NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

JAZZ ET INLUENCES


CYRILLE AIMEE, LET'S GET LOOST
L'ETOILE FILANTE DE LA CHANSON JAZZ

Installée à New York depuis quelques années, la chanteuse Cyrille Aimée y est devenue une artiste de jazz reconnue. Elle vient de publier un nouvel album intitulé Let's Get Lost, sur le label Mack Avenue. Le disque offre une palette de couleurs aux influences jazz et manouches, dominicaines et françaises.


POUR L'AMOUR DU JAZZ ET DE L’IMPROVISATION

À seulement 31 ans, Cyrille Aimée a déjà un riche passé. Après de nombreux voyages, coups de cœur et volte-face où elle a démontré son tempérament en renonçant à la phase finale de Star Academy, la chanteuse a depuis posé ses valises à New York. Dans la grande ville cosmopolite, elle s’y est faite un nom, pour ne pas dire une certaine renommée...


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Née d'un père français et d'une mère dominicaine, la jeune chanteuse à découvert le jazz dans la ville qui l’a vue grandir, Samois-sur-Seine, ville où se déroule chaque année le Festival Django Reinhardt. Se liant d'amitié avec des manouches, elle tombe rapidement amoureuse de leur mode de vie, d’une certaine forme de liberté qui se prête aux voyages. Cyrille Aimée : « J'ai rencontré les manouches en tant que personnes, que culture, ayant une manière de vivre, d'être, de parler. Je suis tombée amoureuse de leur culture. J'ai compris d'où venait leur musique et j'en suis tombée aussi amoureuse. » C’est grâce à leur générosité qu’elle découvrira ses premiers accords de guitare, la musique à Django, mais surtout Ella Fitzgerald qui sera le révélateur de son amour pour le jazz et l’improvisation.

Cyrille Aimée est une grande voyageuse. Avant de vivre à New York, elle s’est abreuvé de nombreuses cultures. Partie dès le plus jeune âge de Fontainebleau où elle est née, grâce à un père à l’âme baroudeuse, elle découvrira le Cameroun, le Mexique, Singapour, l’Allemagne et la République Dominicaine. Aujourd’hui, cela fait une dizaine d’année qu’elle réside à New York.

New York, c’est "La Mecque" pour de nombreux artistes de jazz. C’est là qu’elle a étudié cette musique durant quatre ans au Purchase College dans l’État de New York. Cyrille Aimée : «  J'ai beaucoup appris et je me suis créé une bande d'amis musiciens avec qui j'ai commencé à faire des concerts. Dans l'école, j'étais la seule fille et la seule chanteuse ! J'ai évolué dans une optique de musicienne instrumentiste. » Puis, il y aura le passage par les concours, ceux de Montreux ou de Sarah Vaughan qu’elle remportera, jusqu’à la finale de la "Thelonious Monk Competition".

Repérée très tôt par la presse new-yorkaise, puis par Stephen Sondheim en 2013 - pour qui elle chantera dans quelques-uns de ses spectacles -, sa discographie est déjà riche de huit disques, des albums autoproduits ou enregistrés par différents labels. Son dernier disque, Let’s Get Lost, est le second enregistré pour Mack Avenue Records.


CYRILLE AIMÉE : LET’S GET LOST

Let’s Get Lost sort deux ans après It’s A Good Day, disque reflet de ses multiples influences. Avant de signer chez Mack Avenue, Cyrille Aimée a enregistré quelques disques formateurs : Burstin' Out ! avec le big band Chicago Jazz Orchestra (2013), trois disques avec un groupe associant sax, trompette, piano, basse et batterie (Live at Birdland – 2013 ; Live at Smalls – 2010 ; Cyrille Aimée and the Surreal Band - 2009) et deux disques en duo avec le guitariste brésilien Diego Figueiredo (Just the Two of Us - 2010 ; Smile – 2009).

Let’s Get Lost est un disque tout en finesse ; finesse des arrangements sur lesquels prédomine le jeu des deux guitaristes qui l’accompagne (Adrien Moignard et Michael Valeanu). Comme pour l'album précédent, la voix harmonieuse et délicate de Cyrille Aimée se pose sur un répertoire éclectique constitué de compositions originales : Nine more minutes, Samois à moi..., et de reprises : There’s a Lull in My Life, T'es beau tu sais, une chanson que Georges Moustaki avait composé pour Édith Piaf, ou encore Estrellitas y Duendes, une mélodie dominicaine écrite par Juan Luis Guerra.

Pour Let's Get Lost, Cyrille Aimée retrouve les mêmes musiciens accompagnateurs que pour l’album précédent ; de fidèles compagnons de route avec lesquels elle a tourné pendant deux ans. L’album a été finalisé par le guitariste Michael Valeanu, avec le concours du guitariste Adrien Moignard ; la chanteuse ayant collaboré en amont avec Valeanu pour les écritures, définir le répertoire et les arrangements. Cyrille Aimée : « On a appris à se connaître musicalement et personnellement. C'est beaucoup plus profond. Le répertoire du nouveau disque s'est créé à travers ces deux années. Quand on s'est retrouvés en studio, on s'est davantage concentrés sur l'ambiance et le message des morceaux plutôt que sur les arrangements et la répartition des rôles. »

Each Day - Cyrille Aimée et Matt Simons

L’idée de base du disque s’articule autour de guitares aux styles différents. A l'écoute, on relèvera une certaine appétence pour le jeu et le son manouche, bien que l’album se préserve d’en forcer le trait grâce à son répertoire extrêmement varié. A la ballade nostalgique de Samois à Moi, où Cyrille Aimée raconte de sa voix douce la ville de son enfance si distante, mais si proche dans son cœur, le disque Let’s Get Lost renferme également une chanson extrêmement réussi, Each Day, chantée en duo avec Matt Simons, aujourd’hui devenu une pop star à qui l'on doit Catch and Relase et ami des années d’université quand il étudiait le saxophone. Pour rappeler que le jazz et improvisation riment bien ensemble, Cyrille exprime son art du scat sur Let's Get Lost et surtout sur Laverne Walk, seulement accompagnée de la contrebasse de Shawn Conley, tandis qu'ailleurs, sur un tempo relevé, Three Little Words laisse place aux enrichissants solos de guitare de Michael Valeanu.

Nul doute à avoir, ce disque-là est récréatif. Il s’écoute et nous berce par son répertoire varié, par le talent artistique et non intrusif des musiciens accompagnateurs et l’équilibre sonore qui suspend chaque plage. Quant à la voix de Cyrille Aimée, son expression est comme du velours, dans une réserve qui dessine parfaitement les contours de son répertoire, tantôt susurrant la ballade (That Old Feeling) ou swinguant la syncope à d'autres instants. Son agréable timbre - parfois même légèrement enfantin -, nous ferait presque oublier dans les titres chantés en français que ses origines sont justement françaises. Si, si, je vous assure !

LES TITRES DE L'ALBUM LET'S GET LOST

  • 01. Live Alone and Like It
  • 02. There’s a Lull in My Life
  • 03. Estrellitas y Duendes
  • 04. Lazy Afternoon
  • 05. Three Little Words
  • 06. T’es Beau tu Sais
  • 07. Let’s Get Lost
  • 08. Samois à Moi
  • 09. Nine More Minutes
  • 10. Laverne Walk
  • 11. That Old Feeling
  • 12. Each Day
  • 13. Words
  • 14. Well You Needn’t (bonus track)

Cyrille Aimée (chant), Adrien Moignard (guitare), Michael Valeanu (guitare), Shawn Conley (contrebasse), Dani Danor (batterie) - Parution : 01/2016

A écouter et télécharger sur Itunes

Visiter le site de Cyrille Aimée


Par Elian Jougla (Cadence Info - 03/2016)


L'AVIS DES INTERNAUTES

Cet espace vous est réservé.
Soyez la première personne à publier un commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous.

RETOUR SOMMAIRE