MUSIQUE DE FILMS


JEAN MARION : LE BOSSU, LA MUSIQUE DU FILM D’ANDRÉ HUNEBELLE

En 1959, le compositeur Jean Marion écrit la musique du film Le Bossu réalisé par André Hunebelle. Entre les deux hommes, cette nouvelle collaboration inaugure une série de films de cape et d’épée. Le Bossu avec Jean Marais, Bourvil et Sabina Selman tient ses promesses. Entre intrigues, rivalités et jalousies, le public se passionne. Mais si le film remporte un vif succès, la musique composée par Jean Marion restera dans l’ombre sans être édité. Aujourd’hui ‘disquescinémusique’ a décidé de ressusciter l’essentiel de la BO…


LA COLLABORATION JEAN MARION ET ANDRÉ HUNEBELLE

Comme d’autres compositeurs de musique de films, Jean Marion a cherché durant sa carrière à créer des relations pérennes, fidèles et constructives envers des metteurs en scène qui possédaient une vision et une ambition cinématographique qui pouvaient l’inspirer.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Pour ce musicien, jazzman à ses heures, la collaboration s’établira avec le populaire réalisateur André Hunebelle, héros d’un grand nombre de films commerciaux dans les années 50/60 ; un cinéma grand public que la télévision continue de rediffuser de temps en temps : les films avec Louis de Funès (la série des Fantômas), ceux avec Jean Marais (Le Bossu, Le Capitan, Le miracle des Loups) ou encore la série « kitch » des OSS 117, petit rival de James Bond, mais où l’humour et les coups d’éclat triomphent toujours !

C’est donc grâce à André Hunebelle et à des productions ambitieuses que Jean Marion a eu la possibilité d’offrir quelques partitions pour grand orchestre. Réalisé en 1959, Le Bossu est le premier d’une série de films de cape et d’épées où le héros Jean Marais affronte en chevalier servant la noble cause...


LA MUSIQUE DU FILM « LE BOSSU »

« À partir de la meilleure édition DVD, nous vous avons retenu l’essentiel de sa bande originale en excluant autant que possible le bruitage et le dialogue. Une sélection d'une quinzaine de minutes seulement, alors que la partition fait le double en durée », précise ‘disquescinémusique’.

La musique du « Bossu » propose un échantillonnage de style servi par une orchestration tout aussi variée, à grand renfort de cuivres, de cordes, de percussions et d'instruments d'époque ; une musique très imagée où l’on devine l’action même sans avoir à recourir aux images.

Pour les passionnées de musique de films, il y a peu encore, il aurait été impossible de se procurer une telle musique. Contrairement à la MGM aux États-Unis ou au cinéma italien, la production cinématographique française a eu un réveil tardif pour valoriser le travail des compositeurs à l’image et pour diffuser leur musique. « Elle aurait très bien pu - et dû - faire l’objet d’une édition discographique sur 33 tours. Il est vraiment regrettable que les ayants droit n'aient même pas jugé bon de graver au moins un super 45 tours. », raconte ‘disquescinémusique’.

Comme d’autres compositeurs français d'après-guerre, de nombreuses musiques écrites par Jean Marion ne survivent finalement qu’à travers des diffusions télévisuelles occasionnelles : une bien maigre consolation qui ne remplacera jamais le document sonore posé sur la platine. Les autres films qui suivront Le Miracle des loups, Le Capitan ou Les Mystères de Paris, subiront le même sort.

Décédé prématurément en 1967, à l’âge de 55 ans, Jean Marion aura tout de même eu le temps d’écrire la musique de 75 films. Citons :

  • L'Inévitable Monsieur Dubois de Pierre Billon (1942)
  • Rendez-vous à Paris de Gilles Grangier (1947)
  • Ma femme est formidable d'André Hunebelle (1951)
  • Les Trois Mousquetaires d'André Hunebelle (1953)
  • Cadet Rousselle d'André Hunebelle (1954)
  • Gueule d'ange de Marcel Blistène (1955)
  • L'Impossible Monsieur Pipelet d'André Hunebelle (1955)
  • OSS 117 n'est pas mort de Jean Sacha (1957)
  • Taxi, Roulotte et Corrida d'André Hunebelle (1958)
  • Le Bossu d'André Hunebelle (1959)
  • Les Trois Mousquetaires de Claude Barma (1959)
  • Le Capitan d'André Hunebelle (1960)
  • La Cuisine au beurre de Gilles Grangier (1963)
  • Le Grand Restaurant de Jacques Besnard (1966)
  • Oscar d'Édouard Molinaro (1967)

Aujourd’hui, le nom de Jean Marion reste surtout associé à deux comédies à succès – rediffusées de multiples fois à la télévision, sans compter le DVD : Oscar (1967) d’Édouard Molinaro et Le grand restaurant (1966) de Jacques Besnard, film pour lequel la musique a été achevée par Georges Delerue.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 10/2019)

Jean Marion
Le bossu, d'André Hunebelle
Année 1959
Sortie chez Disques Ciné Musique (10/2019)

Écouter des extraits sur Music Apple

À CONSULTER

PORTRAIT JEAN MARION


RETOUR SOMMAIRE 'MUSIQUE DE FILMS'
    YouTube