MUSIQUE & SOCIÉTÉ.


MUSIQUE ET CHEVEUX LONGS

À la fin des années 60, au moment où le mouvement hippie vivait ses dernières illusions, naissait un rock plein d’énergie et de folie, le hard rock. Des groupes comme Deep Purple, Led Zeppelin ou Black Sabbath occupaient alors le devant de la scène. Si le mot d'ordre était de faire cracher les décibels, ils avaient comme point commun de porter les cheveux longs, une mode qui avait pris naissance en 1964 avec les Beatles, premier groupe de rock à franchir « l’interdiction suprême »…


LE PORT DES CHEVEUX LONGS AU ROYAUME DU ROCK

Dans les années 60, celui qui choisissait de porter les cheveux longs était avant tout un homme libre de revendiquer son appartenance à une communauté ou à un mouvement proposant certaines valeurs, comme en 68 où le fait d’avoir une longue chevelure était perçue comme un puissant signe de révolte en s’opposant aux actons politiques belligérantes de son pays. Les cheveux longs devenaient ainsi un symbole de résistance, un signe de non soumission.


Ad Block

Un bloqueur publicitaire bloque le déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Ce signe distinctif des marginaux devait se renforcer durant les années 70… Le groupe Crosby, Stills and Nash avec leur chanson Almost Cut My Hair (J’ai presque coupé mes cheveux) devait enfoncer le clou en affichant ouvertement leur refus de suivre les conventions normatives de la société.

Dans le monde de la musique, le port des cheveux longs devait rapidement se fédérer autour d’un rock pur et dur, essentiellement chez les "métalleux", ces fans de musique on ne peut plus “virile”. Une telle dévotion envers une chevelure si abondante remonte au début du hard rock, dans la continuité du mouvement hippie dont il conserve les cheveux longs et les messages à caractère politique (War Pigs de Black Sabbath ou Refuse /Resist de Sepultura 20 ans plus tard). Une unité dans la marginalité prend alors corps et se manifeste à travers le look de ses adeptes.

.

Pour les hommes qui affichent des tenues noires, des effigies morbides, des tatouages et des piercings, et qui écoutent du metal, avoir les cheveux longs est d’une portée hautement symbolique. Que les cheveux soient « noir corbeau » dans le black metal, « peroxydés » dans le glam metal ou simplement naturel, une seule constante traverse les sujets adeptes de ces genres musicaux : que les cheveux soient longs !

© EMI Records - Deep Purple (1976)


À CHAQUE ÉPOQUE SES CHEVEUX…

Au tournant des années 1960, la masculinité est symboliquement représentée par un homme aux cheveux courts engoncé dans un costume au pantalon étroit. Les stars internationales du grand écran que seront Steve McQueen ou Paul Newman aux États Unis, Marcello Mastroianni en Italie et Alain Delon en France représentent pour la gente féminine d’alors le mâle dans toute sa beauté et sensualité.

Or, si l’on remonte dans le temps, on constate que les tenues - et plus particulièrement la longueur des cheveux - ont été une source de division chez les hommes, bien plus que chez la femme.

Alors que sous la Rome antique le cheveu se portait court chez un homme sans barbe (signe puissant qui le différencie de la décadence des hordes barbares qu’il combat), à partir du 5e siècle, du temps des dieux nordiques mythologique Odin ou Thor et des rois mérovingiens, l’homme estime, contrairement aux Romains, qu’une longue chevelure était un symbole de virilité, de pouvoir et d'apparteniance à un certain rang.

Bien plus tard au 17e siècle, sous l’ancien régime, les cheveux se cachent sous d'imposantes perruques, une mode initiée par Louis XIII pour cacher sa calvitie et qui a été ensuite reprise par son successeur, Louis XIV. La perruque, signe d’élégance mais signe aussi de puissance et de magnificence se rependra chez les aristocrates et la bourgeoisie, désireuses de ressembler au roi. Son port cessera avec la Révolution française.

BLACK SABBATH : WAR PIGS (live 2005 - Donington - Angleterre)

VOIR LA VIDÉO

EN CONCLUSION

De nos jours, dans le monde occidental, si les cheveux courts représentent généralement la discipline et l'autorité, avoir les cheveux longs est le signe d’un art de vivre marginal dont la perception en société s’oppose à ce que doit être le genre masculin vis-à-vis du féminin. Toutefois, qu’ils soient courts ou longs, les cheveux ont toujours eu chez les hommes une charge symbolique forte. C’est l’un des moyens les plus sûr d’affirmer sa personnalité, sa différence ou son appartenance à un groupe, à une classe sociale. Reste que le critère d'acceptation de la longueur des cheveux n’est jamais aussi important que quand une société se fait juge et qu'elle est porteuse d'idées reçues… comme aujourd’hui encore, bien malheureusement.

Paradoxalement, l'épilogue de cette histoire pourrait se trouver dans les concerts actuels, quand les "métalleux" aux cheveux longs jouent devant un public déchaîné, mais aux cheveux souvent courts ; signe que les temps ont bien changé et que les prises de position actuelle d'appartenance à une musique, à une communauté, ne reposent évidemment plus aux seules apparences physiques.

Cadence Info (03/2020)


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com