ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


BARBARA CARLOTTI : L'AMOUR, L'ARGENT, LE VENT

Décors venus d'ailleurs (Inde, Japon, Brésil), duo avec Philippe Katerine : l'élégante Barbara Carlotti signe un album à la nonchalance subversive. On aime passionnément !


L'AMOUR, L'ARGENT, LE VENT, UN DISQUE D'HUMEUR

C'est la voix la plus élégante de la chanson d'aujourd'hui. Dense, intense, chaleureuse, capiteuse. Elle nous happe, et parfois même nous ensorcelle avec une distinction jamais prise en défaut. Cette voix-là, déjà, nous avait convaincus en 2005 avec un premier EP, un minidisque au parfum suranné qui circulait entre initiés — et dont l'un des titres, Cannes, était sorti de la clandestinité en servant de générique à une émission de Canal+. Cette voix, toujours, nous avait séduits sur les deux albums suivants (Les Lys brisés, 2006, L'Idéal, 2008), et c'est elle, évidemment, qui nous attrape encore sur celui-ci... Mais pas seulement. Contrairement aux précédentes chansons qui dégageaient un petit air d'inachevé, ces douze-ci sont totalement abouties. Aussi soignées que des pièces d'orfèvrerie. « Regarde-moi, j'ai changé », chante Barbara Carlotti. Il y a de cela, en effet.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Cette fois, cette hyper-créative qui adore enchaîner les expérimentations et les participations a pris son temps. Elle a laissé le silence et l'éloignement l'envahir, pour féconder sa pop classieuse et voyageuse. Au Japon, au Brésil, en Inde, Carlotti est partie se frotter à d'autres musiques. Ses chansons, qui restent aussi françaises qu'une robe Saint Laurent, ont capté certaines de ces sonorités, gagné une étrangeté qui les distingue.


BARBARA CARLOTTI - NUIT SANS LUNE


Les décors varient selon les humeurs : suspendue, dans l'intriguant Avenir, qui fait entendre un koto japonais ; tendre et apaisée dans Mon dieu mon amour, duo kitsch et charmant avec Philippe Katerine ; vengeresse, sur l'incisif Dimanche d'automne où des cloches tubulaires font sonner des envies de meurtre ; volage et obsessionnelle, dans la fascinante Nuit sans lune qui rappelle Station to station, de David Bowie, mais dans laquelle résonne aussi l'écho inattendu d'un sitar...

Où est Barbara Carlotti ? Dans la vie, le danger, le mouvement. Elle balance sans cesse entre une légèreté quasi enfantine et des fureurs adultes, s'oublie dans la danse, chante les nuits (beaucoup), les insomnies (un peu), les excès (souvent). Son disque est empli d'une nonchalance subversive. L'Amour, l'argent, le vent, morceau d'ouverture qu'on pourrait bêtement rapprocher du Sea, sex and sun de Gainsbourg, évoque en fait tout autre chose : un incident réel qui aurait pu virer au drame. Barbara Carlotti en fait un titre incandescent, emblématique des autres. Chansons de feu.

V. Lehoux (Cadence Info - 09/2013)


RETOUR SOMMAIRE