NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

MUSIQUE DE FILMS


CHICO ET RITA, MUSIQUE JAZZ ET MELODRAME

Une excellente idée est à la base de ce dessin animé touchant et passionnant : réunir la magie de l’animation pour illustrer une passion amoureuse entre un pianiste et une chanteuse à travers l’ambiance des clubs de jazz des années 40/50. Entre documentaire musical et biopic animé, Chico et Rita n’est pas réservé qu’aux enfants, les adultes seront également sensibles à cette histoire d’amour mélodramatique contée à la façon des films hollywoodiens d’autrefois.


L’HISTOIRE…


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


L’action se déroule quelques années après la seconde guerre mondiale. Chico est un jeune pianiste cubain qui rêve de devenir un artiste réputé en Amérique. Il vit sa passion en écoutant les derniers airs de jazz à la mode, tandis que son amie, la belle Rita, tente de gagner sa vie en chantant dans les clubs et les bals populaires de la Havane.

Le dessin animé Chico et Rita nous conte leur aventure, une aventure qui nous conduit des bordels de la Havane à New York, et qui après un détour par Paris, nous entraîne sous les projecteurs de Hollywood et de Las Vegas ; la musique jazz et les rythmes latins servant de trait d’union à cette histoire d’amour torride.

Origine : Espagne (2010)
Scénario : Fernando Trueba, Ignacio Martinez de Pison
Réalisation : Fernando Trueba
Bande dessinée Chico et Rita de Javier Mariscal (éd. Denoël Graphic)
Bande originale du film éditée par Sony Music


CHICO ET RITA,
UN DESSIN ANIME METICULEUSEMENT PREPARE

Dans cette histoire, les détails comptent, aussi bien l’intrigue amoureuse, la musique, que les faits historiques et politiques. A Cuba, l’ombre de Fidel Castro et du Che n’est pas loin, tandis que la ville de Paris vit ses premiers jours à la mode de Saint-Germain-des-Prés.

Chico et Rita est un film d’animation qui conduit le spectateur dans l’ambiance des cabarets et des night-clubs d’après-guerre. Le film ne manque pas d’inventivité, même si les auteurs ont eu recours à des personnages ayant existé, comme les musiciens Charlie Parker et Dizzy Gillespie, ou en utilisant la parodie de quelques séquences de films célèbres (Chantons sous la pluie). Tous ces événements sont parfaitement intégrés dans le déroulement de l’action et viennent enrichir les rebondissements du scénario.

Pour la réalisation des planches et pour donner une tonalité authentique aux décors, le graphiste et peintre Javier Mariscal a utilisé des archives photographiques de l’époque. Sa collaboration avec le cinéaste Fernando Trueba est une véritable réussite, capable à travers le récit romanesque, la musique et le soucis des détails de transcender l’âme sensible du spectateur, que celui-ci soit un amateur de jazz ou pas.


PLACE A LA MUSIQUE

Chico et Rita est porté par une bande-son parfaitement maîtrisée et par des dessins aux couleurs chaudes évoquant les moiteurs de la Havane. La qualité du graphisme, de la musique et du scénario font vite oublier le ton mélo et quelque peu désuet de l’histoire.

La musique tient une grande place, pas seulement comme un support ‘banal’ venant appuyer l’image, mais en devenant le témoin d’une époque ouverte à la modernité. La musique est teintée d’optimiste comme les héros du film que sont Chico et Rita. La gaieté l’emporte souvent et les rythmes latinos contribuent à créer cette ambiance de fête, même lors d’un enterrement quand résonne une samba endiablée. Aux rythmes du cha cha cha se mêlent les sonorités jazz avec ses orchestres célèbres.

Dans la bande-son, la présence de musiciens comme le trompettiste Michael Philip Mossman et le saxophoniste Jimmy Heath impriment respectivement la virtuosité du célèbre Dizzy et la sonorité chaude du saxophone de Ben Webster. Le soin apporté à la réalisation sonore ainsi que la restitution fidèle du son des orchestres de l’époque apportent et impriment à ce dessin animé une réelle authenticité qui plonge aussitôt le spectateur dans l’ambiance des clubs de l’époque.


CHICO ET RITA - BANDE ANNONCE


L’INTRIGUE, UNE HISTOIRE MELODRAMATIQUE

Le scénario épouse les mélos d’autrefois, les histoires à rebondissements qui, d’un événement chassait l’autre à coup de malentendus ou de disputes. La traîtrise d’un ami, la gloire qui enflamme les esprits et qui finalement disparaît, ne sont que des épisodes malheureux, car l’amour semble vouloir ici triompher de tout. Entre Chico et Rita, c’est à un ‘je t’aime moi non plus’ que nous assistons.

L’artiste, son ego, sa forte personnalité et son orgueil sont bien là, tout comme le racisme qui n’est pas épargné dans la représentation de cette Amérique d’après-guerre. Les auteurs se sont appuyés là aussi sur des faits historiques, telle la chanteuse Rita semblant épouser l’histoire de Billie Holiday qui, à cause de sa couleur de peau, se voyait refuser certains scènes de music-hall ou certains hôtels.


CHICO ET RITA, UN DESSIN ANIME HONORE

Ce film a reçu de nombreux prix dont le Prix Goya 2011 du Cinéma Espagnol comme meilleur film d’animation, et le Prix Cineuropa au Festival des Arcs 2010, sans oublier sa présence au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2011 et au Festival de Toronto 2010 dans la sélection officielle.

par Patrick Martial.

Visiter le site officiel CHICO ET RITA

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE