NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

MUSIQUE DE FILMS


HOWARD SHORE ET LA MUSIQUE DU FILM THE FLY

Film fantastique, The Fly (La Mouche), réalisé par David Crononberg, est non seulement une performance de l’acteur Jeff Goldblum, mais aussi une réussite cinématographique du genre. Sorti en 1986, le film est doté d’un BO signée Howard Shore, un score d’une apparence conventionnelle mais qui recèle par ses écritures une dramaturgie saisissante...


UNE MOUCHE QUI S'INVITE DANS LE SCÉNARIO

En adaptant à sa façon le classique du cinéma fantastique La Mouche Noire, réalisé en 1958 par Kurt Neumann, le réalisateur David Cronenberg signe là un de ses plus beaux films... Et Howard Shore, son compositeur attitré depuis Chromosome 3 (1979), une de ses meilleures BO.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


L’histoire du film est d’autant plus bouleversante que la version de Crononberg nous fait découvrir en la personne de Jeff Goldblum un héros avenant et sympathique. Seth Brundle, scientifique prisonnier d’une passion qui le dévore, cherche à mettre au point la « téléportation », un rêve encore inaccessible et qui consiste à transporter la matière d’un point à un autre dans l’espace… jusqu’au jour où voulant testant son invention sur lui, il se trouve enfermé dans l’étroit habitacle de son télépode avec une innocente mouche… Petit à petit Seth Brundel se transforme en une créature repoussante et immonde, provoquant en lui une lente mutation irréversible.

Jeff Goldberg, qui a participé dans quelques films d’anticipation et d’horreur (L’invasion des profanateurs, Vibes, Jurrasic Park, Souvenirs de l’au-delà) incarne un scientifique crédible dont le destin est voué à une mort atroce. Sur sa route, il y aura une journaliste (Geena Davis) qui tombera amoureuse du génie mais qui, à sa demande, lui donnera le coup de grâce.

La Mouche est un film qui passe rapidement de la comédie au drame. Les effets très réussis ont contribué au succès du film, mais aussi sa musique…


THE FLY, UNE MUSIQUE AUX ALLURES SOMBRES ET DÉCHIRANTES

Pour mettre en musique une œuvre aussi intense, le compositeur devait rentrer en osmose avec le projet de Crosenberg. Howard Shore qui est, depuis le quatrième long-métrage du réalisateur en 1979, l'accompagnateur musical de la quasi-totalité de ses films, accepte le challenge.

Quand Cronenberg met La Mouche en chantier, il sort de l’expérience déplaisante du film Dead Zone, adaptation d’un roman de Stephen King où beaucoup de choses lui ont été imposées par la production, y compris un score conventionnel et hollywoodien signé Michael Kamen. Pour La Mouche, Cronenberg est aux commandes et exige de tourner avec sa propre équipe technique. Il remanie intensivement le script de Charles Edward Pogue, initiateur du remake. Il a l'idée de faire encore appel à son ami d’enfance, Howard Shore, qui comprend ses obsessions et ses exigences musicales. « Howard est comme un très bon acteur de genre, déclarera David Crononberg à propos de son complice sur douze films. Il peut jouer des rôles très différents, mais reste avant tout un interprète. »

Pour garder son image animale, on pourrait dire qu’Howard Shore est un caméléon. Le compositeur est capable de changer de style afin de mieux coller à la vision du réalisateur : Ambiance électronique pour Videodrome, free jazz et musique arabe pour Naked Lunch, mélange postmoderne avec trois harpes et six guitares électriques pour Crash ou, comme pour La Mouche, en faisant appel au London Philharmonic Orchestra pour une déchirante partition.

La BO de La Mouche, sous son apparent classicisme, est d’une profondeur émotionnelle immense. Les sessions londoniennes ont lieu début 1986, Howard Shore dirigeant lui-même les musiciens anglais. Intense, très sombre et dépourvue de mélodies mémorisables, la musique de ce film tout à la fois romantique et fantastique est pour son auteur une des plus importantes de sa carrière.

Vingt-deux ans après avoir été un film, La Mouche aura une seconde vie. Elle devient un opéra mise en scène par Cronenberg et dotée d'une toute autre partition. Howard Shore : « La version opéra n’a rien à voir avec la musique du film, à l’exception de deux courtes citations. L’approche musicale est beaucoup plus contemporaine que la partition du film »


Howard Shore - 4 extraits de la BO du film The Fly

À PROPOS D’HOWARD SHORE

Aux États-Unis, comme de nombreux compositeurs de musique de films, Howard Shore a écrit des musiques de commande fort diverses. Si le compositeur est révélé au public par les trilogies Le Seigneur des Anneaux - pour laquelle il sera récompensé par deux Oscars : La Communauté de l'Anneau (2002) et Le Retour du Roi (2004) - sans oublier Le Hobbit, c’est à la radio puis à télévision canadienne qu’il débutera sa carrière.

Devenant de 1975 à 1980 le directeur musical de l’émission télévisée "Saturday Night Live", la cadence hebdomadaire du programme l'oblige à travailler dans l’urgence, ce qui dessine en lui le profil type du compositeur de musique de films : rapidité, justesse et efficacité.

C’est sa rencontre avec son compatriote canadien, le réalisateur David Cronenberg, qui va le conduire à faire d’autres choix artistiques. La musique de films lui permet de sortir des scénarios d’animation sonore propres à la télévision pour plonger dans un univers plus en affinité avec ses ambitions. Shore trouve sa tonalité dans un registre musical sombre et glauque. La mélodie ne prime pas, mais la dimension dramatique des orchestrations collent parfaitement à l’univers cinématographique de Cronenberg comme à celui de Peter Jackson, réalisateur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux (1), l’œuvre maîtresse du compositeur.

Son travail exemplaire pour le cinéma est salué dans le milieu de la profession ; une renommée sans frontière qui lui vaut de travailler avec d’autres metteurs en scène comme Martin Scorsese (After Hours – 1985, Hugo Cabret – nomination à l’oscar de la meilleure musique de films 2012), Peter Yates (Délit d’innocence – 1989), Sydnet Lumet (L’avocat du diable – 1993 , Gloria - 1999) ou encore David Fincher (The Game – 1997, Panic Room - 2002).

1 – La musique composée pour la trilogie Le Seigneur des Anneaux est parue en 2005 dans un coffret intitulé The Lord of the Rings - The Complete Recordings - The Fellowship of the Ring et comprenant 3 CD et 1 DVD.

Howard Shore a composé également des œuvres de concert, notamment Catania pour piano, Eclipse pour piano, Concertino pour violon, cimbalom, harpe et orchestre à cordes, Fanfare pour 10 cuivres et orgue, Spider pour 9 instruments, Orbit pour orchestre, Nerakhoon pour chœur et 2 violoncelles, Peace pour chœur et orgue, Mythic gardens pour violoncelle et orchestre, Discontent pour orchestre, orgue et chœur.


LISTE DES TITRES DE LA BO LA MOUCHE

  • 1. Main Title
  • 2. Plasma Pool
  • 3. The Last Visit
  • 4. Stathis Enters
  • 5. The Phone Call
  • 6. Seth Goes Trough
  • 7. Ronnie Comes Back
  • 8. The Jump
  • 9. Seth And The Fly
  • 10. Particle Magazine
  • 11. The Armwrestle
  • 12. Brundlefly
  • 13. Ronnie's Visit
  • 14. The Street
  • 15. The Stairs
  • 16. The Fingernails
  • 17. Baboon Teleportation
  • 18. The Creature
  • 19. Steak Montage
  • 20. The Maggot / Fly Graphic
  • 21. Success With Baboon
  • 22. The Ultimate Family
  • 23. The Finale

Par Elian Jougla (Cadence Info - 03/2016)
(source : Les musiques de films cultes - Ch. Geudin)


RETOUR SOMMAIRE