NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

CHANSON


ALA.NI, UNE VOIX HERITEE DU JAZZ ET DU BLUES

Qui se cache derrière le nom énigmatique d'Ala.ni ? L’artiste se fait plutôt discrète sur Internet. Sur le fond, ce n’est pas plus mal, car cela oblige les auditeurs à se pencher davantage sur sa musique. Auteur-compositeur anglaise, ses influences proviennent du jazz, du blues et du folk. Cette évidence est d’autant criante de vérité quand on écoute sa voix, nettement inspirée par la chanteuse de jazz Billie Holiday en raison de sa nonchalance et le vague désespoir qui l’habille. Les internautes l'ont découverte il y a quelques mois à travers une valse jazz, Suddenly...



Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


DE "SUDDENLY" A "CHERRY BLOSSOM"

La jeune Londonienne a passé son enfance dans les écoles artistiques en débutant dans la danse. Toutefois, la musique ne lui est pas étrangère. Dans sa famille, le héros n’est autre qu’une grande vedette du music-hall d’avant-guerre, Leslie Hutchinson. Le grand oncle aristo est la référence artistique. Ala.ni lui doit beaucoup, car c’est en prenant connaissance de son histoire et de sa vie que la jeune chanteuse a trouvé, en vérité, sa propre voie.

Ala.Ni est une jeune femme discrète, à l’image de ses clips où ses apparitions sont fugaces, dans la pénombre, en demi-teinte. Il n’en fallait pas plus pour attirer et fasciner la presse et le public. La chanteuse, qui cultive un certain mystère, semble bien s'en amuser.

Dans la vidéo ci-dessous, elle se présente à la caméra de la même façon que sur scène, en étant seulement accompagné d’une guitare. Le microphone années cinquante n’est pas factice, et ce come-back dans le temps jusqu’à l’apparat d’une robe moulante, presque fuseau, ne doit rien au hasard. Ala.ni pose les mots de sa chanson délicatement, plus qu’elle donne l’impression de les chanter… et pourtant ! Elle cultive l’illusion d’un temps révolu qui aurait pris ses racines dans un club de jazz des années cinquante, provoquant une sorte d’intimité face à un public installé autour de petites tables à l’éclairage tamisé et qui n’a de yeux que pour elle.

Pour la chanson Cherry Blossom, la guitare est venue remplacer le piano de Suddenly, mais le style ne change pas : toujours aussi dépouillé. La voix - "écoutez ma voix" semble-t-elle nous dire -, est une voix sereine, proche de l’attendrissement, une voix pour qui l’accompagnement musical semble accessoire.

CHERRY BLOSSOM (03/2015)

YOU & I SPRING

Ala.ni a une façon bien à elle de jouer la carte promotionnelle. Encouragée par le pianiste et compositeur Damon Albarn qui voit en elle de multiples talents, la chanteuse décide de rentrer en studio pour enregistrer quelques titres qui lui tiennent à cœur. Ne voulant pas d’un traditionnel quartet de jazz avec piano et contrebasse, la chanteuse opte finalement pour du chant en a cappella ou presque (on peut entendre du kalimba et du steelpan). Pour elle, c’est une façon d’être en accord avec son tempérament. « Je ne suis pas une chanteuse de jazz. J’aime le silence et la lenteur. » aime-t-elle préciser.

Le premier opus baptisé You & I Spring est sorti en mars 2015 et propose cinq titres dont deux remix. Le dénuement est total et l’accord des voix parfait. La surprise semble totale, mais heureuse quand on écoute le très court et original Woo Woo et ses miaulements. Le kitch prédomine, flirtant avec quelques références héritées de musique country et bluegrass, notamment sur Ol Fashioned Kiss. Rien ne presse semble-t-elle dire. En effet, des mois de préparation en amont, c’est ce qu’il lui a fallu pour écrire les chansons, trouver les musiciens, organiser les répétitions, réaliser les photos et les vidéos. Une autoproduction assurée professionnellement de bout en bout jusqu’aux moindres détails.

A la suite de You & I Spring doit sortir trois autres petits Eps. Un pour chaque saison. Si You & I Spring concerne le printemps, les trois autres paraîtront à chaque changement de saison : été, automne et hiver. Une façon bien à elle d’imprimer sa personnalité artistique et son indépendance féminine. Nous attendons la suite avec impatience !

Par Elian Jougla (Cadence Info - 05/2015)

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE