CLASSIQUE / TRADITIONNEL


FLYING STEPS, L'ALLIANCE ENTRE LE BREAKDANCE ET LA MUSIQUE DE BACH

Quand le breakdance et la musique classique fusionnent sur scène, le résultat est époustouflant ! Les quadruples champions du monde de breakdance Flying Steps et le directeur d'opéra Christoph Hagel prouvent que le breakdance et la modernité de la musique de Jean-Sébastien Bach sont en mesure de former un tandem navigant hors du temps.


LA SURPRENANTE RENCONTRE D'UNE MODERNITÉ ASSUMÉE

Décapant, étonnant, acrobatique d'un côté et flamboyant, érudit, moderne de l'autre, tels pourraient être les qualificatifs de cette rencontre entre deux arts distants de plus de trois siècles : le breakdance et la musique de Jean-Sébastien Bach à travers un spectacle intitulé Flying Bach.

En écrivant sa Toccata et fugue en ré mineur, entre 1703 et 1707, le compositeur allemand ne pouvait certainement pas s'attendre à voir sa musique rencontrer un style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par ses mouvements de corps saccadés, ses acrobaties et ses figures au sol ! Toutefois, il faut se rendre à l'évidence, le fruit de cette alliance entre deux arts, que rien ne prédestinait à se rencontrer un jour, est devenue depuis 2011, un spectacle de haut vol.


LES FLYING STEPS  : UN EXTRAIT DU SPECTACLE "FLYING BACH" (Eurovision 2011, à Düsseldorf, en Allemagne)

Les Flying Steps, une troupe de danseurs émérites, mettent en scène cette surprenante alliance du breakdance avec la musique de Jean-Sébastien Bach. L'adaptation unique du Clavier bien tempéré fait tomber les barrières entre la culture urbaine et la musique classique. Pour le chef d'orchestre et directeur artistique du spectacle Christophe Hagel, le choix du compositeur allemand s'imposait naturellement : « Je savais qu'il fallait choisir Bach à cause du rythme qu'il y a dans sa musique et dans la clarté de ces rythmes. Il existe des musiques comme celle de Tchaïkovski. Ce qui compte alors, c'est la grande ligne mélodique. Mais avec le breakdance, ce qui compte, c'est la pulsation. » (source AFP)

Danseurs et acrobates, les Allemands de la troupe Flying Step pensaient avoir tout essayé dans le breakdance après avoir notamment décroché plusieurs titres de champion du monde de la discipline. Pour la préparation de ce genre de spectacle, les danseurs ont dû composer avec un nouvel élément : celui d'une musique jouée par des musiciens en lieu et place d'une habituelle source sonore préenregistrée. Cette petite différence aura eu pour conséquence d'obliger les danseurs à adapter leur chorégraphie en fonction de la vitesse d'interprétation sur scène des œuvres de Bach. Toutefois, l'expérience et la promptitude à réagir de ces artistes ont toujours su anticiper tout dérapage. Pour la troupe, c'est comme un jeu, un défi permanent, même quand la prise de risque s'invite.

UN SPECTACLE ASSOCIANT DEUX VISIONS TEMPORELLES

Si le spectacle Flying Bach provoque la rencontre de deux arts, par ailleurs, il installe deux publics pratiquement face à face en jouant avec leur propre sensibilité. Pour les artistes, qu'ils soient danseurs ou musiciens, c'est l'occasion de faire découvrir ou redécouvrir la discipline et le célèbre compositeur à une jeune génération qui ignore tout ou presque de son œuvre. Sabina Chukurova (claveciniste) s'en explique : « C'est quelque chose de valorisant pour cette musique (Bach, ndlr) qu'elle soit jouée dans un environnement aussi différent et qu'elle soit entendue par des gens qui ne seraient jamais venus à un concert de musique classique. » Reste qu'à travers leur spectacle, la troupe des Flying Step cherche surtout à susciter chez le public une autre vision du breakdance, un autre sentiment envers cet art de la rue emprisonné par trop d'idées préconçues.

Ici, note après note, les pas et les figures s'enchaînent aux autres, et tout parvient à s'accorder comme par magie, du son du piano au violoncelle jusqu'aux beats électroniques. Depuis sa création, Flying Bach a été présenté en tournée dans 35 pays – des États-Unis au Kazakhstan, de l’Australie en Finlande en passant par le Japon&nbso;– Le spectacle a déjà captivé plus de 500.000 personnes.


À PROPOS DE LA TROUPE FLYING STEPS

Fondée en 1993 par Vartan Bassil et Kadir « Amigo » Memis, la compagnie allemande des Flying Steps comprend présentement plus de 40 danseurs professionnels. Ambitieuse, performante et innovante, la troupe ne se contente pas de créer et de produire des spectacles de danse internationaux. En 2007, la compagnie a également fondé la "Flying Steps Academy", qui, avec ses 35 professeurs et ces quelques 2 :000 élèves, est devenue en Allemagne une référence dans le domaine de la danse urbaine.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 11/2022)

Pour info, les Flying Steps seront à découvrir à Paris le 29/11/2022 aux Folies Bergère (Réservation).


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT