CHANSON


NICOLETTA : 'IL EST MORT LE SOLEIL', HISTOIRE DE LA CHANSON

Il est mort le soleil’, cette célèbre chanson interprétée par Nicoletta en 1967, devait participer au ‘Concours de l’Eurovision’, mais jugée trop sombre, elle sera refusée avant de vivre une grande histoire de l'autre côté de l'Atlantique...


UNE CHANSON PESSIMISTE ET SANS ISSUE

« Il est mort / Il est mort, le soleil / Mais je suis la seule à porter le deuil / Et le jour ne franchit plus mon seuil / Hier, on dormait sur le sable chaud / Hier pour moi il faisait beau / Il faisait beau même en hiver / C'était hier ».

Ad Block

© Pochette du disque 'Nicoletta 45T EP Biem Riviera 231.302 VOL 3' contenant la chanson 'Il est mort le soleil'

Quand Nicoletta chante ces paroles, ce n’est encore qu’une chanteuse débutante qui n’a signé qu’un 45 tours où figurent une reprise d’Edith Piaf, L’homme à la moto, et une chanson de Nino Ferrer, Pour oublier qu’on s’est aimé. Son seul succès prometteur est une adaptation d'Ann Grégory de la chanson Angelica de Cynthia Weil et Barry Mann, La Musique.

Peut-être à cause de ces choix, a-t-on vu en elle une interprète dramatique. Sa voix puissante, bluesy au demeurant, facilitait aussi cette vision pleine de noirceur. Nicoletta était prisonnière comme d’autres artistes d’une image maladroitement construite dans la hâte.

Plus étonnant peut-être dans l’histoire de cette chanson est d’avoir été choisi en présélection du ‘Concours de l’Eurovision’ pour représenter la France. La réponse ne se fera pas attendre. En bout de course, la chanson sera recalée par le jury qui estimera que cette chanson était bien trop triste pour figurer au concours.

Pourtant la chanson est fort belle, prenante et bien interprétée, mais son tort est de ne pas cadrer avec l’image « rassurante et positive » voulue par les organisateurs de cette manifestation populaire. ‘Il est mort le soleil’, sur des paroles de Pierre Delanoë et une musique d'Hubert Giraud, va pourtant coller à la peau de la chanteuse au point de devenir une de ses principales références avec Mamy Blue.


NICOLETTA : 'IL EST MORT LE SOLEIL' (1967)
Émission 'Podium 70' (ORTF - 06/06/1970)

LA RENCONTRE AVEC RAY CHARLES

L’histoire des chansons possède souvent des instants magiques. Quelques mois après ce refus de participer à l’Eurovision, Nicoletta se rend à Montréal, au Canada, pour la promotion de son premier album éponyme. Sachant que Ray Charles, son idole de jeunesse, se produit dans la capitale québécoise, elle décide d'assister à son concert. Le chanteur aveugle est un artiste de renommée internationale qui a déjà derrière lui un grand nombre de succès. En fin de concert, avec le renfort de son directeur artistique Léo Missir, Nicoletta demande à le rencontrer…

La chanteuse est reçue dans la loge de Ray. Le contact est chaleureux et la soirée se poursuit dans un restaurant chinois. Ray et Nicoletta sont visiblement très heureux de s’accorder sur une même vision artistique en épiloguant sur ce que peut être une bonne chanson. Au moment de se séparer, Ray semble si visiblement conquis par sa personnalité que Nicoletta en profite pour lui laisser un exemplaire de son album où est gravé ‘Il est mort le soleil’, accompagnant le précieux objet de ses coordonnées…

De retour en France, quelques semaines plus tard le téléphone sonne en pleine nuit. Nicoletta décroche le combiné. À l’autre bout du fil, Ray Charles. « J’entends son rire tonitruant », raconte la chanteuse. « J’ai bien écouté ton album. J’ai trouvé une chanson que j’aime », lui dit Ray Charles.

En fond sonore, derrière la voix du chanteur, elle comprend vite que Ray fait référence à la chanson mal-aimée. Ray s’empresse de lui demander ce que raconte le texte… En quelques mots… « C’est une chanson d’amour, et que cet amour était son soleil. Qu’il l’avait quitté, et qu’elle avait perdu son soleil », lui répond Nicoletta.


‘THE SUN DIED’, L’ADAPTATION PAR RAY CHARLES

« The love and the sun is the same, and the sun is dead » Une chanson d’amour dramatique ? Ray Charles si sensible à ce genre de sujet décide de l’adapter en restant fidèle à l’esprit du texte original. ‘Il est mort le soleil’ devient la ballade langoureuse jazzy ‘The sun died’.


RAY CHARLES : 'THE SUN DEAD' (1968)
(Live Salle Pleyel - 1968)

Dans cette histoire construite autour d'une rencontre parcourue d’amitié et d'échanges complices, la chanson boudée par les médias renaissait sous un jour nouveau. Pour Nicoletta, cette adaptation par l’une des figures importantes de la musique afro-américaine était comme un cadeau venu du ciel, un bonheur qui lui a permis de voir s’envoler les doutes, les remises en question et d’entreprendre sa carrière avec plus d’assurance.

Ainsi, si l’Eurovision a raté le coche avec Nicoletta, l’adaptation par Ray Charles de la chanson Il est mort le Soleil ne démentait pas ses qualités artistiques. L'icône de la soul ne s'y était pas trompé en lui apportant une dimension internationale. Devenu un tube aux États-Unis, 'Il est mort le soleil' sous les traits de 'The sun died' faillit même éclipser l'original, tellement l'image du "génius" imposait le respect à une époque où nombre de ses titres étaient adaptés en français.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 09/2021)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com