lady Gaga, tout comme les adaptations de ses chansons par Frank Sinatra ou la rockeuse Anna Calvi, témoignent de l’impact du répertoire d'Édith Piaf sur les artistes de toutes générations.

Ses chansons ont la magie de s’adapter aux styles et aux époques sans perdre de leur force. Rendons ici hommage à tous ses auteurs et compositeurs qui ont su si bien servir la personnalité de Piaf. Citons Raymond Asso, Henri Contet, Jean Dréjac, Michel Rivgauche, Jean Constantin, Michel Vaucaire pour les textes, et Jean Villard, Marguerite Monnot, Hubert Giraud et Charles Dumont pour les musiques.

LES 100 ANS DE LA MÔME

(récit : A. Guery - Montage : A. Cohen - 19/12/2015)


ÉDITH PIAF CÉLÉBRÉ

Lorsqu’en 2007, le réalisateur Olivier Dahan propose La Môme, la vie de Piaf s’installe sur grand écran, métamorphosé par une Marion Cotillard éblouissante d’authenticité. Le fil invisible prend corps avec le passé et s’installe au temps présent avec beaucoup de tact, ravivant ainsi l’aura d’une chanteuse qui continue de susciter autant d’émoi et de passion cent ans après sa naissance.

Depuis sa disparition survenue à 47 ans, le 10 octobre 1963, Piaf aura marqué la culture française et laissé dans le répertoire musical de nombreux succès indémodables. Jusqu’à l’autre bout du monde, on peut entendre du Piaf : dans les magasins, dans le moindre des bistrots ou bien chanté et adapté sur scène par qui ne sont pas avares de compliments ; preuve s’il en est que la notoriété de Piaf n'est pas prête de s’éteindre.

La chanteuse du petit peuple appartient à notre patrimoine culturel. Piaf est cette exception précieuse qui incarne une certaine idée de notre pays à l’étranger ; une fierté française qu’il est juste d’honorer de temps en temps.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2015)


RETOUR SOMMAIRE