ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LA MUSIQUE AU SECOURS DE LA DYSLEXIE

Si la musique adoucit les mœurs, au fil du temps on découvre ses pouvoirs dans le domaine médical. Ainsi, grâce à des cours de musique spécialisés, la musique peut devenir efficace pour diminuer les problèmes liés à la dyslexie.


LA DYSLEXIE, UN HANDICAP AU QUOTIDIEN

En terme de définition la dyslexie peut se résumer à ces mots : trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’assimilation et l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…). Selon l’OMS, ce trouble spécifique de la lecture touche entre 8 à 10% des enfants et touche 3 fois plus les garçons que les filles.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


En approfondissant, il faut distinguer la dyslexie (troubles de la lecture) de la dysorthographie (troubles de l’orthographe). Le trouble neurologique est généralement durable et provoque un retard de l’acquisition ou un retard mental qui peut avoir plusieurs origines : auditif, visuel, affectif, élocution et bilinguisme.

Généralement, on évoque la dyslexie quand un enfant à au moins deux années de retard dans l’apprentissage de la lecture. Toutefois, il faut souligner que la dyslexie n’est pas toujours facile à déceler car il peut exister des symptômes similaires comme celle de faire des inversions de syllabes jusqu’à l’âge de 7/8 ans. Une trop grosse fréquence d'erreurs doit attirer l’attention.

Les expériences conduites sur la dyslexie ont démontré que ce handicap ne concernait pas uniquement l’apprentissage de la lecture mais plus globalement un déficit du traitement phonologique - habilité à manipuler des sons de la langue -, et celui métaphonologique - habileté à manipuler mentalement les sons de la parole (assemblage des unités syllabiques ou phonémiques).


PLACE À LA MUSIQUE

La musique sollicite toutes les parties du cerveau, tout les neurones. Chez l’enfant dyslexique, lors de cours de musique spécialisés, les sons émis viennent en aide pour surmonter les difficultés scolaires, notamment l’inversion des syllabes. Au bout de quelques mois, avec un cours par semaine, l'enfant progresse au point de résoudre l‘élocution de mots à 3, 4 syllabes.

(Document source France 2)

Quand vient le moment de chanter, le cours est plus proche d'une ambiance récréative qu'à un cours académique qui consiste à placer sa voix. Grâce à l'utilisation de certains textes chantés, le découpage syllabique des mots est facilité.

Sur un autre plan, quand l’enfant est au contact de l’instrument (généralement le piano, pour le côté direct du geste sur le son), la coordination des mouvements est améliorée (indépendance des mains). Le rythme, également essentiel, est travaillé à partir du geste, du mouvement du corps, pour que la métrique, la coordination physique soient ressenties avec plus d’intensité.

La musique sert indirectement de rééducation pour faciliter la lecture à haute voix. La pratique instrumentale met en relation la vision (la lecture), l’audition (l’écoute) et la motricité (le geste). Ainsi, tous les circuits importants du cerveau sont sollicités, connectés entre eux, pour permettre à différents exercices scolaires comme le calcul, la lecture et l’écriture d'être plus aisément surmontés.

Par Mathieu Beaufort (Cadence Info)


RETOUR SOMMAIRE