MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


'LE DÉCLIC CRÉATIF' - YARON HERMAN. DES PISTES POUR CULTIVER SA CRÉATIVITÉ

« On ne naît pas improvisateur, on le devient » telle pourrait être une des phrases écrites par le pianiste Yaron Herman dans son livre Le déclic créatif. Pour ce musicien talentueux la créativité passe souvent par une phase de dévalorisation de soi avant même qu'on ait approfondi ses propres capacités…


DÉDRAMATISER SON RAPPORT AVEC LA CRÉATIVITÉ

L’homme, de part sa nature profonde, est un être créatif, mais néglige parfois cet aspect où le sous-évalue faute de pas en avoir vraiment pris conscience. L’homme est également un observateur et un imitateur. Cependant, la pire négation de sa créativité se trouve certainement dans la comparaison dans laquelle il grandit et qui, en retour, crée un frein invisible à son épanouissement. Le cas est fréquent et commence très tôt, dès l’école, et ne se limite pas seulement à se seul domaine ou aux arts, mais touche à tout ce que l’homme imagine et fabrique de ses mains.


Un bloqueur publicitaire bloque une grande partie de cette page.

Pour Yaron Herman, la créativité passe essentiellement par du travail, une volonté positive et, surtout, par de la confiance en soi. Le « talent » ou le « don » doit alors se cultiver et s’entretenir. « Je considère la créativité, au sens le plus large possible, comme la capacité d’exprimer ce qui nous est propre et unique à travers un instrument, une idée, un geste, qui le traduiraient de la façon la plus sincère. La créativité n’est pas un talent, c’est une habitude, une attitude, une façon d’être que l’on peut apprendre et cultiver. »

Serait-il fort dommageable de passer à côté de ses propres capacités qui ouvrent sur les champs du possible ? Les résultats apportés par la créativité produisent des effets directs mais aussi indirects sur sa personnalité et son comportement envers soi mais aussi vis-à-vis des autres. La créativité est une bonification pour l’âme, dès lors que celle-ci ne trouve pas refuge dans quelques excuses souvent maladroites et malheureusement entretenues. Le résultat d’une créativité est le contraire d’une faiblesse car elle pousse à aller vers l’avant, et si elle stimule notre ego, en retour elle nous ouvre sensiblement sur le monde qui nous entoure.

Le livre Le déclic créatif s’apparente à un témoignage personnel vécu par un pianiste qui a abordé l’instrument sur le tard (à 16 ans). C’est en s’appuyant sur son expérience (ou plutôt ses expériences, ses rencontres et observations) qu’il transmet quelques « clés » – non pas magique – mais simplement de bon sens pour cultiver la créativité qui sommeille en chacun de nous.

Mission impossible ? Pas vraiment, car dès que la créativité entre en action, librement, sans consentement forcé, la vision que nous avons de nous change et elle nous place progressivement en confiance. Là, où hier encore, tout semblait impossible ou était invisible pour ne pas avoir osé aborder cette petite idée nichée dans un coin de notre cerveau, entre désormais en vie. Yaron Herman, installe dans son ouvrage une méthode d’approche, ludique et décomplexée. Il s’applique à défaire un par un les a priori liés à la créativité et qui nous poussent à la négliger.

Le discours est ludique, simple tout en étant riche d'enseignement, direct. Bien que le piano soit là, il devient le témoin et le compagnon de l’expérience personnelle de Yaron, de sa propre sensibilité, de sa façon de vivre de l’intérieur sa relation aux sons, à la musique. L’étonnement, les surprises font aussi partie de son discours positif et engageant. Or, ce qui aurait pu être un ouvrage centré sur l’art d’improviser au piano, ne l’est pas vraiment. C’est tout autre chose.

Tout en relativisant sur nos différences, nos capacités et notre sensibilité, Yaron cherche à démontrer que chaque idée créative est réalisable pour peu qu'on la pousse avec méthode, au même titre qu’une activité sportive pratiquée au quotidien et correctement conduite. « Les vies créatives se conçoivent et se bâtissent délibérément et stratégiquement. La créativité éclaire notre chemin, elle nous révèle les trésors qui sommeillent en nous. » raconte Yaron. Entrer en action, réagir, ne pas se laisser abattre, y croire… sont autant d’argument encourageant que peut l'être une possible libération intérieure. L’essentiel surgit alors et le rapport au temps s’évanoui. C’est aussi ça l’acte créatif !

Le livre de Yaron, Le déclic créatif, apporte des pistes assorties d’astuces faciles et concrètes pour passer à l’action. Il n’est pas seulement réservé à des artistes mais concerne toutes les personnes en quête d’exploration sur leurs capacités à produire intelligemment avec leur tête et leurs mains quelque chose de neuf dans leur existence… La vie n’est-elle pas d’ailleurs une création à elle seule ? N'est-il pas temps d'y songer en ces temps difficiles !

Par Elian Jougla (Cadence Info - 12/2020)

Yaron Herman
Le déclic créatif
Ed. Fayard
Prix : env. 15€ (e-book) - 20€ (livre)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com