NEWSRECHERCHEPROPOSERCHANSONCLASSIQUEINSTRUMENTJAZZMUS. FILMSMUS. SOCIÉTÉROCK & CoSON TECH.BLUES, SOUL...

ROCK, POP, FOLK, ELECTRO...


JIMI HENDRIX, LE RETOUR DU GUITARISTE PRODIGE : PEOPLE, HELLS AND ANGELS

Un nouvel album de Jimi Hendrix est disponible dans les bacs des disquaires quarante-trois ans après la mort du plus célèbre des guitaristes gauchers. Qui l’aurait cru ? Ce nouvel album baptisé "People, Hell and Angels" est composé de 12 enregistrements inédits réalisés en studio de 1968 à 1969.


JIMI HENDRIX, LA RÉSURECTION

À cette époque, la carrière de Jimi Hendrix est parsemée de doutes et de remises en question. Les tentatives sonores qu’il conduit en studio l’éloignent des incursions psychédéliques des années passées. On se souvient de l’album Are You Experienced, sortie en 1967, et de ce jeu de guitare aussi insolent que dévastateur. En quelques semaines le groupe Jimi Hendrix Experience va devenir célèbre. L’album Electric Ladyland confirmera le talent de l’artiste et sa soif de création orchestrale.


Ad Block

Il semblerait que vous ayez installé un bloqueur publicitaire sur votre ordinateur. Celui-ci vous empêche de consulter cette page dans sa totalité et dans des conditions visuelles optimisées. La mise en ligne d'encarts publicitaires non intrusifs permet à ce service d'exister durablement.

Pour ne plus subir cette restriction sur d'autres pages du site, nous vous conseillons de désactiver votre bloqueur publicitaire pour l'ensemble du site "www.cadenceinfo.com". Merci de votre compréhension.

Procédure pour autoriser "cadenceinfo.com"


Dans le cercle des guitaristes, le musicien divise car il bouleverse les règles de l’art. Au sein du groupe, son ascendance populaire mais aussi sa façon de travailler nuisent à l’équilibre du groupe. Les rapports se tendent. Le leader joue au leader et ses ‘caprices’ ne plaisent ni aux musiciens, ni à l’ingénieur du son, Chas Chandler, qui finira par jeter l’éponge. Le chef-d’œuvre Electric Ladyland sera finalement le dernier album du groupe.

Si, sur scène, Hendrix affectionne le trio guitare/basse/batterie, c’est parce qu’il peut exprimer à loisir toute sa verve créative ; mais quand il change de décor pour devenir un musicien de studio, le ton change et l’artiste devient hésitant et capricieux. Dans ce contexte, le travail doit répondre à d’autres exigences. Mais les séances, au lieu d’être canalisé dans un esprit de travail constructif, deviennent de longues improvisations, des solos interminables et assez décousus. La drogue est passée par là et continue son œuvre (Hendrix sera arrêté à Toronto, dans l’Ontario, en possession de substances illicites). Et quand des amis musiciens comme Chris Wood, Steve Winwood, Jack Casady ou Al Kooper viennent le voir, c’est un ‘bœuf’ généralisé qui se produit le plus souvent.

La période qui suit la dissolution de Jimi Hendix Experience en juin 1969 est une période charnière. Pour le guitariste, il est temps d’apporter à sa musique une nouvelle respiration et une construction plus aboutie. Le succès rencontré par Carlos Santana l’incite à s’entourer de percussionnistes (Juma Sultan et Jerry Velez). À l’approche du festival de Woodstock, la musique psychédélique d’Hendrix a comme disparu. Son nouveau groupe, Gypsy Sun & Rainbows, peut entrer en scène avec pour légende l’hymne américain revu et corrigé.


JIMI HENDRIX - EASY BLUES


JIMI HENDRIX ET BAND OF GYPSYS

Si en 1969 les groupes Jimi Hendrix Expérience et le non moins éphémère Gypsy Sun & Rainbows appartiennent déjà au passé, la naissance de Band of Gypsys va sans aucun doute apporter à la musique d’Hendrix une autre tonalité. En s’entourant de musiciens afro-américains (Buddy Miles à la batterie et Billy Cox à la basse), Hendrix cherche à retrouver ses racines. Il cherche également à contrer les critiques qui proviennent du Black Power, et qui lui reprochent de desservir la cause : celle des Noirs. Pour s’en défendre, l’artiste enregistrera Voodoo Chile à l’intention des Black Panthers. Mais l’acte gravé ne sera jamais un aveu d’obéissance, Hendrix était bien trop indépendant pour se laisser embrigader aveuglément.

Avec Band of Gypsys, la musique devient plus ‘funky’. Hendrix fait corps avec sa guitare, bien plus que par le passé. Le chant, réduit au minimum, laisse place à de longs solos de guitare endiablés. Un seul disque officiel verra le jour quelques mois avant sa disparition, Band Of Gypsys, un live enregistré au Filmore East de New York. Peu de temps après, il déclarera à un journaliste anglais : ‘Je suis arrivé à la fin du monde musical et il est temps pour moi d’entrer dans un autre monde’. Il décédera quelques jours plus tard. Selon la version officielle : ‘Etouffé par ses vomissements dus à une intoxication par somnifères’. Son père héritera alors d’une fortune estimée à plus de 100 millions de dollars. L’extraordinaire show-man n’est plus, mais les nombreuses bandes enregistrées en héritage sont toujours là, prêtent à servir.

People, Hell and Angels est le parfait exemple de cette récupération. Si Hendrix n’a enregistré officiellement que trois disques en studio et deux en concert, le guitariste héros a suscité des dizaines de compilations et autres enregistrements pirates souvent mal assortis. Quelle est alors la part d’inconnu proposée par ce People, Hell and Angels ? L’album n’est-il pas un coup médiatique de plus en attendant la parution hypothétique de nouveaux enregistrements comme Black Gold ? Sa sœur Janie Hendrix, qui administre son patrimoine, le laisse entendre, sans toutefois s'étaler sur ses véritables intentions.


L'ALBUM PEOPLE, HELL AND ANGELS EN QUESTION

Mythe ou réalité, l’histoire proclame que des bandes avaient disparu au moment de sa mort pour réapparaître quelque temps plus tard chez un de ses musiciens. Jimi Hendrix jouait alors de la guitare acoustique, avec un son pur et sans artifice. Un tel anachronisme ne pouvait qu'attiser la curiosité des collectionneurs et des fans. Eux, qui n’en finissent pas de relater l’époque héroïque en diffusant des quantités de documents sonores sur la Toile.

Cependant, les enregistrements inédits sont rarement renversants. Les témoignages en provenance des studios de Londres et de New York échapperaient-ils alors à la règle ? Oui, certainement. Car si le disque ne propose aucune composition inédite, à son écoute, le génie de Jimi Hendrix est bien là, toujours aussi bluffant et en avance sur son temps.

People, Hell and Angels (Des gens, l'enfer et des anges) est coproduit par Eddie Kramer, qui fut son ingénieur du son le plus fidèle, et par sa sœur Janie Hendrix. Parmi les 10 morceaux retenons en guise d’introduction Earth Blues, puis Baby Let Me Move You et Mojo Man pour leurs couleurs rhythm and blues, sans oublier Easy Blues et ses intonations jazzy.

La patte ‘Hendrix’ est bien là, mais ces quelques enregistrements ne doivent pas nous faire oublier que le musicien flirtait à l’époque de façon quotidienne avec les abîmes psychotiques. Entendez par-là, un comportement de plus en plus imprévisible, comme le soir du concert au Madison Square Garden quand il quitta la scène précipitamment au cours du second morceau en disant à ses musiciens que la musique n'était pas bonne.

Les femmes, la drogue, l’argent et les pressions de toutes sortes avaient quelque part achevé l’artiste. Les périodes d’exploration sonore en studio servaient alors de libération intérieure. Il voulait aller de l’avant, et peu importe si ses démarches musicales n’étaient pas toujours comprises ou admises par son entourage.

Jimi Hendrix était capable durant un blues, et dans une parfaite coordination, d’assurer les parties rythmiques et solistes comme nul autre. Il en était parfaitement conscient. D’ailleurs, il a toujours déployé son talent par souci d’émancipation, comme s’il avait voulu ‘briser’ les repères techniques chers aux guitaristes. People, Hell and Angels n’échappe pas à cette règle. Et si les différents titres ne parviennent pas à la hauteur des classiques Voodoo Chile et Red House, ils suivent par contre fidèlement la remarquable intuition musicale de l’artiste, sans qu’aucune faute de goût ou presque ne vienne la contredire.

Par Elian Jougla - 03/2013


People, hell and angels
Jimi Hendrix
1 CD Legacy/Sony.

À CONSULTER

JIMI HENDRIX BIOGRAPHIE PORTRAIT


RETOUR SOMMAIRE