CHANSON


À CIEL OUVERT, KAORI NOUS INVITE DANS LEUR SILLAGE

Armés de leur guitare, le regard tourné vers l’horizon et assis sur le sable chaud d'une plage de Nouvelle-Calédonie, Alexis Diawari et Thierry Folcher constituent Kaori, un duo sympathique, tout comme leur musique qui, sous un rythme reggae, nous fait découvrir le titre éponyme de leur dernier album À ciel ouvert.



Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


KAORI, UN ACCOSTAGE EN NOUVELLE CALÉDONIE

Faisant suite Aux îles fortunées, leurs précèdent opus, le groupe Kaori ressort les guitares pour nous abreuver de leurs chansons chaleureuses. Une fois de plus, le duo nous propose des mélodies bonheurs qui illustrent parfaitement leur belle histoire d'amitié complice.

La qualité de la production et des arrangements ne doit rien au hasard. La présence de Lionel Gaillardin, réalisateur et arrangeur du studio Bonsai (Keren Ann, Benjamin Biolay, Lisa Portelli) ne fait que renforcer l'idée selon laquelle la qualité d’un album ne peut se dessiner vraiment que quand des mains expertes prennent les choses en main.

Contrairement au titre éponyme, À ciel ouvert n’est pas un album qui flirte uniquement avec le reggae, car Kaori cherche plutôt la diversité en naviguant plus au large, là où peuvent se rencontrer et accoster d’autres musiques : la bossa, pour son doux parfum d’exotisme, le rock, pour une question d’énergie, et la chanson, parce qu’elle est plurielle ! Quant aux textes, ceux-ci prônent un vent de liberté, de tolérance et de dignité ; une ode à la vie qu’offre la douceur d’un poème chantée.


KAORI : À CIEL OUVERT


KAORI, L’ARBRE MILLÉNAIRE

L’album de Kaori, À ciel ouvert, offre une chanson française ensoleillée et enrichie d'un subtil mélange de styles, entre balades et blues assaisonné de sonorités traditionnelles. L’album se veut « voyage », d'une fraîcheur revigorante et séduira certainement ceux qui aiment flâner en écoutant de la musique.

Ce curieux mélange nous vient de loin, de la Nouvelle Calédonie. Alexis Diawari et Thierry Folcher se connaissent depuis 25 ans. Le premier originaire d’un clan kanak de Canala et le second, calédonien de Poindimié, donnent corps et voix à un possible destin commun : la musique, qu’ils partagent depuis qu'ils ont posé chacun leurs doigts sur le manche d'une guitare. Les deux amis ayant des idées musicales qui leur trottent dans la tête, ils décident d'enregistrer un premier album, Aux îles fortunées. Pour eux, ces chansons-là reflètent ce que doit être une chanson moderne, une rencontre subtile entre rythme, mélodie et poésie.

Le nom de Kaori, pour arbre millénaire, est tout un symbole pour ces deux artistes dont la moyenne d’âge frôle la soixantaine. Au fond, qu’importe l’âge, puisque tout ici rime avec la vie. Le duo évoque avec simplicité leurs racines profondes aux passés multiples, avec ce souci évident de déployer leurs branches bien au-delà de l’Archipel. Ce que nous leur souhaitons !

Dans ce petit espace d’enregistrement que constitue le studio Bonsai, Kaori a eu l’honneur de succéder à des personnalités comme Henri Salvador, Benjamin Biolay ou Karen Ann. Bien que réunissant souvent sacrifice, effort et inspiration, tous les albums ne riment pas avec réussite or, à travers ses 11 chansons, l’album À ciel ouvert constitue un parfait contre-exemple. Le duo a su trouver un bon équilibre entre appui rythmique et évasion dans les textes, un style limite intemporel qui épargne au passage les effets de mode dont les productions actuelles nous abreuvent trop souvent. À écouter (ou à partager).

Cadence Info (05/2019)

Kaori
Nouvel album A ciel Ouvert
Sortie le 21 juin 2019 chez 'Socadisc'

Visiter le site officiel de KAORI


RETOUR SOMMAIRE
    YouTube