ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


TEXTES DE CHANSONS CONSACRÉS À LA MUSIQUE ET SES INSTRUMENTS

De tous temps, de nombreux auteurs de chansons ont écrit des textes en s'appuyant sur la musique et son vocabulaire lié à sa pratique. Apportant son influence bienveillante en prônant l'amour, condamnant la haine et l'injustice, la musique est porteuse de bien des messages...


DES MOTS, DES SONS ET DES COULEURS

NOus avons sélectionné pour vous quelques extraits de chansons françaises célèbres. Des textes anciens ou plus récents composés de mots et de phrases imaginés par des paroliers inspirés...


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


L’HOMME ET LA MUSIQUE – GILBERT BÉCAUD

Ces vers illustrent parfaitement la place de la musique dans le cœur de l’homme, tantôt réconciliante, tantôt distante…

Moi, je suis l'homme
Et toi, tu es la musique,
Et je t'aime éperdument,
Je t'aime depuis tout le temps.

Moi, je suis pauvre
Et toi, tu es magnifique.
Et tu m'aimes de temps en temps,
Tu m'aimes quand tu as le temps.

Bref, nous ne sommes
Pas des amants catholiques.
Oui, je t'aime, mais je te hais quand même.
C'est fatigant... excitant.

L'homme et la musique (1970) - Auteur : Maurice Vidalin
Chanson interprété par Gilbert Bécaud.



LE JAZZ ET LA JAVA – CLAUDE NOUGARO

Éternel dilemme mettant en lumière les goûts et les couleurs d’une époque aujourd’hui révolue. La musique jazz voulait rentrer dans la danse et cherchait alors à imposer son modernisme, tandis que la java au son de l'accordéon imposait sa toute puissante popularité…

Refrain :
Quand le jazz est
Quand le jazz est là
La java s'en
La java s'en va
Il y a de l'orage dans l'air
Il y a de l'eau dans le gaz
Entre le jazz et la java

Chaque jour un peu plus
Y a le jazz qui s'installe
Alors la rage au cœur
La java fait la malle
Ses p'tit's fesses en bataille
Sous sa jupe fendue
Elle écrase sa Gauloise
Et s'en va dans la rue
(au refrain)

Quand j'écoute béat
Un solo de batterie
V'là la java qui râle
Au nom de la patrie
Mais quand je crie bravo
À l'accordéoniste
C'est le jazz qui m'engueule
Me traitant de raciste
(au refrain)

Le Jazz et la Java (1964) - Auteur : Claude Nougaro
Chanson interprétée par son auteur.



PAS DE BOOGIE WOOGIE – EDDY MITCHELL

En droite ligne avec la personnalité de l’auteur, les vers illustrent d’une certaine façon l’esprit décalé d'un gospel afro-américain…

Au petit matin Dieu m'est apparu et il m'a donné la solution
Aussitôt vers l'église j'ai couru
parler à mes fidèles sur ce ton :
Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs,
reprenez avec moi tous en cœur…

Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir
(boogie woogie, pas de boogie woogie)
ne faites pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir
(boogie woogie, pas de boogie woogie)
maintenant l'amour est devenu péché mortel,
ne provoquez votre père éternel
non pas de boogie woogie avant vos prières du soir.

Pas de boogie woogie (1976) - Auteur : Eddy Mitchell (Claude Moine)
Chanson interprétée par son auteur.



LA VALSE À MILLES TEMPS – JACQUES BREL

Le thème de la valse est ici un prétexte pour célébrer l’amour. Elle n’a pour but que de rapprocher les êtres…

Au premier temps de la valse
Toute seule tu souris déjà
Au premier temps de la valse
Je suis seul mais je t'aperçois
Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Me murmure murmure tout bas

Refrain :
Une valse à trois temps
Qui s'offre encore le temps
Qui s'offre encore le temps
De s'offrir des détours
Du côté de l'amour
Comme c'est charmant
Une valse à quatre temps
C'est beaucoup moins dansant
C'est beaucoup moins dansant
Mais tout aussi charmant
Qu'une valse à trois temps
Une valse à quatre temps
Une valse à vingt ans
C'est beaucoup plus troublant
C'est beaucoup plus troublant
Mais beaucoup plus charmant
Qu'une valse à trois temps
Une valse à vingt ans
Une valse à cent temps
Une valse à cent ans
Une valse ça s'entend
À chaque carrefour

La Valse à Milles Temps (1959) – Auteur : Jacques Brel
Chanson interprétée par son auteur.



LA JAVA - RENAUD

La chanson est née au moment fort de l’histoire de la java. Ces vers illustrent parfaitement l’intronisation de la java dans ce que l’on appelle communément ‘les couches populaires’… C’est l’histoire des bals et du piano à bretelles… Toute une époque !

Quand arrive le samedi,
sans foutre de vernis,
ni faire de toilette,
nous partons au galop,
avec nos costauds,
dans un bal musette,
où nous nous retrouvons
rien qu'entre mectons
et vraies gigolettes
deux par deux on tourne, on tourne,
et on fredonne au son de l'accordéon

Qu'est-ce qui dégote
le fox-trotte
et même le chimi
les pas english,
la scottish
et tout c'qui s'en suit.
C'est la java,
la vielle mazurka
du vieux sébasto
T'es ma nénesse,
tu es ma gonzesse
je suis ton julot.

La Java (1923) – Auteur : Albert Willemetz
Chanson interprétée par Renaud.



HONTE À QUI PEUT CHANTER - GEORGES BRASSENS

Les vers portent sur le décalage entre les événements d'avant-guerre et le comportement des Français. Georges Brassens souligne cet écart en utilisant le prétexte du 'cœur léger' et du 'Tout ça, ça fait d'excellents Français'. Preuve s’il en est que la musique peut servir d’exutoire dans des périodes troubles…

Refrain :
Honte à cet effronté qui peut chanter pendant
Que Rome brûle, ell' brûl' tout l' temps...
Honte à qui malgré tout fredonne des chansons
À Gavroche, à Mimi Pinson.

En mil neuf cent trent'-sept que faisiez-vous mon cher ?
J'avais la fleur de l'âge et la tête légère,
Et l'Espagne flambait dans un grand feu grégeois.
Je chantais, et j'étais pas le seul : "Y a d' la joie".

Et dans l'année quarante mon cher que faisiez-vous ?
Les Teutons forçaient la frontière, et comme un fou,
Et comm' tout un chacun, vers le sud, je fonçais,
En chantant : {Refrain}

À l'heure de Pétain, à l'heure de Laval,
Que faisiez-vous mon cher en plein dans la rafale ?
Je chantais, et les autres ne s'en privaient pas :
"Bel ami", "Seul ce soir", "J'ai pleuré sur tes pas ".

Honte à qui peut chanter – Auteur : Georges Brassens
Chanson interprétée par son auteur.



GOLDEN GATE – MICHEL JONASZ

Dans cette chanson Michel Jonasz célèbre la musique de façon festive. Elle est d'une communication évidente, au point que quand le gospel s’invite, le 'blues' cède alors le pas !

Y a des jours ou j'éclabousse tous les gens avec mes larmes
Je parle du goût pamplemousse que j'ai gardé d'une femme
J'en parle avec un piano écoutez les violoncelles
Rien à dire c'est bien plus beau
Que de pleurer seul sur elle

Mais aujourd'hui je suis gai je ressuscite
J'ai rencontré des amis dans la musique
Pas celle pour palper la monnaie celle qui palpite
Golden Gate Quartet et moi on vous invite

Prenez une cloche, un tambourin ou des baguettes
Ou alors tapez tapez dans vos mains c'est pas si bête
On va s'faire un beau p'tit voyage allons-y

Golden Gate (1978) – Auteur : Michel Jonasz
Chanson interprétée par son auteur.



BEAU SAXO – LÉO FERRÉ

De nombreux instruments ont inspiré les auteurs. Le piano, la guitare, le violon... Ici, c’est le saxophone qui tient le haut de l’affiche.

T'es comme un rossignol
À la voix d'goéland
Qui chante au music-hall
Qui fait danser les gens
T'es comme un baratin
Qui cause en mi bémol
T'es comme un' vieil' putain
Qui mont' qu'à l'entresol

Beau saxo
Beau saxo

T'es comme un arc-en-ciel
Sur l'harmonie du soir
T'es comme un maîtr' d'hôtel
Qui joue en blanc et noir
T'es comme un soprano
Qu'aurait vendu Callas
Et chant'rait comme un pot
Le prologue de Paillasse

Beau saxo Beau saxo

Beau Saxo (1964) – Auteur : Léo Ferré
Chanson interprétée par son auteur.



TELECASTER – FRANCIS CABREL

Nul doute qu’en lisant les vers qui suivent, vous trouverez que l’instrument de musique crée un lien avec son utilisateur. Cabrel désigne la guitare comme une source d’inspiration. C'est un instrument dont il ne peut se séparer, même lors des mauvais jours…

C'étaient des nuits toutes d'un bloc
À creuser dans le Rock and Roll mystère
Jusqu'à trouver la note
Qui aurait mis tous mes potes d'équerre
Comme le noyé à la branche
Accroché au manche de ma Telecaster

J'espérais qu'il reste une place de libre
Une heure de gloire
Quelque chose entre Gershwin et Mozart

Des places il n'en restait aucune
J'suis parti jouer pour pas une thune
Et "nowhere"
Des câbles pleins de bière
Et les amplis qui pèsent un enfer
Sur toutes les mauvaises planches
Accroché aux hanches de ma Telecaster

Telecaster (2004) - Auteur : Françis Cabrel
Chanson interprétée par son auteur.



LA PETITE FUGUE – MAXIME LE FORESTIER

Cette chanson est un hommage à tous ceux qui jouent de la musique pour le plaisr, en amateur ; quand la difficulté est là, et qu’il ne faut surtout jamais renoncer !

C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
Éléonore attaquait le thème au piano
On trouvait ça tellement beau
Qu'on en arrêtait de jouer pour l'écouter
Elle s'arrêtait brusquement et nous regardait
Du haut de son tabouret
Et disait reprenez mi fa mi fa mi ré
C'était toujours la même
Mais on l'aimait quand même
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois
On était malhabiles
Elle était difficile
La fugue d'autrefois
Qu'on jouait tous les trois

La Petite Fugue (1965) – Auteurs : Catherine et Maxime le Forestier
Chanson interprétée par Maxime le Forestier.



EX-FAN DES SIXTIES – JANE BIRKIN

Chanson sur la nostalgie de groupes disparus. Que dire de plus ?

Ex-fan des sixties
petite Baby Doll
comme tu dansais bien le Rock 'n 'Roll
ex-fan des sixties
où sont tes années folles
que sont devenues toutes tes idoles -
où est l'ombre des Shadows
des Byrds, des Doors
des Animals
des Moody Blues
séparés McCartney
Georges Harrison
et Ringo Starr
et John Lennon -
ex-fan des sixties
petite Baby Doll
comme tu dansais bien le Rock 'n 'Roll

Ex-fan des sixties - (1978) – Auteur : Serge Gainsbourg
Chanson interprétée par Jane Birkin.



BERNARD LAVILLIER – LA SAMBA

La samba ou comment faire pénétrer des mots de musique dans un discours aux contours politisés…

Une musique morte impuissante et statique
Suintait par le plafond très aristocratique
Mais la joie authentique remontait des bas-fonds
Monsieur le Directeur prit ses dispositions

Alors les CRS de la répression rythmique
Qui ne balance pas autrement qu'à la trique
Les oreilles bouchées par d'énormes hublots
Trouvèrent un responsable et firent leur boulot
Z'ont tué le guitariste - lui ont brisé les doigts
Interdit sa musique - surveillé quelques mois
Mais au fond des mémoires - sur des marteaux-pilons
Les compagnons d'usine ont gravé la chanson...

La Samba (1973) - Auteur : Bernard Lavilliers
Chanson interprétée par son auteur.



LA CHANSON DES JUMELLES (LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT)

Avec cette chanson, nous sommes au cœur de la musique et de son vocabulaire. Pour l’anecdote, les notes de musique citées dans les vers correspondent exactement à celles chantées.

Je n'enseignerai pas toujours l'art de l'arpège,
J'ai vécu jusqu'ici de leçons de solfège.
Mais j'en ai jusque là, la province m'ennuie,
Je veux vivre à présent de mon art à Paris.
Je n'enseignerai pas toute ma vie la danse,
À Paris, moi aussi, je tenterai ma chance,
Pourquoi passer mon temps à enseigner des pas,
Alors que j'ai envie d'aller à l'opéra ?

Nous sommes deux sœurs jumelles,
Nées sous le signe des Gémeaux,
Mi fa sol la, mi ré,
Ré mi fa sol sol sol ré do.
Deux cœurs, quatre prunelles,
À embarquer allegretto,
Mi fa sol la, mi ré,
Ré mi fa sol sol sol ré do.

La chanson des Jumelles (1966) – Auteur : Jacques Demy


CONCLUSION...

D’autres chansons auraient bien sûr mérité de paraître sur cette page. Par exemple :

Ce piano est à vendre (Alain Chamfort)
Ce sacré piano (Charles Aznavour)
D’où que vienne l’accordéon (Jean Ferrat)
La boîte de jazz (Michel Jonasz)
La chanson des musiciens (Michel Jonasz)
La guitare à Paul (Maxime le Forestier)
Le P’tit bal du samedi soir (Renaud)
Mon piano éléphant (Julien Clerc)
Musique (Michel Berger)
Rock Collection (Laurent Voulzy)
Etc.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 09/2013)


RETOUR SOMMAIRE