ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


OTIS STACKS : SORRY

Otis Stacks, après avoir marqué les esprits avec son premier single Fashion Drunk featuring le mythique Gift of Gab du groupe Blackalicious (8,6 millions de vues sur Youtube, plus de 2,5 millions de stream) acclamé par les médias du monde entier, revient avec un titre puissant Sorry dont le clip a été filmé à Los Angeles, ville du charismatique chanteur du groupe: Elias.


SORRY, L'HISTOIRE D'UN CONFLIT AMOUREUX


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Otis Stacks est un duo formé du producteur danois Just Mike (Dafuniks) et du chanteur californien Elias Wallace. Leur clip du titre Sorry dépeint le conflit amoureux et plus généralement humain en soulignant l'intemporalité et l'invariabilité des étapes d'une dispute. Sorry sonne comme une éternelle rengaine, un pardon qui bien souvent arrive trop tard ou quand l'incompréhension a pris le dessus. Ce nouveau clip d'Otis Stacks annonce la sortie de leur premier album Fashion Drunk le 26 mars prochain.

OTIS STACKS : SORRY

Otis Stacks. Trois syllabes. Un prénom et un nom qui renvoient à un chanteur devenu mythe ainsi qu’au label de Memphis qui lui assura de grandes heures. À lui en particulier, à la soul en général.

Derrière ce patronyme qui sonne familier, Elias Wallace et Justmike, deux hommes réunis pour n’en former qu’un seul : Otis Stacks. Soit la version optimisée d’un travail commencé bien en amont. Quand Justmike officiait à la production hip hop des danois Dafuniks et décidait de contacter Elias après avoir découvert sa voix sur le titre d’un ami. D’abord pour lui faire poser un refrain. Puis un couplet. Puis par lui donner les commandes complètes d’All I Want, titre avec lequel Dafuniks allaient s’ouvrir les ondes et les portes de l’Europe. Faisant d’Elias un membre du groupe après qu’il ait englouti kilomètres, océan et mer séparant sa Californie du Danemark.

Inspiré par la voix et la présence d’Elias à mesure que s’égrenaient dates et scènes, Justmike a alors commencé à imaginer puis construire une collaboration en binôme. Premier résultat concret de leur entente, le titre Fashion Drunk infiltrera les playlists de Nova ou de FIP quand le clip atteindra huit millions de vues.

Une connivence devenue évidence, aujourd’hui prolongée sur le format d’un album, lui aussi nommé Fashion Drunk, et dont la sortie sur 'Underdog Records', complète l’axe musical Californie - Danemark avec un passage par la France. Une fusion artistique, où Justmilke a branché instruments et machines pour ses compositions, laissant Elias assurer textes et interprétation. Où la soul s’imprime en fil directeur dans un composite organique et numérique.

Dans une production éthérée et aérienne qui perche ses arrangements dans les airs du mix ou les enfouie dans ses soubassements, laissant l’electro se répandre sur un groove poinçonné de touches noires et blanches. Chaque élément intervenant avec discrétion pour laisser les histoires d’Elias se raconter avec élégance et raffinement. Des histoires d’amour contrariées, déçues ou avortées. De cet amour qu’on ne possède jamais vraiment, même si on prétend nous l’avoir donné.

Par Xavier Chezleprêtre (Cadence Info - 02/2018)

Visiter le site officiel de Otis Stacks

À CONSULTER

OTIS STACKS : FASHION DRUNKS


RETOUR SOMMAIRE