MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


LES RADIOS MUSICALES DE LA BANDE FM

Quelques radios musicales françaises sont parvenues à s’imposer sur la bande FM depuis près de quarante ans tout en résistant à la vague déferlante de celles émettant sur la Toile. Voici les connaissez toutes pour les avoir au moins écouté une fois, ne serait-ce que quelques minutes. Cette page vous les présente avec leurs principales particularités.


LA LISTE DES RADIOS MUSICALES MAJEURES DE LA BANDE FM

Chérie FM


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Avec ses musiques douces, mélodieuses et sentimentales, Chérie FM tente de séduire les femmes de 25 à 49 ans. Toute la programmation joue sur le mot « affection ». Ici, la chanson française est majoritaire, des années 70 à nos jours. Le réveil est ponctué d'informations locales et nationales, d'horoscope et de jeux. Une station cool.

FIP

Voyage musical en première classe, en compagnie d'hôtesses agréables. FIP est réservé aux auditeurs libres, à ceux qui ne veulent pas être étiquetés puis rangés dans des cases. Les chansons comme les musiques jouent la carte de la pluralité : jazz, classique, world-music, bandes originales de films, instrumentaux... Reste les petits plus de l'info routière qui, même si elle ne sont pas prioritaires, peuvent aider le Parisien à éviter les bouchons.

France Culture

Radio de la connaissance, des rencontres et de la compréhension, les sujets abordés par France Culture ont suivi le même chemin que Arte, c’est-à-dire moins élitistes et plus avenants que par le passé, en proposant toujours des thèmes d'émission souvent passionnants et qui tiennent leur promesse lorsque les présentateurs s'expriment normalement sans accabler leurs auditeurs de certitudes. France Culture reste le berceau de l'art radiophonique, le lieu où l'homme de radio traite le son comme le peintre la couleur. La musique, tout en n’ayant pas une place déterminante comme sa consœur France Musique, offre néanmoins, à l’occasion de portrait ou de série d’émissions, une place de choix à la musique française et internationale, au jazz et au classique.

France Musique

Trop pédagogique pour les uns, trop ciblée dans sa programmation pour les autres (la musique classique), France Musique n'a pas toujours été en osmose avec son public. La courte aventure lancée par Louis Dandrel à la tête de la station au cœur des années 70 avait offert un visage sonore des plus inattendues à une heure de grande écoute : du rock ! Mais de qualité. L'un des fondateurs du ‘Monde de la Musique’ devait résister un an à l’assaut répété des auditeurs scandalisés par une telle musique : Frank Zappa, Stevie Wonder… Cette petite parenthèse grauite est là pour démontrer que France Musique a décidé que le royaume des Mélomanes avertis lui appartenait ; son programme composé de plusieurs concerts par semaine, de symphonies, de musique de chambre, d'opéras en atteste, même si un peu de jazz est présent pour ne pas se montrer trop sectaire. Sait-on jamais !

Fun Radio

Finis les jours glorieux où les ados passaient en direct à l'antenne pour parler « quéquette ». La radio des 15-25 ans s'est recentrée sur la musique : un middle mix pour ne pas empiéter sur le territoire des concurrents. Désormais, les débats se sont donnés rendez-vous sur Internet. Ici la chanson rime avec groove, le rap un peu, mais pas à la folie, mais de la dance, oui ! L’héritage venu des années 80 veut qu’après 22.00, des musiques de club prennent le relais. Celle qui s’est ouverte à la techno et à la house séduit toujours une même cible : le public jeune.

Le Mouv’

À son lancement, le Mouv’ était la radio de service public du troisième millénaire avec une programmation musicale contemporaine et des chroniques axées sur les nouveaux outils, mais aussi tout ce qui fait la vie quotidienne des jeunes. Bien entendu, quand Internet a croisé son chemin, les bonnes intentions ont été contrecarrées par des rivaux tout aussi déterminés à s’imposer. Musicalement pop, rock, variété, rap et toutes les nouvelles tendances, du trip-hop à l’ambiant en passant par les musiques électroniques sont de mises sur Le Mouv'. Côté info, la station propose un agenda concerts, des chroniques multimédia et des infos générales et musicales. Signe particulier : la station a eu son heure de gloire en devenant la première radio du service public à être entièrement numérique au moment où Internet se vulgarisait. Du coup, elle mène double vie : l'une sur la FM, l'autre sur le Net.

Nostalgie

Tout est dans le nom de la station. Sans verser une larme et en évitant le bla-bla, la radio joue résolument la carte du souvenir et de l'émotion. Dominée par la chanson française, elle offre plus de 250 titres chaque jour. Nostalgie est une des radios parmi les plus musicales de la bande FM. Son succès tient dans la diffusion de ses titres issus des années 60 aux années 80. Cette programmation "revival" offre un mélange contrasté entre les « poids lourds » de la chanson et les interprètes de seconde zone. De temps en temps, des jeux musicaux et des infos sont là pour apporter un peu de respiration.

NRJ

Elle se veut dynamique et attrape-tout. Deux mots reviennent sans cesse lorsqu'on se penche sur la programmation de cette radio musicale : être grand public et pour toute la famille. Traduisez : au beau milieu d'une programmation réservée aux jeunes surgit une chanson plus ancienne destinée, elle, à séduire les parents. Du coup, la musique groove et se veut pluriel, du rock et du rap en saupoudrant le tout d’une pincée de standards. Par ailleurs, le ton général se veut plutôt drôle. Il arrive qu’au-delà de l’info, des sketches et des parodies trouvent un coin pour se loger.

Radio Classique

Souvent comparé à France Musique, Radio Classique est toutefois assez différente sur le fond. Contrairement à la station de Radio France, le « pousse-disques » de la musique classique propose essentiellement des œuvres grand public, avec en sus pour ceux qui vont au concert en costume trois pièces : des journaux économiques. Les grands rendez-vous musicaux ont pour axe des concerts programmés en journée ou soirée et des émissions à thème avec pour invité une personnalité pas nécessairement issue du monde musical.

Rire et chansons

Puisque le rire est le propre de l'homme, rions. Rions en nous branchant sur cette fréquence où tous les humoristes confirmés ou en devenir se tiennent par la main, aussi bien les morts que les vivants. La chanson, qui sert d’interlude entre deux performances scéniques, est plutôt du genre « gros tubes » des années passées. On doit reconnaître que cette radio a favorisé l’apparition de quelques humoristes prometteurs. La chanson n'est ici qu’un faire-valoir servant la cause des "comiques", que ceux-ci soient d’éminents spécialistes de calembours, de blagues ou de canulars !

Skyrock

Bien qu’elle ait apporté de l’eau à son moulin, Skyrock a été pendant longtemps un média musical porté par le rap. Le choix était alors judicieux, puisque dans les années 90 ses concurrents directs suivaient des chemins totalement différents. Grâce à son réseau national et à sa musique, les premiers auditeurs fidèles ont été ceux des banlieues. Skyrock, en plus de ses journaux d’information, aborde toutes sortes de manifestations à même de séduire la jeune génération. Ses chroniques quotidiennes ou hebdomadaires consacrées aux concerts comme aux sorties cinématographiques films ne sont que quelques exemples.

.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 07/2019)

À CONSULTER

LES RADIOS LIBRES ET LA FIN D’UNE LIBERTÉ



Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


RETOUR SOMMAIRE
    YouTube