JAZZ ET INFLUENCES


KLEIN : 'SONDER', L'ART DE MARIER LES PAYSAGES MÉLANCOLIQUES

Le label 'Cristal Records' réserve souvent d'heureuses surprises, le claviériste Klein en apporte la preuve vivante avec son premier album intitulé 'Sonder'. Furieusement novateur et conciliant diverses influences, place est donnée à des plages sonores pas tout à fait rock, pas tout à fait jazz, mais qui encouragent l'auditeur à poursuivre...


'SONDER' : UN ALBUM AUX CLIMATS ÉPURÉS

Ad Block

Le premier album Sonder de Klein propose une musique élaborée mais jamais ennuyeuse. D'entrée, le premier titre Catharsis rebondit à souhait. L'écriture est ciselée et la performance des intervenants est à la hauteur sans craindre les comparaisons maladroites. Il en va de même avec le titre Down à la couleur beaucoup plus rock. Le principe est le suivant  : on entre de façon hypnotique dans la cadence, puis rupture. La musique change alors de direction pour revenir ensuite au point de départ quand soudainement tout s'arrête et laisse place à un doux échange piano et vibraphone. Rien de bien nouveau me direz-vous dans ce genre de construction, mais cela offre un réel avantage envers l'auditeur, celui de capturer son attention. Ici, comme dans d'autres titres, l'apparition des contrastes sonores est toujours bien amenés.

Catharsis, Episode, Down ou encore Solace, Catalyst et Introversion, sont des titres courts qui marient à souhait divers climats et ambiances à la tonalité parfois mélancolique. Pour le compositeur, chaque mot choisi entre en résonances et raconte une histoire, un sentiment précis, une évocation qu'il ne faut jamais sous-estimer (la musique classique est souvent là pour nous le rappeler).

Dans l'album Sonder, l'acoustique l'emporte. Néanmoins le séquenceur et le synthétiseur font quelques apparitions notamment dans le solo du titre Catalyst, un instrumental proche du jazz fusion des années 70. Derrière le cadre imposé, on sent poindre le désir de se libérer, de laisser éclater la passion. Par ailleurs, on saluera le mariage piano/vibraphone présent sur tous les titres par petites touches et dont la couleur très typée était souvent présente dans le jazz des années cinquante (le modern jazz quartet, pour ne pas le nommer). Notons également la voix de Jérôme Klein qui apporte sa chaleur sur trois titres (Episode, Creator et Poem).


KLEIN : 'ÉPISODE'

À PROPOS DE JÉRÔME KLEIN

Le musicien est né au Luxembourg. Il découvre la musique à l’âge de 6 ans et suit un parcours classique avec le piano puis les percussions au Conservatoire de Luxembourg. Cependant, comme l'univers classique manque de liberté, le jazz et la musique improvisée deviennent vite des portes ouvertes dans lesquelles le musicien va s'engager. Sa soif de découverte, sa curiosité aussi, le conduisent à pratiquer le vibraphone et la batterie. Pour se perfectionner, il intègre la section jazz du 'Conservatoire Royale de Musique' de Bruxelles d’où il sort bachelier en piano, batterie et vibraphone, avant de poursuivre ses études à la 'Manhattan School of Music'. En 2009, Il devient membre de l’European Masterclass Bigband sous la direction de Peter Herbolzheimer.

Aujourd’hui, Jérôme Klein est un sideman sollicité, une valeur sûre de la scène jazz luxembourgeoise et belge, des lieux qui lui donnent l’occasion de jouer avec des musiciens comme David Binney, Stéphane Galland, Igor Gehenot, Antoine Pierre, Alex Tassel ou Ben Wendel, entre autres. Si I'attache fondamentale du musicien est jazz, il est de la génération de ceux qui épousent avec facilité les changements d'étiquettes. Difficile alors de l'enfermer dans une tradition jazz qui n'a plus lieu étant donné les autres penchants qu'il revendique, à la fois pop et rock.

À travers son album Sonder, Klein affiche ses intentions de façon claire : construire une musique bâtie sur des codes perméables qui englobent improvisation et sons électroniques. Ses compositions évitent de s'enfermer et repoussent les clichés faciles. Pour chaque titre, son désir est d'offrir un paysage sonore qui s'articule autour d'une thématique qui lui tient à cœur et, dans ce sens, c'est plutôt réussi.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2021)

  • Jérôme Klein : piano, claviers
  • Niels Engel : batterie
  • Pol Belardi : vibraphone, basse et claviers
  • Charles Stoltz : programmation et sound desig

    Klein
    1er album Sonder
    Sortie le 10/12/2021 chez 'Cristal Records'

    Suivre l'actualité de Jérôme Klein sur sa page Facebook


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com


×

Si une extension de type 'Adblock' (ou assimilée) est installée sur votre navigateur, celle-ci empêchera de consulter certaines pages de ce site dans leur intégralité. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce site collaboratif d'exister durablement. Pour obtenir un accès total, vous devez désactiver l'extension.