ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...

CHANSON


LO BARRUT ET SES VOIX POLYPHONIQUES

Jeune groupe polyphonique, Lo Barrut (1) enchaîne les représentations et prépare la sortie de son premier album avec le collectif Cop’sec (2).


Non, les Corses n’ont pas le monopole du chant polyphonique ! Même si ce style musical n’est pas identitaire en occitanie, deux groupes tirent leur épingle du jeu ces dernières années : Lo Cor de la plana de Marseille et La Mal Coiffée du Minervois. Mais aujourd’hui il faudra désormais compter sur le groupe Lo Barrut qui, petit à petit, impose son répertoire dans le Pays d’Oc et au-delà.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Contrairement à ses prédécesseurs, Lo Barrut est un groupe polyphonique mixte, composé de 5 femmes et 4 hommes, âgés de 24 à 34 ans. « Nous nous sommes rencontrés à l’université Paul Valéry, un foyer linguistique unique à Montpellier », raconte Samuel Grolleau, jeune occitaniste et animateur à Radio Lenga d’oc. Leur aventure vocale a débuté à la Maison des chœurs en 2012 ; l’été dernier, ce groupe de chanteurs s’est lancé un défi : en faire leur métier ! « C’est un beau challenge, mais on y croit. Nous avons un bon retour partout où nous nous produisons. Notre travail attire un public de notre génération avide de découvrir cette langue. »

LO BARRUT : TANGO

LÉON CORDES, SOURCE D'INSPIRATION

Installé à Saint-Paul-et-Valmalle, à l’ouest de Montpellier, au sein du collectif Cop Sec, Lo Barrut prépare, avec une dizaine de groupes d’expression occitane, un CD autour des œuvres de Léon Cordes, le vigneron poète du Minervois (1913 - 1987). « Ce sera un bel objet : un recueil des poèmes de ce grand écrivain accompagnera le CD. Notre but est de faire vivre cette langue. C’est un plaisir naturel de la parler, de chanter et de composer en langue d’Oc », précise le Murviellois Samuel Grolleau qui a grandi sur les bancs des Calandretas.

1 : barrut : contaction de barrutlaire (pron. barrullaïre), errant, vagabond.
2 : còp-sec : tout de suite.

Par Mathieu (Cadence Info - 06/2016)

Cet article a été proposé par un visiteur du site. Si vous aussi, vous souhaitez enrichir cette rubrique, veuillez consulter les conditions de mise en ligne


RETOUR SOMMAIRE