DELPHINE COUTANT : LA NUIT PHILHARMONIQUE (en savoir +)
Ad Block

Vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement. Pour consulter cette page dans des conditions visuelles normales, vous devez désactiver votre bloqueur publicitaire. Merci de votre compréhension. En cas de difficulté : procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"

DELPHINE COUTANT CHANTE LA NUIT PHILHARMONIQUE - CLIP OFFICIEL

Violoniste de formation, Delphine Coutant a commencé à écrire ses toutes premières chansons en 2001. UN premier album Alouette parait deux ans plus tard, un album qui est sélectionné aux Découvertes du Printemps de Bourges. En 2009 un troisième opus très personnel, La marée où elle signe les arrangements tout en jouant de la plupart des instruments : guitares, piano, batterie, violon... Delphine Coutant ira même jusqu'à en assurer l’enregistrement et le mixage.

LA POÉTESSE DES MARAIS SALANTS, DELPHINE COUTANT

En 2012, son quatrième album Parades Nuptiales est salué par une presse unanime. Les textes sont ciselés et les arrangements fouillés. Sa voix haute et douce nous invite au sein d'atmosphères fort étranges mais que l'on savoure aussitôt. Aujourd'hui, Delphine Coutant nous propose La Nuit Philarmonique, un album dans lequel la chanteuse exprime avec éclat tous ses talents de musicienne et de poète.La Nuit Philarmonique nous offre une plongée en territoires mystérieux qui prennent tous leurs sens sur scène où Delphine Coutant convoque les arts plastiques et la danse contemporaine qui infusent sa création.

La scène, elle la connait bien. Elle la fréquente depuis une quinzaine d’années en proposant ses projets originaux. Delphine Coutant impose un style bien éloigné des carcans de la chanson française. La nuit philharmonique a été réalisé par Matthieu Ballet (Miossec, Thomas Fersen, Alain Bashung,…). Outre son goût pour le mystère et l’étrangeté, l'inspiration, elle l'a puise dans la nature qui l'entoure (l’eau, les sables, la plaine). Son activité de paludière dans les marais salants de Guérande explique bien des choses.