CLASSIQUE / TRADITIONNEL


LES SŒURS LABÈQUE & PHILIP GLASS : ‘LES ENFANTS TERRIBLES’

Les mélomanes les connaissent par cœur. Pour les autres, nous pourrions dire que ce sont deux merveilleuses pianistes. Les sœurs Katia et Marielle Labèque proposent leur 36e album, Les enfants terribles, sur une musique de Philippe Glass chez Deutsche Grammophon.


LE CHEF D’ŒUVRE DE JEAN COCTEAU ADAPTÉ POUR DEUX PIANOS

Ces deux pianistes curieuses de tout et peu farouches devant la nouveauté se laissent souvent aller à des « expériences » que le monde classique releve parfois avec circonspection tant chaque nouveau projet est source de surprise et d’audace. Katia Labèque : « Chaque projet est comme un enfant, comme un bébé. C’est quelque chose que l’on porte en nous sans que l’on sache pourquoi, sauf les bébés bien sûr (rires)… C’est tellement fort, tellement profond que l’on a envie de témoigner de quelque chose de l’œuvre du compositeur. »


Un bloqueur publicitaire bloque une grande partie de cette page.

Spécialisées dans le répertoire du piano à quatre mains, celles qui viennent de fêter leurs 50 ans de carrière, conservent encore et toujours leur flamme intacte. Les deux sœurs nous ont démontré à plusieurs reprises que s’échapper du classique n’avait rien d’exceptionnel. N’hésitant pas à explorer différentes musiques, leurs « expériences » les ont conduites à flirter avec le jazz, le rock, l’électro ou comme ici avec Philip Glass, l'un des maîtres de la musique minimaliste avec Terry Riley et Steve Reich.

Depuis le concerto pour deux pianos, la musique de Philip Glass occupe une place particulière dans le cœur des sœurs Labèque. Une nouvelle fois le compositeur de musique contemporaine s’est senti investi d’une mission en ayant choisi d’adapter à leur intention son opéra Les Enfants Terribles, d’après l'œuvre de Jean Cocteau. Conçu comme une suite pour deux pianos, l’arrangement a été confié à Michael Riesman, son fidèle collaborateur.

Adapté en film, en pièce de théâtre puis en opéra grâce à Philip Glass, toute une génération s’est identifiée au livre de Cocteau et à sa fin dramatique. Le disque des sœurs Labèque conserve l’histoire initiée par le compositeur Philippe Glass. Chaque pièce est nommée avec un personnage et l’album conserve la dramaturgie originelle. « Chaque fois que l’on joue, on ressent ce qui s’est passé dans ce livre magnifique », raconte Katia Labèque.

Comme d’autres artistes, les deux sœurs ont été confrontées au confinement et à l’impossibilité de ne pouvoir jouer, se sentant punies, comme abandonnées. La création du disque s’est donc déroulé dans des conditions particulières : « On a rencontré Philip en 2015 et il nous a envoyé la partition en 2019. Nous étions encore en tournée et c’est seulement après qu’on a travaillé par téléphone, pendant le confinement… On a eu le temps de relire le livre, de nous replonger dans l’histoire. On en a profité pour faire une sélection. » Comme à leur (bonne) habitude, Katia et Marielle ont apporté leur touche personnelle, d’autant que le compositeur leur a laissé une totale liberté.

KATIA & MARIELLE LABÈQUE : 'LES ENFANTS TERRIBLES' (complète trilogy)
Musique : Philip Glass - Arrangements : Michael Riesman - Video réalisée par Ronan Day-Lewis - Acteurs : Lena Christakis et Rocco Rinaldi-Rose

VOIR LA VIDÉO

L’album a été enregistré près de Bayonne, là où elles sont nées, dans une ferme reconvertie en studio d'enregistrement. Philip Glass, connu pour sa musique répétitive, offre aux sœurs Labèque un discours sonore bien différent, sans dissonance apparente. Les Enfant Terribles devient de fait très abordable pour un large public. On y entre comme dans un roman avec l’intention d’y rester pour ne plus en sortir.

Par Patrick Martial (Cadence Info - 02/2021)

Visiter le site officiel des sœurs Labèque

Se procurer l’album Les Enfants Terribles sur les plateformes numériques.

À CONSULTER

KATIA ET MARIELLE LABÈQUE : 'WEST SIDE STORY'


RETOUR SOMMAIRE
Facebook   Twitter   YouTube

sites partenaire : pianoweb.fr - musicmot.com