JAZZ ET INFLUENCES


STEFANO DI BATTISTA INVITE MORRICONE ET SA MUSIQUE

Disparu en juillet 2020, l’un des maîtres de la musique de film, l’incontournable Ennio Morricone, devient le « guest » d’un album jazz signé par le saxophoniste Stefano Di Battista : Morricone Stories


'MORRICONE STORIES' OU LA MUSIQUE D’ENNIO SOUS INFLUENCE

Le jazz a souvent démontré sa perméabilité à bien des suggestions. Quand son langage est entre de bonnes mains, alors tout peut se produire. La musique d’Ennio Morricone possède un cachet particulier, une écriture ciselée très reconnaissable malgré l’étendue du registre du compositeur italien. Ses climats, tantôt éthérés tantôt suggestifs ou très imagés, ont profondément révolutionné le rapport à l’image. Introduire le jazz dans le domaine si particulier de la musique de films, surtout quand elle est signée Morricone, est un pari audacieux que le saxophoniste Stefano Di Battista a relevé.

L’ambition de ce projet est d’autant plus difficile quand les mélodies sont reliées à des époques charnières du 7e art. Trop se détacher des originaux est certainement risqué, mais trop les épouser offre bien peu de perspectives et d’intérêts pour devenir passionnant ; un juste milieu entre audace et réserve devient dès lors nécessaire.

Ce ‘Morricone Stories’ rend tout d’abord hommage à la figure légendaire. Qui s’en plaindrait ? D’autre part, la musique arrangée s’exprime au sein d’un simple quartet, sans autre chichi. Point de massive orchestration, mais une lecture la plus aéré possible, qui prend les repères essentiels et qui les développent habilement en les glissant vers le jazz, comme le thème générique du film ‘Peur sur la ville’ proposé ci-dessous, avec son angoissante « walking bass » jouée au piano et propice à évoquer le sentiment d'insécurité qui court la nuit, dans les villes de grande solitude.

Pour réussir ce tour de force, Stefano s’est entouré de trois brillants musiciens, le pianiste Frédéric Nardin, le contrebassiste Daniele Sorrentino et le vétéran André Ceccarelli que l’on ne présente plus à la batterie. Le fougueux altiste joue de son lyrisme en étant soutenu par une rythmique cadrée et irréprochable.


STEFFANO DI BATTISTA : ‘PEUR SUR LA VILLE’ (générique)

VOIR LA VIDÉO

DES THÈMES CÉLÈBRES ET D’AUTRES PLUS MÉCONNUS

Serait-il correct et respectueux de rendre hommage à la carrière d’un musicien de légende, qui a écrit plus de 500 musiques, à ses seuls westerns spaghettis et films policiers avec Belmondo ? Certes, le saxophoniste n’a pu éviter la référence aux films signés Sergio Leone, mais il a toutefois mis à son programme quelques thèmes méconnus auprès du grand public tels La Cosa buffa, Veruschka ou Mais… Qu’avez-vous fait à Solange ? Le choix d’un répertoire ouvert à des musiques peu célèbres n’est pas sans risques, mais il offre l’avantage, surtout pour quelqu’un qui connaît mal l’univers de Morricone, de découvrir d’autres facettes de sa musique sous un jour nouveau.

La réalisation d'un tel album soulève la question suivante : « La musique d’Ennio peut-elle être transportée dans un autre espace que celui pour lequel elle a été créée ? » D’une créativité infinie, le raffinement des mélodies signées Morricone et jouées sous le sceau du jazz exige une approche faite d’expériences. Dans ce sens, Di Battista n’en manque pas, et ce qu’il propose dans Morricone Stories s’apparente bien plus à du jazz façon ‘standard’ qu’à un best of de musique de films. Citons à titre d'exemple Le Bon, la brute et le truand réinventé pour l’occasion à travers un duel d’improvisation, l’émotion pure du Deborah’s Theme (du film Il était une fois en Amérique) ou encore The Mission, dans laquel le hautbois vénéré du compositeur italien est transposé au saxophone sans trop déflorer la douceur sonore de l'instrument original.


STEFFANO DI BATTISTA : ‘COSA AVETE FATTO A SOLANGE ?’

VOIR LA VIDÉO

Au bout du chemin et des libres adaptations, le jeu du quartet répond parfaitement à la créativité de Morricone, comme si sa musique avait été dictée de façon inconsciente pour répondre à une autre dont il a pourtant fait peu usage, le jazz.

Par Elian Jougla (Cadence Info - 02/2021)

Stefano Di Battista
Nouvel album Morricone Stories
Sortie le 02/04/2021 chez 'Warner Music'

Visiter le site officiel de Stefano Di Battista


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com