ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


INDOCHINE EN CONCERT À L’ARENA DE MONTPELLIER

L’Arena est LA nouvelle salle omnisports de 14 000 places de Montpellier agglomération. Disposant des installations les plus modernes, l’Arena est la deuxième salle multifonctionnelle de France après Paris-Bercy. La salle a accueilli pour son concert d’inauguration le mercredi 8 septembre, le groupe Indochine pour un concert exceptionnel.


INDOCHINE… COME BACK


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


À la fois noirs et romantiques, les contes de fées décalés d’Indochine ont rempli, il y a peu, le Stade de France. Le groupe culte de la new wave française a choisi l’Arena pour donner son seul et unique concert dans le sud de la France.

Indochine naît au début des années 80. Le groupe se forme autour du charismatique Nicolas Sirkis. Emporté par la vague New wave, le groupe signe un rock gothique, très influencé par The Cure. Après avoir joué en première partie de Taxi Girl, leur premier album L’aventurier est l’événement rock français de l’année 83. Le Péril jaune et 3 sont des succès phénoménaux. En 1990, le Baiser marque l’apogée du groupe.

Après une traversée du désert dans les années 90, Indochine retrouve un franc succès commercial en 2002, avec Paradize et son sigle J’ai demandé à la lune, écrit par Mickey 3D. Ni la coupe de cheveux de Nicolas Sirkis, ni son androgynie, ni ses textes poéticogothiques ne semblent avoir pris une ride.

Alice & lune, sorti en 2005, confirme si besoin était le renouveau pop-rock assumé du groupe qui a su conserver, pendant plus de vingt ans, une imagerie et un son rock, aujourd’hui repris par des groupes comme Tokyo Hotel.

Indochine sera en concert à l’Arena de Montpellier pour présenter son dernier album La République des Météors, sorti l’an dernier.


INDOCHINE - ALICE & JUNE


QUESTIONS À NICOLA SIRKIS

- Que représente pour vous le fait d’inaugurer l’Arena de Montpellier ?

Nicola Sirkis : c’est la première fois de notre carrière qu’on inaugure une salle. On nous a donné la possibilité de faire l’ouverture d’un lieu qui deviendra sans doute pythique. C’est un honneur pour nous. Pour ma part, j’ai le sentiment que cette région pense aux gens, aux spectacles, à la culture en général. Et ça, c’est plutôt positif, car c’est loin d’être le cas partout en France.

- Que pensez-vous de la salle en elle-même ?

Nicola Sirkis : on a amené une nouvelle scène, de nouveaux écrans. Et aussi trois fois plus de son et de lumière par rapport au Zénith. On a été agréablement surpris par le son, car cette salle a une bonne acoustique. Comme d’habitude, on a essayé de faire quelque chose de bien pour notre public et les gens qui nous font confiance.

- Vous entretenez un rapport privilégié avec votre public. Comment expliquez-vous cela ?

Nicola Sirkis : On parle souvent de communion, mais il n’y a aucune nostalgie dans le succès de notre groupe. On a la plus grande fierté de pouvoir régénérer notre public à chaque nouvel album. Si les gens ont suivi, c’est qu’ils ont adhéré à mes goûts. Commencer à écrire pour un public prédéfini, c’est entre dans le show-business et ça, c’est le début de la fin pour un groupe de rock. Je prépare un album mais je ne sais pas encore ce que je vais y mettre. C’est une nouvelle aventure qui commence.


(Cadence Info - 09/2010)


RETOUR SOMMAIRE