CLASSIQUE / TRADITIONNEL


PAUL JI, LA PRÉCOCITÉ DU TALENT AU PIANO

Il peut être parfois gênant de commenter les prouesses d’un très jeune musicien quand on sait qu’une carrière artistique, notamment dans le classique, demande beaucoup de temps et de sacrifice pour espérer recevoir les lauriers espérés, mais pour Paul Ji, jeune pianiste de 17 ans, il en va autrement tellement son talent semble avoir compressé le temps en sa faveur. Au mois de décembre dernier, il publiait chez ‘Warner Music’, un premier album plein de promesse…


PAUL JI, UNE CARRIÈRE MÉTÉORITE

Recevant les éloges de nombreux pianistes confirmés tels John Hill et Lang Lang, Paul Ji devait dès l’âge de 6 ans faire briller les yeux de son premier professeur, Qin Yinning, pianiste accompli ayant enseigné au Conservatoire de musique de Shanghai. Né à Chicago aux États-Unis dans une famille chinoise et élevé en France depuis l'âge de cinq ans, Paul Ji devait suivre les traces de sa sœur aînée Esther en démontrant envers le piano une sensibilité très éveillée, une attention qui allait rapidement être confirmé par ses aptitudes à vivre dans son for intérieur les nuances de jeu que réclame l’instrument.

Ad Block

© Warner Musique

Enfant, si son parcours est des plus classique au sens propre comme au sens figuré en étudiant à la Shola Cantorum à Paris avec Elisabeth Cooper, puis à l’École Normale de Paris avec Jean-Bernard Pommier, ce qui frappe le plus chez le jeune pianiste c’est la détermination et la vitesse avec laquelle il a gravi les échelons qui conduisent à une carrière internationale. Son parcours avec l’instrument s'est fait au pas de course en remportant de nombreux concours internationaux aux États-Unis, mais aussi en France et en Allemagne. Pour le papa admiratif qui gère et protège la destinée de son fils, le constat est éblouissant, d’autant que Paul a eu l’occasion de se produire dans des salles de renommé internationale, et dont la seule évocation nous renvoie aussitôt au passé glorieux de quelques artistes légendaires : Le Carnegie Hall à New York et la Philharmonie à Berlin.


PAUL JI : 'LA CAMPANELLA' (Grandes études de Paganini - Liszt)
Dans cette interprétation très délicate de 'La campanella', la magie s'installe. Tout est sollicitation dans la légèreté, et on ne sait si c'est le toucher du piano qui s'accorde aux doigts de Paul Ji ou si c'est le contraire !

VOIR LA VIDÉO

« JEUNE ARTISTE STEINWAY »

Nommé « jeune artiste Steinway » en 2018, Paul Ji réalise en quelque sorte un exploit quand on songe aux noms prestigieux qui y sont associés : Vladimir Horowitz, Arthur Rubinstein, Martha Argerich ou Lang Lang. Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, son « palmarès » allait encore s’étoffer d’une victoire cette fois-ci hautement médiatique en remportant l’édition 2019 de l’émission « Prodige » sur France 2 ; signe évident qu’un jury associé à un large public français savaient percevoir tout le talent d'un pianiste pour le saluer comme il se doit.

© Warner Musique

Aujourd'hui les portes du succès s’ouvrent devant lui au fur et à mesure que le milieu classique découvre ses capacités d'interprète. Pour ses fans, la priorité tournait autour d’un premier témoignage sonore. C’est chose faite avec « Piano », un premier album qui reflète parfaitement l’univers classique du pianiste par le choix proposé, avec notamment une invitation à savourer quelques œuvres romantiques signées Chopin, Liszt et Schumann.

L'une de ses qualités est son aisance à se fondre dans les répertoires qu'il aborde. Chez Paul Ji la légèreté de son phrasé rime avec flamboyance, et sa jeune carrière n’est pas sans rappeler le Lang Lang des débuts, quand le pianiste chinois se produisait sur les grandes scènes internationales à l’aube des années 2000.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 01/2021)

Paul Ji
Album Piano (Prodiges Saison 3)
Sortie le 4 décembre 2020
Chez 'Warner Musique'
Album disponible sur Spotify, Apple Music et Deezer.

ŒUVRES CONTENUES DANS L’ALBUM

  • 01. Grande valse brillante in E-Flat Major, Op. 18 - Frédéric Chopin
  • 02. Grandes études de Paganini, S. 141: No. 3, La Campanella - Franz Liszt
  • 03. The Seasons, Op. 37a: VI. June - Barcarolle - Piotr Ilitch Tchaïkovski
  • 04. 10 Preludes, Op. 23: No. 5 in G Minor - Sergueï Rachmaninov
  • 05. Children's Corner, CD 119a, L. 113: I. Doctor Gradus ad Parnassum - Claude Debussy
  • 06. 12 Etudes, Op. 10: No. 5 in G-Flat Major "Black Key" - Frédéric Chopin
  • 07. Concert Paraphrase on Rigoletto, S. 434 - Franz Liszt
  • 08. Kinderszenen, Op. 15: No. 7, Träumerei - Robert Schumann
  • 09. 12 Etudes, Op. 8: No. 12 in D-Sharp Minor - Alexandre Scriabine
  • 10. Nocturne No. 20 in C-Sharp Minor, Op. Posth. - Frédéric Chopin
  • 11. Consolations, S. 172: No. 3 in D-Flat Major -Franz Liszt
  • 12. 18 Pieces, Op. 72: No. 5, Méditation - Piotr Ilitch Tchaïkovski
  • 13. 12 Etudes, Op. 10: No. 3 in E Major "Tristesse" - Frédéric Chopin
  • 14. Liebesträume No. 3 in A-Flat Major, S. 541 - Franz Liszt
  • 15. The Nutcracker, Op. 71, Act 2: No. 14, Pas de deux (Arr. Pletnev for Piano) - Piotr Ilitch Tchaïkovski
  • 16. Polonaise in A-Flat Major, Op. 53 "Heroic" - Frédéric Chopin

Visiter le site officiel de Paul Ji


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com