NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

MUSIQUE & SOCIÉTÉ


MUSIQUE EN ORDRE ET DESORDRE

La musique n’échappe pas aux modes sans lendemain. Voici quelques exemples qui témoignent de ces mises à mort artistiques…


Le top : le retour du disque vinyle.
La mise à mort : le CD par disque dur interposé.

Le top : à sa création, l’émission musicale ‘Taratata’ proposée par Nagui offrait un nouveau regard sur quelques musiques parallèles pour des duos éphémères.
La mise à mort : aujourd’hui, l’audimat ratatiné et la mise en ligne ‘taratatabiscotés’ d'Internet ont épuisé tous les recours en grâce !

Le top : les nouvelles chansons de Michael Jackson, les nouveaux solos de Jimi Hendrix…
La mise à mort : Le commerce reprend la main, les bandes sortent de leur réserve et les inédits discographiques fleurissent.

Le top : les compils des chanteurs usés.
La mise à mort : la tournée ‘Age tendre’, le come-back inespéré.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Le top : le numérique a engendré des sonorités révolutionnaires happées par les conquérants de nouveaux espaces.
La mise à mort : comment développer le karma chez les post-soixante-huitards attardés ?… Par le biais du New-age et ses synthétiseurs aériens. Les sectes, paraît-il, en raffolent !

Le top : quand Richard Galliano réhabilite le musette et ennoblie l’accordéon chromatique dans le jazz.
La mise à mort : quand la mode stylisée par Jean-Paul Gaultier relooke Yvette Horner.

Le top : les enregistrements originaux.
La mise à mort : le streaming.

Le top : de Julien Clerc à Alain Souchon est née une mode intimiste d’où surgissent des récitals à prolongation pour des salles qui rapetissent.
La mise à mort : Sardou, Hallyday et quelques autres sont devenus les champions de la réservation par anticipation. Un nouvel espace s’ouvrirait-il dans l’assurance-vie ?

Le top : le retour tant espéré des big bands de jazz français.
La mise à mort : les éternels big bands de Claude Bolling et de Michel Legrand.

Le top : l’engouement pour les artistes classiques en provenance du Nord et de l’Est.
La mise à mort : le dumping économique de la grande musique depuis la chute du Mur de Berlin : un soliste d’Europe de l’Est coûte à l’embauche 10 fois moins que son homologue français.

Le top : la dance music et ses sons compressés hantent les discothèques et les oreilles de la jeunesse.
La mise à mort : le disco, son influence et la nostalgie d’une époque en patte d’eph.

Le top : Mozart et Beethoven se vendent toujours aussi bien.
La mise à mort : Chostakovitch, Sibelius et Messiaen ont hanté le 20e siècle mais demeurent toujours aussi mésestimés.

Le top : les nouveaux projets de l’inusable Johnny.
La mise à mort : le prochain concert, c’est pour quand ?

Le top : la découverte de nouveaux chants grégoriens, des chants maronites et de ceux de notre chère Corse.
La mise à mort : les inusables chœurs de l’armée rouge.

par Patrick Martial (05/2014)

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE