NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


LES CONCERTS SONT-ILS EN CRISE ?

Hier encore, pour n’importe quel artiste, les concerts venaient appuyer la promotion d’un nouvel album. Avec la vente des disques, les tournées devenaient le complément idéal d’une carrière rondement menée. Mais aujourd’hui, face à l’effondrement de la vente des CD, face au piratage Internet, les concerts ne suffisent plus à renflouer le tiroir-caisse des petits producteurs, comme celui des jeunes talents. Un véritable malaise s’est emparé de la scène...


CRISE A TOUS LES ETAGES

Salles clairsemées, concerts annulés ou tickets vendus à perte, le concert ne brille plus de milles feux comme autrefois. Le dynamisme des jeunes talents et les idées promotionnelles sont toujours là, mais la crise économique poursuit son chemin de façon inexorable.

Le bout du tunnel annoncé par les économistes semble bien ignorer le domaine artistique. Celui-ci a ouvert le bal et risque hélas de le clôturer. S’il n’existait pas de subventions, les nombreux festivals qui fleurissent chaque année disparaîtraient ! Pour conserver des affiches toujours alléchantes, les organisateurs sont obligés de miser sur des annonces tarifaires toujours plus attractives. Traduisez : abonnements, prix revus à la baisse, tarifs préférentiels, etc. Les producteurs indépendants s’indignent, mais finissent toujours par courber le dos face à une concurrence sans cesse plus rude.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


La crise se relayant à tous les étages, les budgets alloués par les majors afin de subvenir au financement des spectacles tendent également à se réduire. Pourtant, étant donné les chiffres encourageants des droits d’auteurs concernant les concerts produits en 2010, on serait tenté de penser que tout va bien… Malheureusement, les meilleurs bénéfices proviennent des plus grosses tournées, une vingtaine, du style Johnny Hallyday, Mylène Farmer ou dans un autre genre Holiday on Ice. Conformément à la société actuelle, les gros s’enrichissent au détriment des petits en prenant 60% des bénéfices !

En désespoir de cause, les jeunes talents, pour contrecarrer la baisse des ventes de disques et le téléchargement illégal, se lancent alors à l’unisson sur les routes. Mais faute d’un nombre de spectateurs suffisant, les tournées capotent et les petits producteurs qui, généralement, les soutiennent, répondent de moins en moins présent. A travers ce malaise ambiant, c’est l’avenir de nombreux artistes qui est en jeu. Certains disparaissent de la scène médiatique ou de la scène tout court…

De son côté, le public ayant un pouvoir d’achat revu à la baisse est obligé d’opérer des choix. Entre le cinéma, les spectacles et les nouvelles manifestations qui surgissent chaque année, les gens sont très sollicités. Quand le portefeuille n’est pas trop garni, le choix s’oriente généralement vers des valeurs sûres. On casse la tirelire et l’on sacrifie plusieurs dizaines d’euros, en espérant ne pas être déçu par le spectacle annoncé à grands renforts de publicité : C’est un concert unique ! C’est la tournée d’adieu ! etc. (sans oublier la complicité des radios et des chaînes télévisées qui appuient des choix pas toujours justifiés). La prise de risque doit être minime ! Quant aux artistes de second plan, ils bataillent pour conserver souvent un public d’estime. Devant des salles parfois désertes, le fatalisme l’emporte bien souvent. Surtout pas de triomphalisme déplacé !


ET L’INTERNET, ALORS !

L’Internet et ses sites communautaires entretiennent l’illusion, l’illusion que tout est possible, que tout est facile, rapide. De même, la production musicale à domicile qui s’est vulgarisée grâce aux home-studios crée son lot de fantasmes. Heureusement, la réalité artistique étant tout autre, celle-ci vient au grand galop pour rappeler aux intéressés que le monde du showbizz est un monde impitoyable, souvent injuste et hasardeux… Oui, la musique a toujours besoin de nouveaux talents, oui, mais pour qui et à quel prix ?

Par Elian Jougla (07/2011)

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE