NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

JAZZ ET INLUENCES


ABECEDAIRE AMOUREUX DU JAZZ, PASCAL KOBER – POUR AIMER LE JAZZ

Le jazz est-il passé de mode ? A-t-il perdu de son âme ? Si l’on en juge par le livre de Pascal Kober, « Abécédaire amoureux du jazz », il lui faudrait bien peu pour que cette musique retrouve la flamme des grands jours et l’adhésion d’un vaste public ; du moins c’est ce que cherche à nous faire comprendre l’auteur au dos de la couverture en écrivant : « Pour ceux qui aiment le jazz comme pour ceux qui pensent… ne pas l’aimer, un concentré de petits bonheurs qui va vous enchanter… ».


L’ENCHANTEMENT DES MOTS ET DES PHOTOS


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Armé de son appareil photographique, l’œil rivé sur l’objectif, Pascal Kober recherche l’instant de grâce, ce moment suspendu qui se produit avant le concert lors des préparatifs ou sur scène quand le musicien arc-bouté sur son instrument a le visage traversé par l’inspiration. Puis, quand la pression se relâche, que le stress se dissipe à la fin du concert, l’œil du photographe reste vigilant, car en coulisse ou dans la loge, il faut savoir être là et se faire discret pour recueillir des moments plus intimes. Conserver aux clichés l’authenticité du moment vécu est un art, même quand le regard de l’artiste est ailleurs, regardant on ne sait où.

Au contact des artistes de jazz depuis plusieurs décennies, le photojournaliste de Jazz Hot porte un regard bienveillant sur l’évolution du jazz et sur son extraordinaire diversité. Ses hommes et ses femmes qui nous transmettent de purs moments de bonheur, il les connaît bien. Il sait les observer et les écouter. L’humour côtoie la tendresse et la tendresse, l’amitié. Pascal Kober : « Un photojournaliste ne travaille que dans la contrainte. Quand je fais une photo, c’est pour illustrer un entretien ou un compte-rendu de festival. Là, cet abécédaire m’offre une totale liberté pour traiter de plein d’autres sujets. » (source France 3).

Photo sympa ou émouvante, photo difficile ou insolite, chaque cliché raconte une histoire, et que celle-ci soit petite ou grande, elles trouvent visiblement un écho dans cet « Abecedaire amoureux du jazz » où le partage rime souvent avec émotion. Cette vision personnelle portée sur le jazz a été parfaitement comprise par l’ancien bassiste de Miles Davis, Marcus Miller, qui est allé de sa plume pour écrire la préface. « Après avoir vu tous ces portraits, j’ai refermé le livre et littéralement, j’ai entendu la musique s’arrêter… » Un tel commentaire, par un tel musicien, explique bien des choses, dont la première est de révéler chez Pascal Kober un don pour la photographie mais aussi un don pour les phrases qui ne sont pas toutes faites !

Cet ouvrage est bien plus qu’une galerie d’artistes capturés par un photographe professionnel, car au-delà de la mise en scène de ses images (beaucoup de photos ont été prises lors du festival 'Jazz à Vienne'), Pascal Kober cherche à nous faire découvrir son jazz à lui avec « ses petits bonheurs », comme il dit, et qui se transforment en autant d’invitations à nous faire aimer et partager cette musique, souvent incomprise, et pourtant si vivante.

Il est vrai qu’en consultant cet abécédaire, de « A », comme 'Afrique', à « Z » comme 'Zoom', en passant par « N » comme 'Nomade' ou « R » comme 'Rencontres', si les trente années passées à Jazz Hot s’exposent, elles se racontent aussi, car le « A » aurait pu être celui du mot 'Amour' ; amour pour des artistes, des musiciens hors-norme qui traversent le temps et les modes sans prendre souvent le temps de se poser, comme le ferait un peuple d’infatigables voyageurs.

L’abécédaire aurait pu également s’arrêter à la lettre « B » pour un 'Best of ' bien légitime, car de part en part, ce livre est traversé par une dévotion certaine envers le « beau jazz », de celui que l’on suit page après page et qui par sa proximité avec l’artiste dessine un abécédaire tout en humanité, et suffisamment sincère pour que tous ceux qui pensent ne pas aimer cette musique se mettent un beau jour à le regretter. Enfin, cet « Abécédaire amoureux du jazz » est aussi un ravissement pour les amoureux de la photo, car il y a là une bien belle collection de clichés ; une très belle ballade hors du temps qui nous fait dire : « Ah, si j'avais été là ! ».

Par Elian Jougla (Cadence Info - 02/2018)

Pascal Kober : Abcedaire amoureux du jazz
Parution : 2017
176 pages
200 illustrations
Prix : 25 €
Editeur : Snoeck publishers

Acheter sur AMAZON


Vous avez aimé cette page ? Alors, suivez-nous sur les réseaux sociaux !

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE