L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


LA MUSIQUE CLASSIQUE SURFE SUR YOUTUBE ET TIKTOK

Fréquemment considéré comme une musique élitiste, le classique aurait trouvé un soudain intérêt auprès des créateurs de contenu de la plateforme de vidéos YouTube et de l'application TikTok ; c’est du moins ce qu’affirme le rapport d’Epidemic Sound, une société suédoise qui a analysé les métadonnées de plus de 35 000 morceaux de musique.


"SOUND OF THE INTERNET 2022"

Chaque année, la Toile est alimentée de rapports sur la musique. "Epidemic Sound" propose le sien pour la première fois. Ce genre de rapport est généralement scruté par les gens de la profession : musiciens, producteurs... et sert d'observatoire pour déterminer avec précisions les enjeux économiques et l'évolution des goûts.

Côté chiffres, rien ne manque. Ceux fournis dans ce rapport donnent néanmoins le tournis puisque, d'après l'entreprise suédoise, les 100 morceaux les plus populaires engendrent quelque 20 milliards de vues pour cette année et plus de 2,5 millions de vidéos originales produites par des créateurs de contenu !

Cependant, le point capital de ce rapport concerne la mise en avant de la musique classique. En effet, "Epidemic Sound" stipule que le streaming d'œuvres classiques a augmenté de 90 % en 2022. Même si les musiques électro, pop et urbaine restent populaires auprès des créateurs de contenu, le classique est l'invité surprise de cette année.

Pour produire un contenu fédérateur, il est essentiel de sélectionner le bon morceau et d'établir avec soins les divers paramètres (tempo, instrument, durée). La musique classique, aurait-elle enfin touché la corde sensible des créateurs modernes ? Cette augmentation de 90 % implique non seulement les réseauteurs du monde entier, mais elle témoigne également d'un mouvement dont les youtubeurs endossent l'entière responsabilité.

1. Epidemic Sound est une société d'ubérisation spécialisée dans l'utilisation de musiques « libre de droits ».


DÉSACRALISER LA MUSIQUE CLASSIQUE

La musique classique n'a certainement pas attendu les réseaux sociaux et les plateformes vidéos pour se « vendre » au plus offrant. Depuis bien des années, elle rend des services au cinéma à travers quelques BO. Du reste, qui se plaindrait d'entendre du Mozart, du Beethoven ou du Schubert sur grand écran quand le 7e art les invite ?

Point faible de nombreux youtubeurs, la culture musicale retrouve peut-être, grâce à l'utilisation du classique, le sentiment que tout n'est pas irrémédiablement perdu. Toutefois, ce qui se produit au cinéma, musicalement parlant, est exploité d'une tout autre manière sur YouTube et TikTok. Le but recherché par les créateurs de contenu n'a rien de conventionnel. Entre leurs mains, la littérature classique devient quasi universelle et habille aussi bien des vidéos concernant l'actualité, la mode que des sujets humoristiques, pour ne citer que ceux-là.

Contrairement à la chanson qui s'associe à une époque, le classique navigue dans une sorte d'intemporalité permissive. Si l'on peut aisément condamner une musique de Mozart ou de Beethoven mal utilisée ou à contre-emploi, il est inhabituel d'incriminer directement le compositeur, surtout quand il n'est plus de ce monde pour se défendre.

Pour saisir le phénomène, le mieux est de se rapporter aux noms cités par "Epidemic Sound". Les youtubeurs peuvent être des musiciens, à l'image d'Hampus Naeseliuse et de Christoffer Moe Ditlevsen ou des vidéastes amateurs comme la Norvégienne Cecilia Blomdahl. Forte de ses 491 000 abonnés, elle utilise la grande palette des émotions de la musique classique pour nous faire découvrir sa vie dans l'archipel du Svalbard situé dans l'océan Arctique. « Elle peut être à la fois mélancolique et joyeuse selon les séquences. Ce genre musical correspond parfaitement au sentiment que je veux évoquer dans mes vidéos », dit-elle.

Selon "Epidemic Sound", cet engouement pour la musique "savante" s'explique par l'utilisation non-négligeable d'œuvres provenant de jeunes compositeurs de musique classique suédois tels Franz Gordon, Trevor Kowalski et Megan Wofford. « Je m'attends à ce que de plus en plus de créateurs de contenu utilisent la musique classique dans leurs vidéos, ce qui permettra aux artistes classiques de continuer à moderniser le genre et à attirer de nouveaux publics », précise Oscar Höglund, PDG d'Epidemic Sound.

Même si YouTube frappe fort, TikTok, l'application préférée des jeunes générations, s'impose comme un outsider. La meilleure preuve de cet élan est le hashtag "#classicalmusic" qui comptabilise actuellement plus de 2,3 milliards de vues sur sa plateforme.

La musique classique, serait-elle en passe de ne plus être considérée comme "has been" par les jeunes utilisateurs de TikTok ? La première étape, celle de la découverte, sera-t-elle suivie de la seconde qui consiste à l'apprécier ? Reste la durée des œuvres qui semble non négociable auprès des abonnés de la plateforme. TikTok a pleinement conscience de ce handicap et a réagi en conséquence en s'associant avec Warner Classics pour sortir, en août dernier, une compilation des titres les plus écoutés sur son application et repensés par l'orchestre allemand Babelsberg Film Orchestra.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 12/2022)

Consulter le rapport d'Epidemic Sound


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT