CHANSON


MYLÈNE FARMER : "LIBERTINE", HISTOIRE DE LA CHANSON

La chanson Libertine va révéler au grand public l’univers « farmérien » que la chanteuse développera les années suivantes. Grâce à son clip, digne d’un court-métrage cinématographique, Libertine sera l’un des grands succès de l’été 1986…


'MAMAN A TORT', UN PREMIER SUCCÈS

Nous sommes en 1984, deux ans avant que le public ne découvre la chanson Libertine. Mylène Farmer est une débutante dans le métier. Assisté de l’auteur Jérôme Dahan et du compositeur Jean-Claude Dequéant (1), elle vient de sortir son premier single, Maman a tort, qui rencontre un certain succès sur les ondes.

Pour l'instant, le personnage « farmérien » n'est pas encore "construit", même s'il émane d’elle un je-ne-sais-quoi qui ne laisse pas indifférent. La chanteuse, naturelle et plutôt souriante, ne s’est pas encore enfermée dans le personnage troublant que le clip de Libertine va révéler.

© Mylène Farmer facebook - capture extraite du clip 'Libertine'

Au-delà des passages télévisés qui manquent d’assurance, tout se complique pour Mylène avec le titre suivant, On est tous des imbéciles, qui ne décolle pas vraiment. Le temps de changer de maison de disques et toute l’équipe se retrouve en 1985 chez Polydor. Alain Levy, le grand patron, croit en cette jeune chanteuse à l’apparence fragile. Ne doutant pas de son potentiel, il décide de produire non pas un autre 45 tours, mais un album.

Toute l’équipe se retrouve au studio ‘Le matin calme’. Rapidement, lors des séances d’enregistrement, le climat est loin d’être « zen ». Des dissensions internes naissent et Jérôme Dahan se retire du projet, laissant Boutonnat, Dequéant et Farmer face à leur responsabilité...


MYLÈNE FARMER : 'LIBERTINE' (clip original - 1986)

JE JE, SUIS LIBERTINE, JE SUIS UNE CATIN

Alors que les premières chansons commencent à prendre forme, chacun songe au titre capable de faire un carton. Boutonnat se souvient d’une chanson de Dequéant intitulée L’amour tutti frutti. Mylène accepte de l’interpréter à condition de revoir le texte. Par ailleurs, le refrain au départ instrumental est désormais chanté, tandis que d'autres modifications sont apportées à la chanson au fur et à mesure, à la volée.

Le résultat final, surprenant, emballe tout le monde. Cette libertine, se revendiquant haut et fort comme une femme de mauvaise vie, est un personnage dont l’histoire est décidément très engagée : « Cendre de lune, petite bulle d'écume / Poussée par le vent je brûle et je m'enrhume / Entre mes dunes, reposent mes infortunes / C'est nue que j'apprends la vertu / Je je, suis libertine / Je suis une catin / Je je, suis si fragile / Qu'on me tienne la main. »

© Mylène Farmer facebook - capture extraite du clip 'Libertine'

Boutonnat, Dequéant et Farmer imaginent qu’avec un tel titre, ils tiennent là le titre phare de l’album. Or, Alain Levy en décide autrement après avoir écouté le titre, Plus grandir, qu’il juge plus efficace. Dans le sombre clip réalisé par Boutonnat, le personnage de Mylène tout vêtu de noir déambule dans un cimetière en poussant un berceau vide quand elle aperçoit son nom gravé sur une pierre tombale… Après un long passage instrumental, la chanson démarre. La réalisation est soignée, le refrain efficace, mais Plus grandir ne convainc pas le public.

Six mois passent... Le relatif échec de la chanson sème le doute chez Polydor. Reste cette Libertine dans laquelle Boutonnat, Dequéant et Farmer croient toujours. Quelques semaines avant l’été 1986, le lancement de la chanson est programmée. Pour la réalisation du clip, Laurent Boutonnat est de nouveau derrière la caméra, mais il doit se débrouiller avec les moyens du bord. Fort heureusement, une société de production amie vient l’assister, allant jusqu’à mettre son personnel à sa disposition (pour la petite histoire, dans la scène de la baignoire, ce sont les jeunes secrétaires qui batifolent dans l’eau avec Mylène).


MYLÈNE FARMER : 'LIBERTINE' (Live au 'Stade de France' - 2009)

Réalisé avec le même souci du détail que pour le clip Plus grandir, Boutonnat reprend le même procédé « long play ». Alors que pour le disque, la chanson dure près de 4 minutes, la version cinématographique avoisine les 11 minutes ! Esthétiquement irréprochable, le court-métrage de Boutonnat intronise l’univers « farmérien » ; un univers que la chanteuse conduira ensuite de main de maître dans d’autres productions tout aussi atypiques. Durant l’été 1986, la comptine libertaire s’imposera dans les médias et permettra à la carrière de Mylène Farmer de prendre enfin son envol...

Par Elian Jougla (Cadence Info - 04/2022)

1. C'est durant la création de la chanson Maman a tort que Mylène Farmer rencontrera son futur « pygmalion », le compositeur Laurent Boutonnat.

À CONSULTER

MYLÈNE FARMER, PORTRAIT DE LA CHANTEUSE

LES CHANSONS FRANÇAISES DES ANNÉES 80


Ad Block
RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com


×