BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


FACE, BIOGRAPHIE/PORTRAIT : UN RAPPEUR EN PROVENANCE DE RUSSIE

À l’âge où l’on rentre à peine dans la vie active, le rappeur Face est déjà l’un des artistes les plus célèbres de son pays, mais aussi le plus controversé et provoquant de tous. Pour accéder à ses concerts, les ados vont jusqu’à falsifier leur carte d’identité. Les parents ainsi que les autorités font tout pour empêcher Face de se produire...


UNE PETITE FRAPPE

Moscou, été 2019. Soixante mille personnes descendent dans la rue pour exiger des élections libres. La police disperse les manifestants en usant de violence. Certains sont tabassés tandis que d’autres sont emprisonnés. Au milieu de tout ça, une scène et un artiste rappeur qui s'exprime avec des mots de son cru. Son nom : Face.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


À l’écouter, l’ennemi musical numéro 1 du gouvernement a des positions et des certitudes qui ne l’étouffe guère « Je ne crois pas être une tendance éphémère. Je suis assis sur le trône qui me revient. À 30 ans ou plus tard, mes textes seront meilleurs que ceux de Kendrick Lamar. La langue russe est tellement plus riche. C’est la meilleure du monde. » (1)

Cette dimension artistique confortée par un ego surdimensionné a été acquise à la dure...

Ivan Timofeevich Dryomin alias Face est né en 1997 à Oufa, une petite ville de province. Le rappeur grandit dans une famille déchirée. Le père Timofei Dryomin est un homme d’affaire qui croule sous les dettes. Peu de temps après sa naissance, il finit par quitter le toit familial, tandis que sa mère, devenu une fervente religieuse, sera atteinte de schizophrénie. À l’adolescence Ivan Dryomin connaît dès lors l’école de la rue et ses lois.

Après avoir renoncé à des idées nationalistes proches d’Adolf Hitler, Ivan devient membre d’Aurora Gang ; un gang qui se livre à des délits mineurs : vandalisme, vol à l’étalage et combats de rue. Devenu un consommateur de marijuana et l'un des dealers de son quartier, Ivan finit par être arrêté par la police. Aussitôt libéré, il part pour Moscou chez sa grand-mère. « J’étais jeune, stupide et je me cherchais » dira-t-il à propos de cette période. Abandonnant sa vie de hooliganisme et de dealer, Ivan découvre alors la musique et le pouvoir des mots...

© Okras - Face (07/2018)


GOSHA RUBCHINSKIY ET L’APOLOGIE DE LA SURCONSOMMATION

Grâce à l’argent que lui procure sa grand-mère, la musique entre dans sa vie avec force et fracas. Se baptisant du nom de « Face » - ce qui à ses yeux caractérise au mieux ses multiples facettes -, Ivan finit par enregistrer ses premiers titres. Le premier qui retient l’attention évoque la vie du célèbre styliste russe Gosha Rubchinskiy (Ep Cursed Seal - 2015).

En quelques semaines le clip Gosha Rubchinskiy est visionné des centaines de milliers de fois, ce qui conduit le jeune rappeur à devenir célèbre dans tout le pays. En 2016, trois nouveaux Ep sont publiés : Vlone, Mayhem et Playboy, puis l’année suivante deux albums : Hate Love et No Love. Si les premiers titres font l’apologie de la surconsommation, ce n’est pas seulement pour rendre hommage à ses idoles américaines (2), c’est aussi une manière de montrer l’évolution de la société russe. « Je pense que les dirigeants russes écoutent mes chansons… On n’imagine pas tout ce qu’ils ont en commun avec les gens simples et pourtant, si ça se trouve, certains avocats véreux écoutent mes chansons le soir, à leur boulot, et s’éclatent dessus. », raconte Face.

Le rappeur s’adonne aussi à de l’humour dans cette interprétation sarcastique du patriotisme russe qui le montre dans un clip en train de chevaucher un ours et debout sur un drapeau américain brûlant. Cependant la majorité des chansons de Face restent explicites, surtout dans le domaine de la sexualité, ce qui conduit le régime en place, socialement conservateur, à annuler ses concerts.


FACE : GOSHA RUBCHINSKIY

VOIR LA VIDÉO

« JE SUIS CONTRE LA RÉVOLUTION ET POUR L’ÉVOLUTION »

« Je fume et je m’en bats / Je picole et je m’en bats / Je prends des médocs et je m’en bats / Je baise sans capote et je m’en bats »… des paroles d’un « je-m’en-foutisme » pleinement assumé qui est en phase avec la jeunesse de la génération Poutine. Le désespoir est pour eux, depuis longtemps, une amère fatalité ; ils vivent avec des parents marqués par le communisme et en pleine impuissance face à un régime totalitaire.

Dès lors cette jeunesse qui n’a plus rien à perdre cherche à tout vent sa propre liberté d’expression, et ce malgré la peur d’aller en prison. Pour Face, elle se résume surtout à aucune liberté artistique : « Les autorités n’apprécient pas que je dise des obscénités. Notre gouvernement a tout simplement peur des phénomènes incontrôlables. Il voudrait que tout se déroule comme prévu. Il veut tout maîtriser… »

Aujourd’hui, le rappeur est devenu l’idole politiquement incorrecte, : « Je suis contre la révolution et pour l’évolution. Avec une révolution, on change juste les personnes qui mentent au peuple, mais à part ça, rien n’est différent. Tout doucement, la tolérance progresse chez nous, parce que le plus important finalement, c’est que cette évolution soit initiée par la jeunesse. »

Quant à son ego… il ne désenfle pas : « Dans mon pays il n’existe malheureusement que deux sortes de personnes. Ceux qui baisent avec n’importe qui pour du fric, et ceux qui aimeraient le faire. Il n’y a pas beaucoup de gars comme moi. En fait, je suis le seul ! », Face concluant par ces mots : « Je veux devenir président et je serais un président honnête. Une fois au pouvoir, je légaliserais la marijuana et j’autoriserais tous les concerts et toutes les formes d’épanouissement personnel. Avec ce programme, je suis sûr d’obtenir la majorité des voix. ».

Le dernier album en date, Slime , est sorti le 1er février 2019 et a donné naissance aux singles Woof, My Kalashnikov et Lifebuoy. Face est également l’auteur de la bande originale du film dramatique The Humorist.

1 – Festival de Yamm (Berlin, 2019)

2 – Côté goûts musicaux, Face a des influences éclectiques qui vont des rappeurs américains (A $ AP Rocky , Playboi Carti, Kanye West) aux groupes de rock (Nirvana, Best Coast) jusqu’à la soul Marvin Gaye, Stevie Wonder).

Par D. Lugert (Cadence Info - 03/2020)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com