ROCK, POP...


LES GROUPES OUBLIES
DE L'HISTOIRE DE LA "ROCK-MUSIC"


JACKSON HEIGHTS - JAMES GANG - JAN & DEAN - JEREMY AND THE SATYRS - JUICY LUCY



THE JACKSON HEIGHTS

Après la séparation du groupe Nice, en 1970, Lee Jackson résolut de monter sa propre formation. Celle-ci connut au fil des ans de nombreux changements de personnel. Au début de l’année 1973, après le départ du batteur Tonny Connor, Jackson Heights se composait de Lee Jackson (chant, basse, guitare), John Burnie (guitare) Brian Chatton (chant, claviers). Cette formation a enregistré en 1972, entre autres, King Progress, Ragamuffins Fool et Bump’n’Grind, albums méconnus qui sont pourtant révélateurs d’une musique heureuse, proche du country-rock. A noter sur Ragamuffins Fool, la reprise de Five Bridge Suite sous le titre de Chorale en 1974.

THE JAMES GANG

Populaire formation de rock aux USA à partir de l’année 1969, James Gang est méconnue en Europe où elle n’a jamais effectué d’importantes apparitions. James Gang est un trio constitué par Joe Walsh (guitare, claviers, chant), Jim Fox (batterie) et Tom Kriss (basse), ce dernier sera vite remplacé par Dale Peters. Tandis que le groupe se forge une solide réputation de « hard-rock » scénique, en 1971 il devient l’un des orchestres qui se produisent le plus dans tous les USA, ne se bornant pas au hard-rock, mais touchant aussi le style country et ne dédaignant pas les jolies ballades.

L’adjonction de Roy Kenner au chant ajoutera une dimension supplémentaire, mais en 1972 Joe Walsh quitte James Gang. Le nouveau guitariste Dominic Troiano est lui-même remplacé en 1973 après deux albums par le tout jeune Tommy Bolin, qui délaissera aussi le groupe pour rejoindre en 1975 Deep Purple. S’il ne possède pas l’audience des débuts, James Gang restera une « rock attraction »jusqu’en 1976, année de la dissolution du groupe.

JAN & DEAN

Longtemps comparés aux Beach Boys dont le répertoire fut semblable de 1963 à 1965, ce duo fut aux USA une véritable institution, vendant près de 10 millions de 45 tours ! Tous deux originaires de Los Angeles, Jan Berry et Dean Torrence étaient des copains d’enfance dont les loisirs devaient leur donner les thèmes de leurs chansons : surf, voiture, filles, football.

Enregistrant tout d’abord dans le garage de Jan, ils connurent quatre gros succès, Jenny Lee (1958), Baby Talk (1959), Heart & Soul (1961) et surtout Linda (1962), avant de participer aux premières séances d’enregistrement des Beach Boys (Surfin, Surfin’Safari) qu’ils enregistrèrent aussi eux-mêmes.

Brian Wilson leur écrivit Surf City qui reste leur plus grand succès et un énorme « tube » de l’histoire de la Pop-Music. Les hits se succédèrent ainsi jusqu’en 1965. Cette année-là, après un accident d’automobile dont il fut l’unique survivant, Jan Berry perdit en partie ses facultés mentales. Dean poursuivit seul sans succès une carrière de chanteur, avant de devenir un créateur de pochette de disques très à la mode aux USA.

JEREMY AND THE SATYRS

Les musiciens Jeremy Steig, Donald McDonald, Edgar Gomez, Adrian Gulliberg et Warren B. Bernhardt innovèrent en 1967 en composant une musique, condensé de blues, de jazz et de classique. Jeremy – comme plus tard un Keith Richard ou un Chick Corea – estimait que la musique ne devait connaître aucune barrière. La démarche « avant-gardiste » de ce groupe américain a depuis été reconnue comme capitale dans l’ouverture et le développement de la Rock-Music.

JUICY LUCY

Cette formation anglaise, qui disparut en 1972, fut surtout dominée par la forte personnalité de Glen Campbell (steel guitar et composition). Juicy Lucy enregistra deux albums de qualité : Juicy Lucy et Back And Enjoy It. Le groupe proposait une musique variée qui va du hard-blues (surtout) à la ballade classique en passant par la valse populaire (?).

Après le départ de Campbell qui rejoint le Chris Stainton Band, le groupe connut d’innombrables changements de personnel sans trouver un véritable équilibre. Manifestement, Juicy Lucy donnait une piètre image d’un groupe qui avait perdu, avec le départ de Campbell, l’essentiel de ses possibilités.

SOMMAIRE "LES GROUPES DE ROCK"
RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com