MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


QUAND L’AUDIO S’ENGAGE DANS LA VOIE DU PORNO

Ce n’est pas un secret, certaines voix possèdent des intonations érotiques capables d’éveiller les sens. Depuis quelques années, un nouvel univers a pris place sur la Toile, le “porno audio” ; une autre manière pour les femmes d’assouvir certains phantasmes...


LA VOIX ÉROTIQUE, UNE MUSIQUE DES SENS

Si la voix chantée berce le nourrisson, une voix parlée, presque chuchotée, et qui raconte une histoire, sécurise le jeune enfant et favorise en même temps son développement. Nous pourrions croire, que l’âge avançant, dès que nous sortons de l’enfance, la voix perd de son pouvoir attractif. Pourtant, l’un des contre-exemples les plus significatifs se trouve certainement dans les voies qui s’échappent de la radio, et pour lesquelles notre imaginaire essaye de deviner quel peut être le physique de l’animateur ou de l’animatrice qui se cache derrière le micro.

La pornographie audio n'y échappe pas. Son usage est arrivée très tôt sur Internet, de la même façon que la photographie, puis l'image, à travers des petits court-métrages confidentiels, avant même que le cinéma parlant voit le jour. En partant de ce constat, nous serions tentés de croire que l'utilisation de ce dernier moyen de diffusion, si dominateur, est irréversible. Or, l’image, dans ce qu’elle montre à l’écran, propose un cadre défini avec des personnages qui ne reflètent que rarement ou pas du tout ce que l’on connaît ou que l’on a connu. Avec le “porno audio”, la mise à distance n’existe pas. Son avantage est de bloquer le parasitage de l’imaginaire dû à l’image. La pensée est comme libérée.

Le “porno audio” n’est pas une transposition auditive d’un acte sexuel, c’est quelque chose de plus narratif et de construit. Le principe reste élémentaire et repose sur des histoires sensuelles racontées au micro par des performeuses (et autrices), voire des performeurs, qui concentrent tout leur talent dans un érotisme d’un nouveau genre. Ici, la parole devient la maîtresse de l'espace sonore avec sa diction, sa respiration et son timbre.

Cet érotisme s’adresse plus particulièrement aux femmes, bien que le “porno audio” existe aussi pour les hommes, mais avec quelques nuances. Féministe, il est aussi moins phallocentré, ce qui signifie qu’il ne repose pas uniquement sur une stimulation vaginale et clitoridienne. Un soin tout particulier est accordé à l’intonation, au rythme (débit), aux vibrations, et il peut éveiller chez certaines auditrices des sensations insoupçonnées dans lesquelles viennent se greffer à l'occasion les souvenirs. L’auditrice campe le personnage central d’une histoire racontée et entre progressivement dans différentes phases d’excitation. En jouant avec les phantasmes, la masturbation féminine est placée au centre du plaisir, et ce, sans phallus et sans tabou.

Il existe des “dérivations” assez proches qui ont certainement influencé l’apparition du “porno audio” sur Internet. Citons l’ASMR ("Autonomous Sensory Meridian Response"), qui est une pratique de relaxation composée de sons et de paroles chuchotées pour accéder à un bien-être intense, puis le “dirty talk”, dont le ton familier, sexuellement explicite, est destiné à exciter le partenaire. N’oublions pas également le célèbre “téléphone rose” des années 80/90 qui fonctionnait avec le Minitel avec ses hôtesses aux voix sensuelles.

Résultat d'une sexualité féminine mieux assumée, l’arrivée du “porno audio” participe au développement de la libération féminine de ces dernières années. En remontant dans le temps, la palme d’or revient certainement à Gloria Leonard, véritable pionnière dans ce domaine qui, dès les années 1970, proposait ses services par téléphone en racontant des récits érotiques en communication directe. Cette ancienne actrice de porno avait trouvé une habile reconversion, sans compter son implication comme directrice du magazine pour hommes “High Society” où elle racontait quelques secrets de stars.

Le “porno audio” d’aujourd’hui est d’une approche éthique plus inclusive et plus douce que par le passé. Il est aussi moins assujetti à certaines formes de violence conscientes ou inconscientes comme le sont parfois les films pornographiques actuels. Si vous souhaitez vous forger une idée de ce que peut être le “porno audio”, nous vous proposons ci-dessous quelques sites à découvrir (avec ou sans abonnements).

Cadence Info (07/2022)


À CONSULTER

CTRLX (control X).

Le son du désir. Plus de 100 audios à disposition, en écoute illimitée.

Femtasy. Un site contenant des audios aux spécificités du plaisir féminin.

Voxxx. Des invitations au plaisir pour clitos audiophiles.

Le verrou. Le site propose entre autres une promenade sensuelle à travers cinq textes lauréats d’un concours de nouvelles.

Coxxx. Site "porno audio" destiné aux hommes.


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT