JAZZ ET INFLUENCES


McCOY TYNER, PIANISTE D’UN JAZZ AUDACIEUX ET ÉTERNEL

Détenant sa première renommée internationale pour avoir été l’accompagnateur du saxophoniste John Coltrane, McCoy Tyner, l’exigeant et aventureux pianiste de jazz s’est éteint à l’âge de 81 ans.


McCOY TYNER, L’ACCOMPAGNATEUR DE JOHN COLTRANE

McCoy était un musicien enthousiaste qui a consacré sa vie à son art, sa famille et sa spiritualité. Le pianiste, né à Philadelphie en 1938, a commencé à prendre des cours de piano tardivement à l'âge de 13 ans. Il se révèle si doué qu’il envisage une carrière professionnelle, et c’est à 20 ans qu’il commence à accompagner quelques figures importantes de jazz : Benny Golson, Art Farmer, Curtis Fuller, etc.


Un bloqueur publicitaire bloque une grande partie de cette page.

En 1960, il rejoint le Coltrane Quartet et participe à des disques légendaires tels que A Love Supreme et My Favorite Things. Deux qualités impressionnent alors Coltrane : sa main gauche puissante, capable de marquer un rythme imperturbable et qui constitue un des fondements de son style, et sa foi dans la spiritualité qui le conduira à se convertir à l’ahmadisme et à son changement de nom en Sulieman Saud.

© Bruno Bollaert - McCoy Tyner (2009)

Tyner était resté l’ultime représentant, encore vivant, de ce quatuor légendaire. Au fil des années, le pianiste était devenu l’un des rares témoins directs de cette odyssée qui enthousiasma et bouleversa la destinée du jazz des années 60.


UN STYLE PIANISTIQUE COMBINANT LE FEU ET LA FINESSE

Si, tout comme Coltrane, le pianiste était soucieux d‘entretenir un jazz épris de liberté, la longue carrière solo qu’il entame après avoir quitté le légendaire quartette, devait surtout confirmer son immense talent de pianiste mais aussi de compositeur. McCoy Tyner devait approfondir son style personnel tout en continuant de défricher ce que le langage du jazz moderne pouvait lui offrir, comme en témoigne son œuvre discographique, aussi abondante qu’audacieuse.


McCOY TYNER : FLY WITH THE WIND (version studio 1991)

VOIR LA VIDÉO

Son jeu de piano et ses compositions ont considérablement influencé le jazz moderne. « Nous avons perdu un titan avec la mort de la légende du jazz McCoy Tyner », a déclaré le légendaire label 'Blue Note Records'. Les improvisations de McCoy savait combiner le feu et la finesse comme peu d'autres, au point d’avoir un impact énorme sur plusieurs générations de musiciens totalement acquis à sa cause. Qu’ils soient issus des rangs du jazz ou pas, ses admirateurs comprenaient outre les pianistes Herbe Hancock et Michel Petrucciani, le duo hip-hop OutKast, le parrain du punk-rock Iggy Pop et le groupe The Byrds qui, en 1968, avait souhaité avoir un pianiste qui joue comme Tyner. (le hit des Byrds de 1966, Eight Miles High, a été directement inspiré par deux des albums du Coltrane Quartet avec Tyner, Africa / Brass et Impressions).

Tout au long de sa carrière, Tyner a abordé sa musique avec autant de verve, d'esprit, de sensibilité et d'intrépidité. « N'ayez pas peur de relever un défi et d'aller sur un nouveau territoire », déclarait le pianiste lors d'une interview à l’Union-Tribune en 2006. « Si vous savez ce que vous faites, c'est très inspirant. La peur elle-même peut vous arrêter. Mais si vous n'avez pas peur, vous avez une chance. »


McCOY TYNER : ATLANTIS (1975)

VOIR LA VIDÉO

Durant ses dernières années, il avait consacré beaucoup de son temps à transmettre son art, à enseigner sa définition du jazz, de son langage et de ses vertus. En 2008, interrogé par la radio NPR sur le secret de sa longévité, il devait déclarer non sans humour : « J’aime le jus de carotte. Le jus de carotte est vraiment bon pour vous. Carotte et céleri, n’oubliez pas le céleri. »

Cadence Info (03/2020)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com