NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

BLUES, SOUL, REGGAE, RAP, WORLD MUSIC...


SEASICK STEVE, LE BLUEMAN ET SES GUITARES
(biographie portrait)

Artiste encore trop méconnu en France, Seasick Steve est bel et bien un vétéran du blues, surtout auprès de ceux pour qui cette musique signifie encore quelque chose. Les fans de tous âges peuvent en témoigner : au bout de quelques minutes on oublie le vieil homme et on plonge dans sa musique !


DES ANNEES QUI SE SUIVENT ET QUI SE RESSEMBLENT


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Avec sa longue barbe grisonnante et sa robustesse apparence qui cache pourtant ses 74 printemps, le chanteur guitariste Seasick Steve a toute l’allure d’être un ancien membre du ZZ Top qui n’aurait pas pris sa retraite. Pour ce musicien qui a fait du blues son héritage musical, le départ dans la vie a été difficile. Quittant la maison familiale à l’âge de 13 ans, il subsiste en faisant des petits boulots comme saisonnier dans le milieu agricole. Il faut bien l’avouer, avant de débuter sa carrière musicale, son existence a été proche du clochard bien qu’il se soit toujours défendu d’avoir eu ce mode de vie.

Seasick Steve hérite son amour pour la musique d’un père pianiste de boogie-woogie, mais c’est au contact de quelques bluesmen, à la vingtaine trébuchante, que la musique entre vraiment dans sa vie. L'esprit du blues, il le connaît déjà sur le bout des doigts. Dans les années 60, le guitariste autodidacte croise sur sa route la talentueuse Joni Mitchell mais aussi Janis Joplin qui deviendra son amie. Cependant les débuts sont difficiles, malgré des participations à des séances de studio comme sideman, mais aussi comme ingénieur du son.

© Midnightblueowl - Seasick Steve (live au 'Hard Rock Calling' - Londres 2009)

Dans les années qui suivent, Seasick décide de partir pour l’Europe et de tenter l’aventure. Arrivée à Paris, il joue dans le métro, puis part pour l’Europe du Nord, en Norvège, où il se marie et a cinq fils. Mais lassé et ne trouvant pas de solutions artistiques probantes, il décide de retourner aux Etats-Unis.


LES PREMIERS ENCOURAGEMENTS

C’est à Seattle, là où il réside depuis le début des années 90 qu’il commence à faire parler de lui. Il monte un studio d’enregistrement et part à la rencontre de la scène rock locale. Des groupes comme Bikini Kill, Modest Mouse ou des artistes comme Kurt Cobain viennent enregistrer chez lui et sympathisent avec le bluesman qui a déjà toute l’allure du vétéran. C’est d’ailleurs grâce à un autre vétéran du blues, John Lee Hooker, avec qui Seasick se produit quelque temps sur scène, qu'un public plus large le découvre.

Certes on remarque le musicien, mais aussi ses étranges guitares à trois cordes voire à une corde, comme le montre la vidéo ci-dessous, des guitares avec lesquelles il arrive à extraire des sonorités où viennent aussi se marier des sons de percussions. Lors d'une interview auprès d’un magazine australien, le bluesman estimera qu’une grande partie de son succès a toujours été due à l’utilisation de ses guitares, du jeu et du son qu'il obtient et qui surprennent toujours ceux qui les écoutent.

Seasick Steve sort un premier album intitulé Cheap en 2004. Il a alors 63 ans ! Un âge où la plupart des artistes sont déjà oubliés ou sur la pente descendante… Mais pour Seasick le destin semble vouloir lui sourire enfin. Le disque est enregistré en compagnie d’un groupe suédois, The Level Devils, et l'ambiance lorgne du côté du blues, bien évidemment, mais aussi vers le folk et vers un rock aux accents hérités de grunge.


SONIC SOUL SURFER

Encore confidentielle, sa carrière solo prend de l’ampleur au fur et à mesure de l’enregistrement de nouveaux disques (1) : Dog House Music en 2006, I Started Out With Nothin and I Still Got Most of it Left en 2009, Hubcap Music en 2013, jusqu’au récent Sonic Soul Surfer que le musicien a enregistré en 2014 (une tournée baptisée ‘Sonic Soul Tour’ doit le conduire en Europe et notamment à Paris courant 2015).

Produit et écrit par Seasick Steve en personne et enregistré avec des moyens très modestes, Sonic Soul Surfer est son 7e album. C’est dans une petite chambre de la ferme où il vit que Seasick et quelques musiciens ont pris place pour s'enregistrer : le batteur Dan Lagnusson, un compagnon de longue date, Luther Dickinson à la guitare slide, Georgina Leach au violon, et Ben Miller à la guimbarde.

Dans le disque une chanson célèbre la vie et le soleil de Californie ,Summertime Boy. La chanson est à l'image de ce musicien fougueux et plein d’allant : un bon blues-rock à l'ancienne qui se glisse entre vos oreilles aussi bien que ses doigts posés sur le manche de sa guitare.

1 - Seasick Steve a été récompensé consécutivement en 2009 et 2010 par un 'Brit Award' dans la catégorie ‘International Solo Artiste Masculin’

Visiter son site : SEASICK STEVE

Par Elian Jougla - 03/2015

L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE