CHANSON


SOAN - RETOURNÉ VIVRE

Soan nous propose Retourné Vivre, son nouvel album très attendu vient de sortir. Retourné Vivre est à la fois urgent, révolté, tendre, mordant et vivant. C'est un disque décomplexé, libéré de toute contrainte et qui délimite le vaste territoire de chasse de ce fauve indompté. Soan ne chante pas pour passer le temps, mais pour comprendre, ressentir, ouvrir les yeux, sauver sa peau.


UNE ÉCRITURE VISCÉRALE ET PHYSIQUE

Le nouvel album du chanteur Soan, Retourné Vivre, est un véritable tour de chant qui embrasse ses nuances, à la fois tendre et vivante, mais c'est aussi un album en forme de coup de poing. En effet, Soan n'opte pas pour un discours caressant, allant dans le sens du poil.

L'écriture viscérale et physique raconte quelques tranches de vies écorchées. Soan est un révolté. Point de nombrilisme à l'horizon. Il ouvre son discours sur le chaos ambiant. Ses chansons insoumises racontent une société repliée sur elle-même et qui ne se révolte qu'à de rares occasions, comme ne témoigne sa chanson Je suis Charlie.

La colère est saine et se consume aux sons de quelques guitares en pétard. Ce sont elles qui, d'une certaine manière, donne la direction, galopant à perdre haleine dans la chanson Colocation et dont le chanteur propose ici une illustration filmée. Tour à tour hip hop, grunge, voire simplement rock, l'album Retourne Vivre ressemble à une auberge espagnole, mais toutefois diablement accueillante.

Convictions brandies et tranches de vies écorchées… Dans la foulée d'un prologue détonant et lorgnant du côté de 'Pulp Fiction' (Quand je serai), l'album s'ouvre sur Coco (en duo avec Djazia Satour, l'ex-chanteuse du groupe MIG) - chanson qui défie le temps et célèbre ses retrouvailles avec la dessinatrice de Charles Hebdo dix-sept après une amitié adolescente - et se termine par un morceau caché Je suis Charlie.

Découvrir le nouvel album avec le clip de Colocation.

Forcément coup de poing, forcément culotté. Ne pas s'attendre à ce que l'incandescent opte pour une approche bisounours ou caressant dans le sens du poil. Cela fera sans doute causer et divisera. C'est le lot réservé aux chansons insoumises. « Alors veulent-ils qu'on s'affole ? / Que veulent-ils de moi ? », s'interroge-t-il à mi-parcours dans À la fin. Entendre par là : est-ce ainsi que les hommes vivent ? Désolation pour une société repliée sur elle-même et qui ne sort de sa torpeur que lorsqu'elle est fauchée en plein vol. « Tu l'as-vu, l'entends-tu, l'attentat qu'est venu / Pour te faire voir le monde / C'est admettant et plus / Qu'en admettant perdu / C'est l'histoire à la ronde. »

Soan ne se regarde pas le nombril, ouvre son propos sur le chaos ambiant. Humanité en perte d'idéaux (Bouche bée), colère saine et brûlante sur fond de guitares en pétard (La chute). Parlons-en d'ailleurs de ces guitares qui se taillent ici la part du lion. Elles sont au garde-à-vous, dictent les humeurs, changent subitement de braquet (Petit cadeau), galopent à perdre à haleine (Colocation), embrassent une nonchalance chaloupée (À côté). Au sein de cette auberge espagnole diablement accueillante, difficile de ne pas succomber à ces assauts grunge (Fakir), à ces incantations chamaniques encerclant une rythmique blindée et un texte à l'os (Eyah Eyeh), à cette percée pénétrante à la Asaf Avidan (Seven Glories), à cet ovni hip-hop bourré de panache (Adonaï). La voix de brasier vénéneuse se fait tour à tour uppercut et caresse, slalome effrontément entre les genres.

Et puis il y a ces instants de grâce dont Soan a le secret, ces mots qui heurtent nos habitudes, ces fulgurances poétiques, cette tendresse diffuse pour ses compagnons de route (Un verre sur deux) ou une amie confrontée au deuil (Anaïs). Dans un abandon jusqu'au-boutiste surgit une chanson au romantisme déchiré et déchirant. Elle s'appelle Pustule. Elle est dans la veine miraculeuse de Conquistador. Et elle ordonne, comme sa grande sœur, de poser un genou à terre.


Disponible sur iTunes : SOAN 'RETOURNÉ VIVRE'


Par Xavier Chezlepretre (Cadence Info - 05/2016)


RETOUR SOMMAIRE

Consulter d'autres publications sur...

FB  TW  YT