ROCK, POP...


LES GROUPES OUBLIES
DE L'HISTOIRE DE LA "ROCK-MUSIC"


QUESTION MARK & THE MYSTERIANS - RASPBERRIES - RENAISSANCE - RHINOCEROS



QUESTION MARK & THE MYSTERIANS

Rudy Martinez (chant) et ses musiciens d’origine mexicaine, Bobby Balderrama (guitare), Frank Rodriguez (orgue), Eddie Serrati (batterie) et Frank Lugo (basse) travaillaient dans les dancings d’ouvriers mexicains à Saginaw Valley, près de Detroit, lorsqu’ils publièrent en 1966 le hit mondial 96 Tears. Question Mark & The Mysterians produira par la suite trois autres hits moins importants : I Need Somebody, Can’t Get Enough Of You, et Girl (You Captivate Me) en 1967, année de leur séparation.

RASPBERRIES

Certainement l’un des groupes pop américains les plus sous-estimés en Europe, lors de sa brève, mais fructueuse existence de 1972 à 1974. Issus de groupes originaires de Cleveland, Eric Carmen (chant, piano, basse), Wally Bryson, Dave Smalley (guitares, chant) et Jim Bonfanti (batterie), étaient tous des amateurs inconditionnels des Stones, Who et Beach Boys ; inspirés par ces maîtres, W. Bryson et surtout E. Carmen, les Raspberries imaginèrent des morceaux simples et originaux, au « son » à la fois clair et brutal. Le groupe obtiendra cinq hits successifs dont Wanna Be With You (1972) et I’m A Rocker (1973). Leurs deux premiers albums figureront parmi les toutes premières ventes de 1972.

Fin 1973, Bonfanti et Smalley partirent former un autre quatuor : Dynamite, tandis que Carmen et Bryson recrutaient Mike McBridge (batterie) et Scott McCarl pour Starting Over et ses excellents Overnight Sensation et Party Over. Cependant, les musiciens se séparaient en 1974 et seul Eric Howard Carmen poursuivait une carrière qui l’amena à publier fin 1975 un 30 cm de variété et de rock dont le hit (1976) All By Myself fut extrait.

RENAISSANCE

L’ex-chanteur des Yardbirds, Keith Relf, forma la groupe Renaissance à la fin de l’année 1969 avec sa sœur Jane (chant), le bassiste Louis Cennamo, le pianiste d’inspiration classique John Hawhen, et son vieux compagnon des Yardbirds, le batteur Jim McCarty. Renaissance créa une musique précieuse aux thèmes raffinés et d’inspirations diverses : jazz, classique, rock.

En févier 1971, le groupe se sépara, mais Keith Relf le reforma et produisit Renaissance II avec Terry Crow (chant), Michael Dunford (guitare), John Tout (piano), Neil Korner (basse) et Terry Sullivan (batterie). Devant un insuccès chronique, Keith Relf l’abandonna pour former en 1975, Armageddon. Renaissance, après de nouveaux bouleversements de personnel, reprendra en 1975 l’immortelle histoire de Schéhérazade et des contes des Mille et Une Nuits.

En 1979, John Tout et Terry Sullivan quittent Renaissance. Dans les années 1980, le son classique du groupe cède sa place à un son « pop » plus moderne. Réduit au duo Dunford-Haslam, Renaissance disparaît officiellement en 1987. Toutefois, un album studio est enregistré en 1998, Tuscany.

RHINOCEROS

Réuni par le producteur des Doors, Paul Rothchild en 1968, Rhinoceros comptait dans ses rangs des musiciens de talent : Billy Mundi (batterie, ex-Mothers of Invention), Danny Weiss et Doug Hastings (guitares), Michael Fonfara (orgue), Jerry Penrod (basse), Alan Gerber (piano) et John Finley (chant). La formation proposait du rhythm and blues très violent, surtout après l’adjonction, en été 1970, d’un nouveau batteur, Duke Edwards. Durant une brève période, les Rhinoceros comprendra une section de cuivres. Ensuite, quand Larry Leishman (guitare) et Peter Hodgson (basse) remplacèrent Hastings et Penrod, le son du groupe devint beaucoup plus hard-rock, sans toutefois rencontrer le succès qu’ils méritaient. Leur seul hit fut Apricot Brandy en 1969. Dissous après la sortie de Better Times Are Coming, début 1970, le guitariste Danny Weiss ressortira de l’incognito en 1973, lorsqu’il fera parie un temps de l’orchestre de Lou Reed.

SOMMAIRE "LES GROUPES DE ROCK"
RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com