ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LES MARMOTTES MUSICIENNES DE FRANCE 3 ONT LA CÔTE

Cet été, sur France 3, un nouvel habillage visuel et moderne est apparu en préambule des programmes et des encarts publicitaires de la chaîne. Un groupe composé de quatre marmottes musiciennes a assuré la cadence entre musique hard-rock, rasta ou musique électro. Quelques lecteurs nous ont demandé notre avis sur ces nouvelles ‘mascottes’…


DES MARMOTTES QUI JOUENT DE LA MUSIQUE

Cela fait parfois du bien d’avoir un certain décalage avec la réalité. En tant qu’animal, la marmotte est généralement prisée par les amoureux de la nature. Le choix était donc judicieux de la part de France 3 ce qui, au fond, n’a rien d’étonnant pour une chaîne qui consacre de nombreuses émissions à nos amis les bêtes… qui ne sont pas si bêtes !


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Les marmottes musiciennes ne sont pas les premiers animaux à avoir habillé la grille des programmes. D’autres curiosités, tout aussi fantasques, avaient été utilisées pour illustrer d'autres saisons estivales. Souvenez-vous de ces flamands roses qui pratiquaient la luge ou de ces poissons qui volaient dans les airs ! Que ce soit le skateboard ou le saut en parachute, tout y est passé ou presque !

C’est grâce à une fine observation des attitudes et des mouvements anatomiques des marmottes que ces quatre petits mammifères sont devenues plus vraies que nature. « La marmotte est un animal dont les articulations sont assez proches de celles de l’être humain. Bien sûr une vraie marmotte ne sait pas jouer de la guitare… mais anatomiquement parlant, ce ne serait pas impossible. Du coup, on peut transposer des gestes très humains sur ces animaux. » précise Laurent Sauvage, directeur artistique de France 3.

À cela s’ajoutent des habits, des perruques et des instruments qui les places aussitôt en situation de servir la musique qu’elles illustrent. Côté décor, de véritables images tournées aux quatre coins de la France évoquant l’été et les vacances, comme une plage, une piscine ou un lac, donnent au final des séquences très réussis. Les « animaux sauvages » de France 3 n’ont pas fini de nous surprendre !


Montage réunissant les sept annonces des marmottes de France 3. Successivement :
les marmottes sixties, électro, péruviennes, rap, mariachi, hard-rock et Rasta.

DES JINGLES SOIGNÊS

C’est suite à un appel d’offres, que la société parisienne 'Dream On' s’est vue confier la mission de concevoir et de produire ces sept jingles publicitaires. Côté images de synthèse, le défi technologique a été assuré par le studio d’animation 'Michros Image'.

L'habillage musical a été confié à Laurent Launes. Le compositeur - qui a déjà travaillé pour Luc Besson (Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec - 2010) -, a ici parfaitement synthétisé l’esprit sonore de chaque style sans tomber dans une pure imitation. Contrairement à d’autres annonces du même calibre, la musique a ici une haute valeur symbolique. Loin d’être innocente, elle joue d’égal à égal avec l’image en lui apportant une bonne dose de dynamisme et d’authenticité.

La mise en scène d’animaux étant forte sur France 3, il n’est pas question de voir ces « avatars » en 3D disparaître totalement des écrans, d’autant plus que les retombées pour la chaîne sont nombreuses : audimat, récompenses… (et nécessaires, car ce genre d’animation coûte très cher). D’autres bestioles tout aussi foldingues viendront certainement animer l’antenne dans les mois qui viendront. Et pourquoi pas à l’occasion des fêtes de fin d’année ? Qui sait !

Par Elian Jougla (Cadence Info - 09/2015)


RETOUR SOMMAIRE