ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


LA CARRIÈRE D'ELVIS PRESLEY ILLUSTRÉE À TRAVERS CINQ VIDÉOS

À sa mort le 16 août 1977, Elvis Presley n’avait que 42 ans. Surnommé le « King », Elvis était très croyant et n’appréciait guère ce titre, estimant que le seul « roi » n'était autre que Jésus-Christ, figure immortelle s’il en est. Encore très vivace chez de nombreux amateurs de musique rock, Elvis Presley demeure pour bien des raisons un symbole incontournable de la culture américaine.


LES ÉTAPES CLÉS DE LA CARRIÈRE D’ELVIS EN IMAGES

Plus de 40 ans après sa disparition, l'artiste reste encore celui qui a vendu le plus de disques dans l’histoire de la musique, juste devant les Beatles, avec un total estimé à plus d’un milliard d’exemplaires, dont environ 700 000 de son vivant. Les vidéos qui suivent illustrent les moments clés de sa carrière, de ses débuts en 1954 jusqu’à son retour sur scène dans les années 70.



Ad Block

Un bloqueur publicitaire empêche le bon déroulement de cette page. Pour ne plus subir cette restriction, veuillez désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


LA RÉVÉLATION D'UN JEUNE ARTISTE

Au début de sa carrière, Elvis Presley est à l’écoute des musiques country, gospel et blues, ce qui va développer chez lui un style où fusionne les musiques des Blancs et des Noirs.

En 1954, Elvis est révélé au grand public grâce au titre That’s Allright Mama. Le chanteur a longtemps revendiqué la paternité de cette chanson, alors que ce n’est qu’une adaptation d’un blues d’Arthur Crudup. Qu'importe ! Le style Elvis avec ses déhanchements fait déjà fureur auprès de la jeunesse américaine jusqu'à mettre les parents en colère. Le mythe Elvis prend racine...


ELVIS PRESLEY : THATS ALRIGHT MAMA (1954)

Première charnière d’un rock’n’roll encore timide mais où les bases sont déjà là.

VOIR LA VIDÉO

ROCK'N'ROLL ET CINÉMA

Dans le film Jailhouse Rock de Richard Thorpe en 1957, Elvis Presley montre toute la mesure de son talent précoce. À 20 ans, il crève l’écran avec sa tenue toute en cuir et ses cheveux gominés. À cette époque Elvis Presley est déjà une idole auréolée de quelques disques d’or. Le cinéma l’appelle et la jeune vedette du rock’n’roll y répond sans peine. Les longs métrages qu’il tourne sont pour la plupart des films destinés à ses fans, même si un large public répond présent.

Malgré des rôles sans grande profondeur, son jeu de scène et sa voix de velours suffisent à provoquer des scènes d’hystérie quand les films sortent. L’acteur Elvis Presley jouera dans 31 films, principalement au cours des années 1960. Retenons de sa filmographie : Love Me Tender (Le Cavalier du crépuscule – Western 1956), Blue Hawaï (Sous le ciel bleu de Hawaï – Film musical 1961), Fun in Acapulco (L’Idole d’Acapulco – film musical 1963) et Charro (Charro ! – Western 1969).


ELVIS PRESLEY : JAILHOUSE ROCK (1957)

Au début de cette vidéo, on remarque la rupture nette et désirée qui sépare deux mondes : celui d’un jazz hérité du swing, encore en vogue à cette époque, et un rock habillé de ses riffs caractéristiques augurés par un jeune Elvis en pleine forme !

VOIR LA VIDÉO

PREMIER ÉCHEC ET PASSAGE À VIDE

Après avoir passé deux ans en Allemagne pour accomplir son service militaire, période durant laquelle il sera affecté profondément par le décès de sa mère, Elvis rentre aux États-Unis en mars 1960 et retrouve la chanson. Ballades, rock, country, gospel, musique chrétienne… le chanteur fait preuve d’éclectisme. En octobre de la même année sort le film G.I. Blues (Café Europa en uniforme – 1960). La BO devient No 1 des ventes à sa sortie.

Les films s’enchaînent, parfois jusqu’à trois par an, mais en 1967 le chanteur vit son premier échec commercial avec l’album Clambake. L’année suivante, la BO du film Speedway suit le même chemin. Presley n'est alors défendu que par ses plus fidèles admirateurs…


ELVIS PRESLEY : RETURN TO SENDER (1960)

En 1962, Elvis n’est pas encore le crooner en devenir, mais un homme élégant et sensuel aux portes d'une maturité naissante.

VOIR LA VIDÉO

UN COMEBACK ORCHESTRÉ POUR LA TÉLÉVISION

Désormais, plus rien ne sera pareil. Le déclin artistique de ces derniers albums conduit son imprésario, le Colonel Parker, à changer de stratégie en concluant un accord avec la NBC. Elvis, qui s’était fait discret depuis sept ans à la télévision, fait un retour fracassant dans le monde de la musique. Un one-man show lui est consacré sur le réseau NBC : Elvis,’68 Comeback Special, au cours duquel il interprète ses anciens succès, ainsi que des nouveaux. Habillé de cuir comme à ses débuts et malgré les années écoulées, la magie opère. Le retentissement est énorme et Elvis Presley se remet en scène accompagné de ses anciens musiciens et amis.


ELVIS PRESLEY : BLUE SUEDE SHOES (1968 - Elvis,’68 Comeback Special)

Dans une ambiance survoltée, Elvis chante le rock’n’roll des débuts entouré d’une jeunesse qui a grandi aux sons des Beatles et des Rolling Stones.

VOIR LA VIDÉO

CHANSONS, TOURNÉES ET DROGUES

La carrière est relancée mais Elvis doit confirmer. Avec ses chansons aux couleurs soul, l’album From Elvis in Memphis (1969) est un succès, tout comme les tournées qui reprennent, notamment à Las Vegas où le chanteur se produira de nombreuses fois. Le titre Suspicious Minds extrait du double album From Memphis to Vegas / From Vegas to Memphis (1969), se classe en tête des ventes. Ce sera son dernier hit.

À partir de 1973, Elvis Presley connaît de gros problèmes de santé liés à une surconsommation de médicaments. Cependant, quel que soit son état, le chanteur continue de se produire à un rythme effréné. En 1977, sa 32e tournée sera la dernière et se conclura à Indianapolis devant 18 000 personnes.


ELVIS PRESLEY : SUSPICIOUS MINDS (Aloha From Hawaï, Live in Honolulu, 1973)

Le « King » apparaît bouffi avec son costume blanc à pattes d’eph. Derrière les vagues sourires et la complicité des musiciens, Elvis y croit-t-il encore ?

VOIR LA VIDÉO

Par D. Lugert (Cadence Info - 07/2020)

À CONSULTER

ELVIS PRESLEY BIOGRAPHIE

ELVIS PRESLEY ET PRISCILLA BEAULIEU, HISTOIRE ET LÉGENDE


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com