ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
QUELQUES SUGGESTIONS...
DIRECT VIDÉO TENDANCE © PROTECTED BY COPYSCAPE
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


BIOGRAPHIE VANESSA PARADIS, PORTRAIT DE LA CHANTEUSE

Elle chante rarement, tourne peu, ses derniers disques et ses derniers films ont eu un succès mitigé au regard de sa notoriété, pourtant la France aime Vanessa Paradis. Pourquoi ? Déjà à 8 ans, elle remporte un dix sur dix à l’Ecole des fans. Une prémonition enfantine ? Qui sait ! Ce come-back rappelle à la mémoire de ses fans que la petite fille n’est pas entrée dans le monde artistique vraiment par hasard…


VANESSA PARADIS, ENTRE CHANSONS ET CINÉMA

Enfant, ses pas dans la danse conduiront Vanessa à la musique, et la musique au piano. Quand elle démarre sa carrière dans la chanson, la mélodie de Joe le taxi et son rythme rétro fera d’elle une jeune Lolita à l’avenir prometteur. Il se vendra trois millions d’exemplaires du single alors qu’elle n’a que 15 ans. Le disque ira jusqu’à être en tête des charts anglais vingt ans après Serge Gainsbourg… Gainsbourg, pour qui elle deviendra sa muse le temps d’un disque. « Être une femme miroir, c’est dur. Il faut être costaud » dira l’ami Serge.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Egérie de Chanel, on la dévisage, tout comme on l’envisage au cinéma. C’est avec Cremer, Delon, Belmondo, Depardieu et Moreau qu’elle fera ses armes. Avec plus de 25 ans de carrière derrière elle, celle qui rêvait d’être une femme fatale est devenue une jeune mère comme il en existe tant d’autres. Rôle qu’elle n’a pour l’instant jamais incarné au cinéma. « Je tourne peu, avoue-t-elle. Alors quand je m’engage dans un film, j’ai besoin d’histoires extrêmes. » Comme cette petite rockeuse éprise d’un taulard dans le film des frères Poiraud (Atomik Circus) ou quand elle incarne une samaritaine dans le film Mon ange de Serge Frydman. Elle avoue manquer de temps pour tout faire et préfère s’occuper de ses enfants Lilly-Rose et Jack Faire une carrière de cinéma aux États-Unis, c’est s’investir complètement, sans détour. Un véritable sacrifice où il est difficile d’avoir une vie de famille équilibrée. Alors, à choisir un film, autant trouver le sujet qui vous tient à cœur et tourner avec les metteurs en scène et acteurs que vous estimez.

© Georges Biard - Vanessa Paradis au festival de Cannes 2016

Même si le souvenir de ses débuts est amer, Vanessa Paradis dit avoir retenu la leçon, jouant de ce qu’elle appelle ‘les artifices de la célébrité’, fière d’avoir provoqué le désir d’illustres Pygmalions, ces ‘cadors’ qui l’ont laissé star. Dès ses débuts, la jeune Vanessa n’a jamais marché à la revanche : « C’est assez jouissif de voir comment, après le film Noce Blanche, beaucoup de gens ont retourné leur veste alors que je n’avais pas changé. Je comprends que l’on puisse ne pas faire l’unanimité, mais c’était disproportionné. D’accord, je chantais Joe le taxi en me maquillant comme une voiture volée. J’avais des jupes, on aurait dit des mouchoirs. Ca pouvait paraître agressif, mais je n’avais pas envie de l’être. J’étais un bout de chou qui voulait être une bonne femme. »

C’est peut-être pour percer ce désir non dissimulé que nous suivons depuis sa carrière pas à pas en imaginant tout savoir d’elle, même si en réalité nous ne savons presque rien. Et le miracle dure, distillé sans tapage ou presque. Ni bimbo, ni intello, elle a fait chavirer les cœurs de Lenny Kravitz, pop star tatouée, et du tourmenté et brillant Johnny Depp avec qui elle a eu ses deux enfants. Quand on l’interroge, elle ose dire qu’elle ne sait pas, qu’elle ne lit pas les journaux. Vanessa possède un sens du décalage face aux réalités économiques et sociales. Vanessa Paradis : « C’est terrifiant d’être aussi irresponsable. Je suis hyper privilégiée, mais comme je ne sais pas comment changer le monde, je préfère protéger les miens. En même temps, c’est contradictoire, j’ai des enfants, je devrais être un peu moins lâche. Mais attendez, je ne suis pas, non plus, une caricature complètement isolée dans mon bonheur, recroquevillée sur ma petite famille. J’ai été élevé avec beaucoup d’amour, assez de moyens et ensuite, à 14 ans, tout à commencé pour moi sans jamais s’arrêter. Alors, j’ai peut-être un peu tendance à réagir comme une enfant gâtée. »

Dix ans après la tentative avortée de L'Homme qui a tué Don de Terry Gilliam, Vanessa Paradis vient de terminer le tournage de son premier film américain à New York (États-Unis), Fading Gigolo de John Turturro aux côtés de Woody Allen, Sharon Stone et Sofia Vergara. Peut-être verrons-nous alors la discrète et secrète Vanessa Paradis pour la promotion du film sur les plateaux de la télévision française quelques temps avant sa sortie officielle prévue en France à la fin de l’année 2013.


VANESSA PARADIS, SA BIOGRAPHIE EN QUELQUES DATES

  • 22 décembre 1972 : naissance à Saint-Maur-des-Fossés (94).
  • 1980 : première apparition à la télévision dans l’Ecole des fans de Jacques Martin. Elle y chante Emilie Jolie.
  • 1985 : Vanessa enregistre son premier 45 tours, La magie des surprises-parties, avec les Forbans. Disque qui ne sera pas commercialisé.
  • 1987 : Joe le taxi d’Étienne Roda-Gil et Frank Langolff lance sa carrière de chanteuse. Dans la foulée, Vanessa enregistre son premier album M& J.
  • 1989 : Premier film, Noce blanche, de Jean-Claude Brisseau, avec Bruno Cremer, pour lequel elle recevra le César du meilleur espoir féminin et le prix Romy Schneider.
  • 1990 : Rencontre avec Serge Gainsbourg avec qui elle enregistre Variations sur le même t’aime. Ce disque lui vaut la Victoire de la musique de la meilleure interprète féminine de l’année.
  • 1991 : Chanel la choisit pour son parfum Coco (publicité signée Philippe Decouflé).
  • 1992 : Vanessa Paradis, album en anglais avec Lenny Kravitz.
  • 1993 : Elle participe pour la première fois au concert des Enfoirés. Elle réitérera jusqu’en 1999 et en 2001.
  • 1994 : Élisa, film de Jean Becker avec Gérard Depardieu.
  • 1998 : Une chance sur deux, de Patrice Leconte, avec Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.
  • 1999 : La fille sur le pont, un film de Patrice Leconte avec Daniel Auteuil. Vanessa est nominée aux Césars dans la catégorie meilleure actrice de l’année.
  • 2000 : Bliss (‘béatitude’), album où elle écrit, compose et clame son amour pour son compagnon Johnny Depp, et leur fille, Lily Rose. La sortie du disque sera suivie d’une longue tournée.
  • 2004 : Atomik Circus, le retour de James Bataille, de Didier et Thierry Poiraud, avec Benoît Poelvoorde. La même année, Chanel lui demande de représenter la ligne de sacs Cambon.
  • 2005 : Mon ange, de Serge Frydman, avec Vincent Rottiers.
  • 2007 : Vanessa Paradis est nommée au grade de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.
  • 2008 : Trophée des Femmes en Or dans la catégorie spectacles.
  • 2010 : L’Arnacœur, de Pascal Chaumeil avec Romain Duris.
  • 2011 : Globe de Cristal pour la meilleure interprète féminine de l’année.
  • 2012 : Cornouaille, de Anne Le Ny, avec Samuel le Bihan.
  • 2013 : Vanessa Paradis partage la tête d’affiche pour son premier film américain Fading Gigolo, avec Woody Allen et Sharon Stone.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 04/2013)


RETOUR SOMMAIRE