L'info culturelle des musiques d'hier et d'aujourd'hui

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


LAKHDAR HANOU : "ARGILE", DES RÉCITS DE L'ÉPOQUE MÉSOPOTAMIENNE

Dans son album Argile , des voix du passé s'élèvent venus d'Orient. Le musicien puise dans les récits des tablettes d’argile de l’époque Mésopotamienne et dans les poèmes de Babel du poète syrien Adonis...


PRÉSENTATION D'ARGILE

Avec la complicité de son oud, Lakhdar Hanou trace un scénario autour des prêtresses héritières de l’époque Mésopotamienne. L'album Argile fait écho à notre Babylone moderne. Le musicien nous offre une musique narrative inspirée par le premier des déluges en forme de requiem oriental, produisant des rythmes enjoués et des improvisations pour escorter l’épopée de Gilgamesh.

Loin d'être seul, Lakhdar Hanou est entouré d’un ensemble acoustique hétéroclite comprenant, outre le oud, un subtil assortiment instrumental d'où s'échappe les sons de l'accordéon, du violoncelle, du nay et de quelques percussions. Dans Argile, la présence de celle qu’il nomme alkahinat (les prêtresses en arabe), Leïla Zitouni, nous offre son chant éthéré, résonant telle une ancienne divinité païenne.

Les mélodies envoûtantes, mixant sonorités occidentales et orientales, croisent des arrangements classiques et contemporains. Le jeu intense et profond du violoncelle de Lucile Gambini, entrent en résonance avec les sonorités traditionnelles du Ney de Marylou Planchon, expression du souffle vital. À ceci s'ajoute les invocations. Celles venues des résonances du oud tenu par Lakhdar Hanou et des mélodies contrastées de l’accordéon de Simon Barbe, jusqu'aux peaux des percussions qu'effleurent les mains de Paco Labat.


PRÉSENTATION DU SPECTACLE "ARGILE"

Argile, cette création aux sonorités classico-orientales est le point de rencontre d'une œuvre musicale qui ramène quelques vérités aux féminins et qui fait résonner l’essence d’argile dont nous sommes tous pétris.

À PROPOS DE LAKHDAR HANOU

Lakhdar Hanou est un artiste toulousain franco-algérien. Musicienautodidacte, c'est durant ses voyages au Maghreb et au Moyen-Orient qu’il s’initie au oud et à l’art du maqâm (fondement de la musique orientale). Toutefois, il s'ingénue à reprendre le diaogue de l’orient et du Maghreb avec des musiciens issues de la musique flamenco, classique, indienne, chinoise, sub-saharienne, qui viendront enrichir son approche du « son oriental », sa véritable école.

Sur son site, Lakhdar Hanou nous explique que « La liberté à l’égard de la tradition n’est pas rébellion contre elle. Elle consiste à en comprendre le sens vivant ! Car la liberté ce n’est pas seulement le pouvoir de dire non mais le pouvoir de créer. ». Conscient de sa double culture, ses compositions originales traduisent son identité et son esprit, et produisent la naissance d’une nouvelle esthétique. Dans les médias l'album Ne fût-ce qu’en Chine a reçu une reconnaissance internationale, et Argile lui a depuis emboité comme son ombre (l’album a été classé internationalement quatorzième par le Transglobal World Music Chart).


LES MUSICIENS

  • Lakhdar Hanou : Oud, direction et compositions
  • Leïla Zitouni : Chant
  • Simon Barbe : Accordéon
  • Lucile Gambini : Violoncelle
  • Marylou Planchon : Nay
  • Paco Labat : Percussions

Lakhdar Hanou
Album "Argile"
Sortie 03/12/2021
chez Inouïe Distribution

Cadence Info (10/2023)


RETOUR SOMMAIRE
FB  TW  YT
CADENCEINFO.COM
le spécialiste de l'info musicale