INSTRUMENT DE MUSIQUE


LES ACCESSOIRES INDISPENSABLES DU MUSICIEN PROFESSIONNEL

Lors des tournées ou des répétitions, le musicien professionnel doit acquérir un équipement périphérique robuste, pratique et fiable en toutes circonstances...


DE LA MALETTE DE TRANSPORT AUX INDISPENSABLES CÂBLES

LA HOUSSE DE TRANSPORT

Les incessants transports ne mettant jamais à l’abri l’instrument d’un « mauvais traitement », la meilleure solution est la valise de transport capitonnée avec renforts. S’il existe des modèles standards préfabriqués, le nec plus ultra pour un musicien qui passe le plus clair de son temps sur les routes et dans les studios est de faire appel à des entreprises spécialisées qui se feront un plaisir de lui construire un modèle sur mesure. Pour d'autres, il existe la solution plus économiques des housses de transport en tissus qui peuvent se révéler pratique, si toutefois le « voyage » n’est pas à haut-risque (compter dans les premiers prix env. 30 € pour une housse clavier 61 touches et env. 20 € pour une guitare – prix constaté au 08/2021).

À gauche une valise de transport, et à droite une housse de transport

LE STAND

Tout aussi indispensable que la malette de transport, vient se greffer à la panoplie du musicien pro et du backliner, le support pour instrument baptisé « stand ». L'accessoire est indispensable notamment pour les claviéristes.

Le stand doit être pratique. Le montage/démontage doit être rapide. La stabilité au sol et la solidité des axes font aussi parties des priorités. Les claviéristes emploient généralement le stand en « X », modèle le plus utilisé sur scène.

Tout comme eux, les guitaristes et bassistes ont aussi recours à de classiques stands qu’ils déploient en quelques secondes pour poser leur instrument quand ils ne s'en servent pas.

Quels que soient leur usage, ces stands doivent surtout trouver auprès des musiciens les réponses les plus appropriées à leurs besoins, d’autant que pour les claviéristes qui disposent de plusieurs claviers, cet investissement-là s’accompagne d’un coût non négligeable (entre env. 50 € pour un modèle de base à env. 150 € pour un modèle professionnel – prix constaté au 08/2021).

À gauche un stand en X double pour clavier, à droite un stand pour support guitare

SIÈGE, PUPITRE ET PIED DE MICRO

La majorité des claviéristes ne jouant pas toujours debout, vient le moment de songer sérieusement à s'asseoir, n'est-ce pas ? Dans ce domaine, plusieurs formats existent : le siège avec ses pieds pliables, rond ou en forme de selle (destiné principalement au batteur), et la banquette, large et confortable (de 30 € à 150 € suivant les modèles - prix constaté au 08/2021).

Tout aussi indispensable, le pupitre à partition. Dans ce domaine, l’aspect pratique l’emporte une fois de plus. Toutefois la plupart des musiciens professionnels évitent, autant se faire se peut, l’utilisation de pupitre pliable léger pour diverses raisons : coup de vent, vibrations de la scène, déploiement des partitions peu pratique… Dans le même ordre d’idée, citons aussi le support pour tablette récemment apparu avec le numérique et les petites leds montées sur flexible que l’on clipse sur le pupitre (indispensable quand l’éclairage de la scène est insuffisant).

D’autres accessoires à citer ? Assurément ! Le pied de micro ajustable en hauteur pour la voix et la perchette avec son bras articulé pour les instruments solistes comme la guitare ou le violon. De même, les supports pour petites enceintes peuvent être ajoutés à la liste.

À gauche une banquette pour pianiste, à droite un pupitre à partition

LE CÂBLAGE

Pour terminer ce petit inventaire, il est difficile de faire l’impasse sur le plus « sournois » des accessoires : le câble de liaison. Bien que l’on cherche toujours à restreindre leur usage, les câbles traînent toujours autant sur scène. Les musiciens comme les sonorisateurs s’en méfient à juste titre sachant qu’ils peuvent déclencher inopinément quelques fritures dans la sono. Bien que des progrès aient été réalisés concernant la fiabilité de la connectique, le câble de liaison reste le maillon faible et ne met jamais à l’abri le musicien d’une quelconque faiblesse due à des branchements répétés. C’est ainsi !

Cadence Info (08/2021)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com