ANALYSEDISQUESFAITS DIV.HISTOIREINTERVIEWLIVRESPORTRAIT
STATS MOIS NOVEMBRE 2018
80.890 visiteurs
530.079 pages visitées
(source AW Stats)

CHANSON


INTERVIEW ANGGUN - LA CHANTEUSE NOUS INVITE POUR UN AILLEURS

Anggun fut d’abord une vedette dans son pays, l’Indonésie, où elle a commencé à chanter dès l’âge de neuf ans. Quelques années plus tard, c’est en France qu’elle s’installera et tout de suite le succès sera au rendez-vous. Son dernier album intitulé Toujours un ailleurs lui ressemble. Une véritable invitation aux voyages et à l’évasion…


L'ALBUM TOUJOURS UN AILLEURS

Sixième album studio enregistré par la chanteuse, Toujours un ailleurs a été produit par Frédéric Château et Brian Rawling (producteur britannique qui a notamment travaillé avec Tina Turner, Cher ou Enrique Iglesias), et contient 14 titres dont deux chantés en duo, Nos vies parallèles avec Florent Pagny et Née quelque part avec Angelique Kidjo.

Après avoir été l’ancienne représentante malheureuse du concours de l’Eurovision de la chanson 2012, après ses participations dans "X Factor Indonesia" et dans une autre émission de télévision "Indonesia's Got Talent" - l'équivalent indonésien de La France a un incroyable talent -, Anggun préparait dès 2014 son sixième album en s’activant à l’écriture des textes. Une production soignée et dont les sessions ont été réalisées au Metrophonic Studios de Londres avec Paul Barry, Patrick Mascall et James Jeffery.


ANGGUN INTERVIEW


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Bonjour Anggun… Toujours un ailleurs est le titre de votre dernier album. C’est quoi c’est « ailleurs » ? Des voyages que vous avez faits ?

Cet « ailleurs », c’est quelque chose que l’on doit cultiver en chacun de nous. Cela peut être un endroit précis géographiquement, mais aussi un souvenir, une personne…

Pas forcément un lieu…

Oui, c’est comme un refuge où finalement on se doit d’aller de temps en temps pour ensuite revenir à la vie « normale ».

Cela nous donne de la force.

Tout à fait !

Cet album vous ressemble car il y a un mélange de cultures, de sonorités, pour quelqu’un qui, comme vous, est né en Indonésie et arrivé en France à l’âge de 20 ans…

J’ai vécu dans trois continents différents. Je suis trilingue. Maintenant je suis une française d’origine « exotique » (rires). J’adore ce pays, la France, qui m’a donné une très belle langue. C’est une très belle identité... mais en même temps, à travers tous mes voyages, de toutes ces personnes, ces rencontres, je voulais rassembler toutes ces richesses dans un album.

Dans ce sixième album, il y a deux duos, l’un avec Angélique Kidjo et l’autre avec Florent Pagny, un vieux complice. C’est quelqu’un qui vous a aidé quand vous êtes arrivé en France. Cela ne s’oublie pas j’imagine ?

C’est vraiment lui qui m’a aidé à percer en France, puisque quand je suis arrivé, je ne parlais pas la langue. Je ne connaissais personne.

Vous ne parliez pas du tout notre langue ?

Non, j’ai appris sur le tas, ici… Après, entre nous, notre amitié est devenu une amitié frustrée à cause de son départ en Patagonie.

Est-ce que vous arrivez à vous retrouver de temps en temps ?

Très ponctuellement. Sur un plateau de télé, quand on arrive à se croiser… Justement, j’ai demandé à ce qu’il soit présent pour la chanson Nos vies parallèles.

On y sent beaucoup de joie en écoutant ce titre. J’aime aussi la chanson À nos enfants. Une cause qui vous est chère, bien sûr !

Je suis maman depuis huit ans. Je suis couverte d’un bonheur incommensurable, mais en même temps je suis inquiète pour ma fille avec tout ce qui se passe actuellement (ndlr : Anggun a une fille prénommée Kirana signifiant « rayon de lumière » en indonésien).

Vous disiez tout à l’heure que vous aviez pris la nationalité française en 2001… Comment avez-vous vécu les attentats du 13 novembre dernier ?

Comme toute citoyenne française, je suis meurtrie, mais en même temps, face à ces barbares qui aiment, qui vénèrent que la mort, nous, vous et moi, nous adorons la vie, nous célébrons la vie, et je suis toujours touché de voir cette mobilisation des citoyens qui justement célèbre la vie, et qui face à ces barbares disent simplement Non !

Né quelque part, chanté à l’origine par Maxime Le Forestier, est reprise en duo dans votre album avec Angélique Kidjo. La chanson n’a pas pris une ride, alors que cela fait presque trente ans qu’elle a été écrite…

Cela fait partie de ces grandes chansons comme Imagine et qui, pour moi, sont dans la mémoire collective des Français. Plus que jamais, cette chanson-là est très actuelle… Avec Angélique Kidjo, cela fait une quinzaine d’années que l’on se connaît et nous sommes toutes deux Ambassadrice de bonne volonté auprès de l’O.N.U. Chanter la chanson en duo était comme une évidence.

Propos recueillis par Le Saint (12/2015)

Anggun ∙ Née quelque part (feat. Angélique Kidjo) - Les coulisses

TITRES "TOUJOURS UN AILLEURS"

  • 1. À nos enfants
  • 2. Nos vies parallèles (with Florent Pagny)
  • 3. Face au vent
  • 4. Perfect World
  • 5. À quelques pas de nous
  • 6. Mon capitaine
  • 7. Toujours un ailleurs
  • 8. Née quelque part (with Angélique Kidjo)
  • 9. La promesse
  • 10. Est-ce que tu viendras ?
  • 11. Il suffit
  • 12. Aucune différence
  • 13. Un jour à la fois
  • 14. Perfect World (version acoustique)

(Cadence Info - 01/2016)

RETOUR SOMMAIRE